Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 septembre 2019 6 07 /09 /septembre /2019 08:25

Présents : Véronique Olivier, Thierry Vircondelet, Détouillon Bernard, Philippe Auriol, Thomas Lebon, Jean-Marie Josso, Bruno Pernot, Jean-Luc Géral
 

Suite au séjour de l'ascension à Trécouvieux :

On irait donc à Trécouvieux les 1, 2 et 3 novembre. Sont prévus pour l’instant : Nanard, Thomas, JMarie, JLuc. Thierry viendrait une journée. JLK était susceptible de venir, voir avec lui pour confirmer. Thomas prévient le propriétaire. Arrivée prévue sur place le vendredi 1 au matin, et départ le lundi 4 au matin.

 

Perte d’Abondance

On y travaille. Jusqu’à maintenant, 2 séances, qui ont bien rendu. Beaucoup de pailles, c’est propre, on a l’accord des propriétaires… Normalement, première, dimanche.

 

JNSC

Contacter Hervé pour la nourriture. Véro envoie une invitation aux élus. Pour le SCV, ceux qui ont du matos CDS, pensez à le ramener le jour des JNS. Un rappel pour l’encadrement sera envoyé aux clubs du 70 prochainement.

 

Décès Sylvain

Chacun donne 10 € pour la gerbe achetée par Véro. On donne la somme à JMarie. Il la remettra à Hervé, en même temps qu’il lui rappellera pour la grille du Breuillot et pour la nourriture des JNS. Il verra aussi avec lui pour les remboursements de Bruno et Véro.

Véro contacte la municipalité de Quincey pour la plaque de rue.

 

Bibliothèque du club

Nanard contacte Marie Françoise pour qu’on fasse la prochaine réunion club chez elle, le 11 octobre. Si c’est possible, on en profitera pour rapatrier la (ou les) bibliothèque(s) et tout ce qu’elle(s) contien(nen)t, et on dépose le tout chez Thierry.

 

Communication/médias

Nous avons été sollicités par Rémi Limagne, suite au prix SpeoArta 2019 obtenu par Romain Venot pour une photo dans le Chaland. Il souhaiterait utiliser cette photo pour la couverture de Spélunca et qu’un article soit écrit sur le Chaland. A cet effet, Damien Grandcolas, grand spécialiste du trou, a été contacté.

JL Geral participera à une émission radio de Fréquence Amitié Vesoul le 12 octobre à l’occasion de premier anniversaire de la mort d’Alain Baptizet. Il y parlera du SCV.

 

Sorties en juin/juillet :

*03/08 : Chauveroche, photos : du SCV VO, VL, PA

*04/08 : Breuillot, travaux : TL, BD, TV

*08/08 : Bois des Vaudots, travaux : BD, TV, JLG

*08/08 : Gonvillars, visite : du SCV : VO ; PA + 4

*11/08 : Croisotte, plongée : du SCV PA + CR, SG, + 7
*17/08 : Nans sous Ste Anne, via : JLG + 3

*19/08 : Breuillot et Replan, travaux : Gege, TG, TV, BD, JMJ, JLG
*22/08 : source Conflandey, pompage : BP, TV, JMJ

*23/08 : perte d’Abondance, travaux : BP, TV, JMJ

*23/08 : SK Rioz : encadrement 26 personnes : BD

*25/08 : Pourpevelle, visite : VO, PA

*29/08 : gouffre de Breurey, découverte : JMJ, JLG

*31/08 : Enversenne : plongée : PA + 15

*01/09 : perte d’Abondance, travaux : JMJ, TL, BP, TV, JLG

*04/09 : Replan, démontage : JMJ, JLG

 

 Prochaines Sorties :

-Abondance dimanche première

-Breuillot : dalle et grille à installer

 

Merci à Véro pour la choucroute, et tout le reste…

 

Prochaine réunion le vendredi 11 octobre à Auxon (à confirmer)

Partager cet article
Repost0
4 septembre 2019 3 04 /09 /septembre /2019 17:07

Participants : JMJ, JLG

14 h / 16 h

Dépollution du site du bois du Replan et démontage du campement. On profite du beau temps et du sol bien sec pour évacuer tout ce qui traîne. Tout est ramené dans les 4 x 4 chez JMarie.

 

Bois du Replan, mercdredi 4 septembre 2019

Le site avant : 

Bois du Replan, mercdredi 4 septembre 2019

Le site maintenant : 

Bois du Replan, mercdredi 4 septembre 2019
Partager cet article
Repost0
1 septembre 2019 7 01 /09 /septembre /2019 20:29

Participants : BP, JMJ, TV, TL, JMJ

10 h / 18 h 30

J'avais été contacté en milieu de semaine par le premier adjoint au maire de Villers sur Port. Il voulait me prévenir que le propriétaire du terrain avait découvert "de la spéléo sauvage" et en était très inquiet. J'ai contacté Bruno, présent au cours de la sortie précédente, qui a rappelé le propriétaire, M. Maurice, pour le rassurer et l'inviter à venir nous rencontrer le dimanche suivant. Ce matin donc, au moment du traditionnel café-pains au chocolat, M. Maurice et ses deux frères sont venus discuter, très cordialement, et comprenant nos motivations, nous ont autorisé à poursuivre les travaux. Ils sont repassé nous voir dans la matinée au bord du trou, et Guy Maurice et revenu l'après-midi m'amener son adresse mail pour que je puisse leur envoyer compte-rendu et photos.

On a bien travaillé ! Bruno au perfo et installation des pailles, Thierry au marteau burin et remplissage des seaux, JMarie, Thomas (arrivé après le repas) et moi à la vidange des cailloux et des seaux. A midi, casse-croûte, avec un petit bonus apporté par JMarie, des Paris-Brest en chou, préparés par sa fille. Après un court moment de repos, c'est reparti. On a la visite de 2 tout petits loirs, peu farouches, qui ont l'air un peu perdus. En fin d'après-midi, après de nombreuses pailles, on est bien descendu. Plus d'1,5 m par rapport à la semaine dernière et la suite est nettement visible, avec un plancher à environ 3 m plus bas que la lucarne et une galerie d'environ 1 m de large. Thierry pense qu'en 2 h, on peut être dans cette galerie. Donc dimanche prochain, première en vue ! 

De retour aux voitures, Thierry apprécie de recharger son coffre avec du matériel propre, sans nettoyage à prévoir ...

Perte d'Abondance, dimanche 1er septembre 2019
Partager cet article
Repost0
1 septembre 2019 7 01 /09 /septembre /2019 20:24

En Versenne, la grotte de Sidonie
PA, TPST 7h00

Ce samedi 31 août, Stéphane Guignard a rassemblé autour de lui 13 personnes pour l'épauler. Le siphon d'Enversenne mérite d'être exploré plus loin et c'est aujourd'hui que cela se passe.
C'est donc accompagné de Christophe Rognon pour la plongée et de tout un groupe (Michel, Christian, Louis, Fred, Anne et leur fille Coralie, Christian, Thierry, Didier, Pierre, Charles et ses fils Felix et Etienne et moi-même) que nous nous retrouvons à 9h30 dans le virage de Fontenotte. Denis est là pour porter les clefs et s'excuse de ne pouvoir nous accompagner.
Il est onze heure quand nous enlevons les baudriers au bas de l'unique puits de 20 mètres.
Les fils des capteurs nous amènent à la rivière et c'est dans un lit large et sablonneux que se passe la première heure de marche. L'espace est large, joliment concrétionné et le groupe s'est divisé en deux rapidement. Je ferme la marche.
Les anciens m'expliquent des choses que je n'entends pas complètement : il ne faut pas passer par là à cause de Sidonie igueule, il ne faut pas poser sa main parce que Sidonie leussé, non mais là c'est en bas parce que… sidonie. 
Je ne comprends pas tout mais je m'exécute. Anne et Coralie qui sont devant moi semblent comprendre, tant mieux.
Au bout d'une demi-heure nous quittons le lit principal pour gagner un réseau semi-fossile sur la droite. La calcite fait briller le sol, les petits gours sont enduits de blanc et scintillent devant nous, des méduses laissent pendre leurs tentacules jusqu'au sol. "Non mais faut pas toucher, Philippe, parce que Sidonie le voit", le son a été plus net : c'est peut-être plus SI DENIS que Sidonie, dont acte. 
Denis veille jalousement sur sa grotte et la grille qui ferme l'accès du puits a une clef qui reste en permanence suspendue à son cou. (Si Denis savait ce que je viens d'écrire…)
Au bout d'une heure nous enfilons les néoprènes, enfin les hauts car les bas étaient déjà en place.
C'est reparti dans le réseau actif. L'eau est là, jusqu'à mi-mollet parfois, guère plus au début. Le sol est instable et Felix qui est devant moi s'enfonce régulièrement dans des flaques dont il n'avait pas idée de la profondeur. Son père lui dit "trois appuis avant de te lâcher". J'observe : la plupart des spéléos n'ont pas trois appuis, ils visent plutôt les berges et les reliefs visibles. C'est une meilleur tactique.
Nous quittons le sol instable pour glisser dans un lit plus profond, sablonneux. Sur le chemin un tuyau bricole un siphon qui part vers la droite : c'est le passage vers LA VOÛTE MOUILLANTE. L'épreuve ultime.
Depuis le départ elle est annoncée comme un passage sélectif : un peu inquiet pour ma batterie de Scurion, j'avais pris le casque de vero à la batterie de plongée… Je m'avance et entends devant moi un peu de stress, d'inquiétude, quelques instants de panique. Je me demande comment c'est. En fait, c'est… rien. Il y a péniblement deux mètres où il faut mettre la tête dans l'eau, se tirer sur la corde pour resortir de l'autre côté : très rigolo en fait.
C'est reparti pour une demi heure de marche et nous arrivons vers 13h00 en bas d'une salle où une eau un peu glauque est nantie d'une ficelle à gigot. Steph et Christophe s'habillent devant la mare. Pierre se met à côté d'eux et soulage sa vessie devant les yeux hagards des plongeurs. Je rigole. 
13h30 les courageux plongent. Quelques bulles montrent leur trajet, au début avec un halo jaunâtre puis plus.
Nous montons en haut de la salle pour avoir un peu de plat. Nous y mangeons. J'y somnole.
14h39 : Christophe est de retour. Il boit un café chaud et nous dit que Steph continue.
15h27, Stephane sort de l'eau, réjouit, ravi, rayonnant.
Nous reformons les kits et avant que nous n'ayons pu dire ouf, Christophe et Steph repartent. Steph embarque même deux kits! Je ne sais pas ce qu'il a vu mais il est dopé.
Cette fois je rentre avec le groupe de tête, nous avançons à un bon pas. Nous nous regroupons pour la voûte mouillante puis nous redispersons. Steph s'arrête pour aider Christian à changer sa lumière, nous le doublon avec Pierre et Thierry. A l'arrivée au bas du puits, je vois le séant de Christophe à quelques mètres au-dessus de moi : il a carburé, le voilà déjà a mi-puits.
Nous le suivons et la sortie s'étale sur une bonne heure. En haut c'est bière à volonté : chacun a amené de quoi arroser et fêter l'exploit car OUI, Steph a rajouté de la première : derrière le siphon après la cloche, 20 m de fil pour sortir dans une zone exondée inondée, il raconte, un lac, quatre mètres de profondeur sur une centaine de mètres avec un nouveau siphon derrière.
Sidonie est au courant, il amènera le champagne. Bingo : le voilà avec les bouteilles. On fête cette réussite, Steph remercie les porteurs mais c'est lui le roi ce soir.
19h30, le groupe se disperse, retour au bercail.

Philippe Auriol

En VErsenne, samedi 31 août 2019
Partager cet article
Repost0
29 août 2019 4 29 /08 /août /2019 16:36

Participants : JMJ, JLG

10 h / 12 h

J'ai été contacté hier par M. Detrie Hervé, m'informant que, dans les bois de Breurey lès Faverney, suite à la chute d'un arbre, un gouffre s'était ouvert, gros et profond, avec de l'eau au fond. Rendez-vous est pris pour ce matin. 

Jean-Marie m'accompagne. On retrouve M. Detrie devant chez lui, et il se propose, très aimablement, de nous conduire jusqu'au gouffre. Heureusement, ce n'est pas sûr que nous l'ayons trouvé, même avec des explications précises... Effectivement, un gros arbre a été déraciné, et sous la motte des racines se trouve le trou. On ne voit pas grand chose du haut, je vais donc faire un tour en bas. C'est un puits oblong d'environ 10 m au niveau de l'eau, dans de la roche en place. Avec la corde, j'arrive sur le cône d'éboulis, qui descend jusque dans le plan d'eau en forme de croissant de lune. La paroi opposée à l'eau est quasi verticale, et celle au dessus de l'eau est déversante. Aucun départ de galerie n'est visible dans la partie exondée. Le "lac" a l'air profond, et je ne peux pas apercevoir de départ. 
Enfin un peu de première (10 m), sans bouger un caillou, et sans toucher les bords, c'est à remarquer !

Avant d'appeler les plongeurs, ce serait bien qu'une "grenouille" aille mettre son masque là dedans, histoire de voir si une suite est possible.

Merci à M. Detrie d'avoir porté cette découverte à notre connaissance, et d'avoir bien voulu nous y accompagner.

JLG

Gouffre de Breurey, jeudi 29 août 2019
Gouffre de Breurey, jeudi 29 août 2019
Gouffre de Breurey, jeudi 29 août 2019
Gouffre de Breurey, jeudi 29 août 2019
Gouffre de Breurey, jeudi 29 août 2019
Gouffre de Breurey, jeudi 29 août 2019
Gouffre de Breurey, jeudi 29 août 2019
Gouffre de Breurey, jeudi 29 août 2019
Partager cet article
Repost0
26 août 2019 1 26 /08 /août /2019 20:27

Présents : la bande à VOLPAU !

TPST : 5 h
 
Pascal Bresson ayant un rhume, on part en duo pour faire Pourpevelle réseau Sud. En arrivant, des voitures belfortaines, et tout est déjà équipé. Donc je reéquipe par dessus ou plutôt par en dessous. Merci Jean-Luc de m’avoir montré UNE fois comment on fait. J’ai presque pas trop pataugé. En bas, ce sont des spéléos du club de Mandeure que je ne connais pas, qui ont fait une virée photos jusqu’aux premiers gours. Nous, on veut voir la galerie des cristaux, pourpelui 1 tout ça. On gambade dans les gours en s’extasiant que c’est chouette la vie sous terre !!. On reste néanmoins perplexes un moment avant de trouver le surcreusement qui mène au ressaut de 8 m équipé en fixe. Attention il y a une belle tonche sur la corde (enfin je trouve). J’ai utilisé ma corde de 20 m de secours pour reéquiper et j’ai fait un queue de vache là ou c’est abîmé. du coup, la corde est plus courte par le bas. Je ne sais pas qui s’occupe de l’équipement de cette cavité. J’enverrai un mail à Olivier Gallois pour l’informer. On continue encore un peu mais comme on se baigne beaucoup, Philippe a froid. Un bassin nous semble infranchissable sans nager avec de l’eau jusqu’au cou et on n’a pas de neoprène... Retour décidé. Je gambade encore jusqu’à une belle coulée stalagmitique ventrue que je passe de travers pour m’effondrer sottement le derrière dans l’eau de l’autre côté, et sur la seule stalagmite enoyée à 2 mètres à la ronde. Ça fait très TRÈS mal au c… donc, et je jure copieusement. Retour en clopinant et pleurnichant mais faut avancer tant que c’est chaud. La remontée du puits de 40 m me prend un temps de fou j’ai mal au c… hein j’arrive plus à monter la jambe gauche, celle de la pédale bien sûr. Bon on sort quand même, j’ai le sacrum sacrément douloureux. Philippe a tout déséquipé vite fait très bien et il me traîne jusqu’à la voiture boire une bière à 40 °C et fumer un petit cigarillo. Réconfort. Lendemain matin je suis très très coincée. Mais comme il n’y a rien à faire à cet endroit là médicalement parlant, ben j’attends de retrouver de la mobilité en fulminant plus fort que le capitaine Haddock. 
 
PS Prochaine sortie Philippe doit savoir faire un mouflage !! 
Véro
Pourpevelle réseau sud, dimanche 25 août 2019
Pourpevelle réseau sud, dimanche 25 août 2019
Pourpevelle réseau sud, dimanche 25 août 2019
Partager cet article
Repost0
24 août 2019 6 24 /08 /août /2019 08:01
Présents : TV, BP, JMJ
 
10h/18h.
 
Cette perte de belle taille est impénétrable au point d'enfouissement du ruisseau ( terre, arbres, débris). Mais sur son flanc sud, un petit trou constitué d'un carrefour de diaclases affleurant en surface semble intéressant à tester avec la technique de fracturation à la paille. Situé 5 m plus haut que le fond de la perte, aucun courant d'air n'est ressenti. La roche en place est immédiatement présente sous les quelques branches déposées par les crues.
Quel bonheur de claquer du caillou propre et sec!!  La perfo est au top, on liquide 3 accus et plus de 20 pailles!
Bilan du jour, déjà 2 m de profondeur ( au gabarit présidentiel), et quelques cailloux qui filent dans un volume très... attirant à 4-5 m en dessous.
La résurgence est à 2 km.
Accès: au nord de Villers sur Port, suivre la route d'Amoncourt sur 300m. Prendre à droite petit chemin goudron puis gravier sur environ 1km. Parking à droite en bordure de forêt, après la première combe. La perte est à 400m environ via un chemin de coupe tout droit,  bien pratique.
A suivre dimanche prochain.( Thierry V et G, Bruno,..)
Bruno
Perte de l'Abondance à Villers sur Port, vendredi 23 août 2019
Perte de l'Abondance à Villers sur Port, vendredi 23 août 2019
Perte de l'Abondance à Villers sur Port, vendredi 23 août 2019
Partager cet article
Repost0
23 août 2019 5 23 /08 /août /2019 07:50
Présents : TV, JMJ, BP
10h/20h30.
 
La source ayant été repérée en 2013, avec une tentative de pompage en 2017 (?) avec un vide cave + tuyau "siphon", nous tentons à nouveau un pompage avec une pompe thermique de 36m3/h cette fois.
 
Plusieurs allers-retours depuis le plateau (dénivelé 45 m) sont nécessaires pour les tuyaux, la pompe (40kg),le bidon d'essence de 20 l,  le matos de désob, la bouffe etc.
On lance à 11h30, avec ravitaillement toutes les 1h30. Premier constat, ça ne baisse pas vite malgré un débit de pompe variant de 20 à 25m3/h ( selon l'encrassement en feuilles mortes de la crépine). Au fur et à mesure, on sort quelques blocs et des seaux de cailloux. Le temps est long à attendre.
Vers 16h, seulement 40 cm de gagnés. Et 2 minutes de ravitaillement suffisent à faire remonter très vite le niveau de 10 cm. Avec un temps parfois long pour une reprise de la baisse ( 30 minutes quand on a atteint 40 cm !!).
Pourtant, le niveau de la vasque est perché 4 m au dessus de la Saône (située à 30 m de l'entrée). Et aucun écoulement dans le talus sur cette distance.
 
Vers 19h15, on stoppe tout, seulement un gros 50 cm de baisse. 
Entre les blocs, on arrive à passer une perche de 2,50 m qui ne rencontre aucun obstacle à bout de bras sous le niveau de l'eau !!
Il y a donc une grosse galerie noyée dessous, avec ou sans écoulement ? Est-ce un aquifère noyé ? Quand le niveau remonte, cela provient-il du réseau qui se vide au fur et à mesure ?
 
Le problème vient du talus aval, instable, qu'il faudrait étayer au fur et à mesure de la descente du niveau, sur plusieurs mètres, 4 ou 5.
Côté amont, c'est roche en place sur plus de la moitié de l'ouverture.
 
Vu les moyens à mettre en oeuvre pour un "gros pompage" et le problème du talus, laissons cela aux générations futures…
 
 
La pompe a été lourde à remonter, malgré les cordes mises en place en main courante.
Sur le plateau, à 2 km, nous rendons visite à la seule perte connue du réseau (?).  Ici aussi, c'est mission impossible sans tractopelle.
 

BP

Source des Côtes de la Baume, Conflandey, jeudi 22 août 2019
Source des Côtes de la Baume, Conflandey, jeudi 22 août 2019
Source des Côtes de la Baume, Conflandey, jeudi 22 août 2019
Source des Côtes de la Baume, Conflandey, jeudi 22 août 2019
Source des Côtes de la Baume, Conflandey, jeudi 22 août 2019
Source des Côtes de la Baume, Conflandey, jeudi 22 août 2019
Partager cet article
Repost0
20 août 2019 2 20 /08 /août /2019 10:40
Présents : TV, TV, GEGE, BP, JLG, JMJ.
TPST  : 2H + 1H30
 
Les niveaux d'eaux étant assez bas, mais loin encore d' être au niveau de l'an dernier, nous retournons au Replan pour débuter.
Le niveau dans la diaclase est effectivement descendu d'un mètre par rapport à la dernière observation basse. Les cailloux des travaux affleurent à la surface.
Bruno charge les seaux, extraits par les deux "T". Le niveau des pieds descend, et après avoir mouillé les bottes, c'est immersion jusqu'au dessus de la ceinture pour aller chercher les blocs sous l'eau à bout de bras. 30 minutes sans néoprène seront bien suffisants dans 10°, sans trop bouger. Mais il manque encore une baisse d'au moins 50 cm pour passer sous le plafond du départ de la galerie noyée. ça semble se relever un peu à 3 m. La grenouille est toujours en pleine forme, et un petit poisson dépigmenté l'a rejoint. Étonnant ? La rivière n'est donc pas loin, il viendrait de Cerre ? Une dernière sortie avec la Colombine en référence de débit à moins de 200l/s sera à attendre. Sortie tranquille pas trop sale, pour rejoindre les deux "J" qui démontent le camp en surface, en vue d'une évacuation.
 
Pendant le repas, un bruit de feu d'artifice nous a surpris ( les branches qui cassent), suivi d'une chute d'un arbre semblant énorme. Accompagné du propriétaire du champs, venu en visite, nous l'avons trouvé de l'autre coté de la nationale. Impressionnant, tombé sans vent ni bûcheron !
 
L'après midi, l'objectif est la reconnaissance du puits parallèle du Breuillot afin d'espérer un passage moins exposé dans l'axe des buses, avec beaucoup de pierres menaçantes collées aux parois. Thierry a cassé une grosse lame de roche au marteau, il annonce que c'est serré plus bas. Il faut envoyer un furet. Il y a effectivement un bout de paroi à claquer ultérieurement, mais l'espace est confortable dans la longueur. En frottant à nouveau des parois à peine moins chargées d'argile que dans l'autre puits, on débouche pleine salle directement sur le haut du talus d'argile. Ce sera l'itinéraire le moins exposé. Les bouteilles des plongeurs pourront, elles, être descendues depuis le haut par le puits principal, direct. Thierry renonce à descendre, l'objectif étant atteint. Pendant ce temps les deux "J" ramènent quelques brouettes de cailloux pour combler le vide autour des buses.
Le lac terminal est remonté de 15 cm par rapport à début juillet, et l'affluent débite plus d'eau. Les pluies de la semaine ont joué.
 
On va donc attendre un peu pour les quelques pailles nécessaires et un spit ou deux à ajouter pour équiper ce second puits. Nous ne sommes toujours que deux à être allés en bas…
 
Prochaine sortie : Jeudi et vendredi, nouvelle tentative de pompage et désob à Conflandey. On varie les activités. Contacter Thierry pour les détails. Aide bienvenue le vendredi.
 
Bruno
Bois du Replan et Creux Breuillot, lundi 19 août 2019
Bois du Replan et Creux Breuillot, lundi 19 août 2019
Partager cet article
Repost0
17 août 2019 6 17 /08 /août /2019 19:51

Participants : Chantal, Laure, Eric, JLG

11 h 30 / 13 h 45

Découverte des vias pour Eric. On passe chez Nanard pour récupérer un équipement. Météo clémente, pas trop chaud, temps sec. Première bonne nouvelle, la redevance a été supprimée. C'était jusqu'à l'an dernier les propriétaires du gîte qui l'entretenaient, et ils demandaient une petite contribution financière aux utilisateurs (2 ou 3 €). Ils sont partis en retraite, et c'est maintenant la communauté de communes qui s'occupe de l'entretien, et a décidé de la rendre gratuite.
On commence par la tyrolienne que je n'avais encore jamais prise. Courte mais sympa. Puis on enchaîne jusqu'au pied du Château. Là, la fatigue naissante et l'envie de bière ont été plus fortes que l'envie de faire le Château, et on est aller déguster au gîte une bonne bière locale à la pression (deuxième bonne nouvelle, avant il n'y en avait pas).
Pas beaucoup de monde sur la via, temps agréable, Eric est content de cette découverte.

JLG

Nans Sous Ste Anne, via ferrata, samedi 17 août 2019
Partager cet article
Repost0