Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 février 2016 4 11 /02 /février /2016 18:22

Participants : JMJ, JLG

Après le trou Garret, en passant à Montbozon, JMarie souhaitait voir un trou, cité par Nuffer et repris sur Basekarst avec ce commentaire : "Ensemble de 4 puits alignés suivant une orientation N S. Entrée étroite au niveau du sol sur P 1. De P1 à P2 par une étroiture à mi-hauteur de la paroi S. De P1 à P3, par un boyau à partir du plancher d’éboulis. De P1 à P4, par une fenêtre à mi-hauteur de la paroi N. Ouvert au passage d’une vache. Les coordonnées pointées par Nuffer tombent au Sud de Montbozon ?? Pas d'autres phénomènes sur BD cavité, mais plein de dolines à cet endroit sur la carte IGN. Impossible à retrouver sans plus d'infos. Pointage Nuffer d'après 1950 : peut tomber n'importe où !"
Croyant les coordonnées fausses, on a cherché un peu plus loin, dans des bosquets, et n'ayant rien trouvé, en regagnant la route, on est tombé dessus (ça aurait presque pu être dedans, car il n'est pas du tout protégé !), à 20 m du point donné par les coordonnées.

Jolie tête de puits, visiblement assez profond (15 m, 20 m ?) au bruit provoqué par les chutes de pierres. Il serait bon d'aller y faire un tour.

JLG

 

Gouffre de la Mézie, jeudi 11 février 2016
Partager cet article
Repost0
16 octobre 2015 5 16 /10 /octobre /2015 20:02

Participants : dans l'eau : Sylvain ; sur terre : JLG

Temps de plongée : 3 h 30

On se retrouve avec Sylvain à 9 h au dessus du Frais puits. Didier Lamiraut devrait venir nous rejoindre. Je donne un coup de main pour descendre le matos au bord de la vasque, d'abord avec le 4x4, puis à pied. L'eau n' jamais été si belle, si limpide ... Sylvain s'équipe, et plonge à 11 h 30. Pas de Didier Lamiraut ...

Sortie de la vasque à un peu plus de 15 h. Le programme prévu n'a pas pu être rempli (nettoyage fils d'Ariane, mise en place de petits panneaux indicateurs, et planter de spit dans la cloche de la galerie morte, pour faciliter la montée du talus), Sylvain n'a pas eu le temps de planter le spit.

Remontée du matériel, Sylvain se change, on boit une bière et on se dit "à demain, à Champdamoy".

JLG

 

Frais Puits, plongée, vendredi 16 octobre 2015
Partager cet article
Repost0
18 mai 2015 1 18 /05 /mai /2015 08:26

Participants : Gege, VO, TG, TV, BD, JPS, TL, JLG

TP : environ 1 h 30

Manu, le copain de Florian, était reparti la veille au soir. J'emmène Florian à Pont en Royans à 8 h 30 où il est récupéré par des collègues spéléos du Rhône pour aller faire une sortie. Pour nous, au programme de la journée, c'est visite du porche de Bournillon, et retour à la maison.

Nous avons du mal à quitter le gîte, où nous avons été si bien accueillis par Régine et François. Ce séjour aura été pour tous idéal, grâce à la qualité du gîte, à la gentillesse de nos hôtes, à l'excellence des repas, à la convivialité,  ..., bref, du mal à partir : on reviendra !

Arrêt en partant à la boucherie où Véro, se faisant servir en premier (galanterie oblige) rafle toutes les caillettes qui restent. Les autres doivent attendre que d'autres caillettes sortent du four. En compensation, le boucher, très sympa, nous fait gôuter de la caillette chaude : c'est délicieux, même après le petit déjeuner ...

On se retrouve tous sur le parking en bas du porche. Marche d'approche d'environ 30 min, sur un sentier avec au départ de grosses marches inégales : mes genoux, déjà mis à rude épreuve au cours du week-end, pleurent ... Très belle cascade, et enfin, le porche. Il est majestueux (plus grand porche d'Europe), mais n'est visible qu'au dernier moment. C'est impressionnant ! Photo de groupe sur la passerelle, puis ascension du pierrier dans une énorme salle. Au sommet, une partie du groupe s'engage entre les concrétions, en direction d'une hypothétique main courante (il s'avérera que les amarrages sont là, mais pas la main courante), les autres redescendent en faisant des photos. On se retrouve tous en bas au bord de l'eau.

Pique-nique sur le parking, et retour maison !

JLG

 

 

Porche de Bournillon, dimanche 17 mai 2015
Partager cet article
Repost0
26 avril 2015 7 26 /04 /avril /2015 20:36

Participants : TV, TG, BD

TPST : 2h

Sortie au fond de la cavité pour poursuivre les travaux dans le méandre et continuer le travail entrepris par Bruno. Finalement Thierry G passe le passage étroit et s’arrête devant une petite trémie colmatée. Pas de suite possible ; impénétrable derrière et trémie venant de la surface.
Finalement nous ne poursuivrons pas les tirs et déciderons de rebrousser chemin en remontant le matériel en surface.

Thierry G repart, alors que Thierry V et Nanard partent en prospection dans les coins de Borey, Cerre.

Nanard

Partager cet article
Repost0
25 janvier 2015 7 25 /01 /janvier /2015 21:03

Participants MD (du CAF Nancy), VO

TPST : 2 h 45 de joyeuse gambade

Mathieu passe me chercher et hop on file à Gonvillars car pas d’équipement pour de la verticale et on voulait un trou pas trop loin.

Je ne connais pas bien l’accès par le haut donc on commence par une balade forestière… sur les traces d’une pov’ bête qui perd tout son sang ( il y a des chasseurs campés au loin). Je mets une nouille de confort comme me l’a conseillé JL et c’est parti pour la visite. Je mets tout de suite Mathieu à l’aise en lui avouant que je me perds tout le temps dans ce réseau. Il reste stoïque. On entend la rivière qui rugit au détour de la conduite forcée. C’est toujours aussi exaltant. L’eau est f’oide. Bien f’oide et pas très haute. On a convenu de se mouiller jusqu’au genoux (mais j’ai mis mon shorty néoprène au cas où). On passe la cascade et on poursuit avec de l’eau jusqu’au derrière … brrrr. Quelques contorsions et oppo plus loin on a bien progressé mais on hésite devant une grande flaque de mousse dont on ne voit pas le bout. Pas trop envie de prendre un bain moussant à 2 °C. demi tour. Mathieu fait des ploufs jusqu’à la taille en poussant des cris d’orfraie et je rigole bêtement. On escalade le gros machin de terre argileuse à gauche sur le retour et on va prendre un bain de boue pour voir. Ça nous met le cœur content et le corps bien glissant. Je glisse comme une savonnette en contournant une grosse concrétion et tombe mollement à la flotte le derrière en avant. Le shorty était finalement utile. C’est Mathieu qui rigole. On revient avant la grande échelle et on remonte le courant dans une partie plus profonde en criant bien fort pour se donner du courage. C’est f’oid ! C’est drôle et on rentre le cœur content et les doigts de pied gelés. Thé chaud puis direction maison. J’aime toujours autant cette grotte d’initiation qui est vraiment marrante quand on prend le temps d’aller jusqu’au fond et d’explorer les à côtés. C’est cool une rivière de temps en temps.

Véro

 

Gonvillars, dimanche 25 janvier 2015
Partager cet article
Repost0
20 décembre 2014 6 20 /12 /décembre /2014 10:40

Participants : Florian – Nanard

TPST : 2 H30

Après un casse-croûte bien au chaud dans la voiture (c’est vrai que dehors ça sent l’hiver, à Orchamps-Vennes), nous nous dirigeons vers le « tumulus » au milieu des champs, qui localise l’entrée du gouffre. Bel édifice très particulier qui recouvre toute l’entrée du gouffre. Une lucarne nous permet d’accéder au P 18 qui donne dans la première salle, constituée d’un énorme éboulis. Après avoir fait le tour, nous recherchons l’entrée de la salle N°2. Salle imposante par ses dimensions et par la dimension des blocs qui jonchent le sol. Nos flashs ne suffiront pas à redonner la vraie dimension à cet espace assez sombre et dont une partie laisse apparaître des marnes.

Nanard

Gouffre des Ravières, samedi 20 décembre 2014
Partager cet article
Repost0