Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 septembre 2021 1 20 /09 /septembre /2021 14:53

Participants : TV, JmJ

10 h / 16 h

 Nous avions projeté de faire la topo de la Dent, mais contrariés par la météo, direction Vallerois pour....la topo. Nous n'avons pas battu de record de longueur de visées!!!De retour chez not'président, les premiers rapides calculs : Dev.40m. Den.8m. Après vérification en fouillant un peu partout, c'est évident : il faut persévérer tout en bas. Le courant d'air vient de là et tous les écoulements convergent. C'est propre, cela parait à peu près stable, mais il faudra travailler aux éclateurs et maçonner certains passages à risques.
J-m.
Perte du Château de Vallerois, dimanche 20 septembre 2021
Perte du Château de Vallerois, dimanche 20 septembre 2021
Partager cet article
Repost0
13 septembre 2021 1 13 /09 /septembre /2021 09:45

Participant du SCV : PB

RDV à 8 h30 au gite puis création de deux groupes : un pour faire dans la désobstruction dans la cavité où se déroulera le barnum 2022 et un à la Belle Louise, pour un exercice d'évacuation de civière. Je fais partie du deuxième groupe.
En fait, je resterai à l'extérieur toute la journée mais pour des ateliers super intéressants : mise en place de mains courantes pour sécuriser les accès mais surtout montage d'une tyrolienne avec son train et balancier pour récupérer la civière. Fin de l'exercice à 16h30.

PB

Partager cet article
Repost0
6 septembre 2021 1 06 /09 /septembre /2021 15:53

Présents : Jean-Marie J.; Thierry V.; Thierry G.; Nanard.

9 H 30 - 19 H 00 

Après le rendez-vous   sur place à 9 H 30 avec café/chaussons aux pommes, bien installés dans nos fauteuils, nous hésitons à nous mettre au boulot. On se croit en été après cet  automne bien pourri !

Bref, on s'équipe et on achemine le matériel à l'entrée de la cavité; Thierry G. part dans la galerie descendante après l'étayage bétonné de la première trémie. On abaisse le niveau et ressortons de gros blocs; on aménage l'entrée pour supprimer le ressaut et faciliter le glissement du bidon avec son renvoi pour les déblais.

ça y est, on est dans une mini salle après un petit ressaut d'un mètre cinquante. Thierry s'enfile dans une étroiture verticale entre deux blocs et disparaît. Le cheminement se fait entre des blocs énormes, toujours dans une trémie imposante. Pas trop rassuré, Thierry ressort.

Avec Thierry V., on analyse la situation, car on ne passe pas (on n'a pas les mêmes gabarits). Finalement on prévoit les étayages futurs, car le plafond au niveau de la salle du ressaut avant l'étroiture semble très instable (barres; mur à monter; ciment;...). Dans tous les cas, les cailloux sont dispos à profusion pour monter notre mur.

On ressort à l'air libre pour déjeuner et échanger sur la suite des opérations. 

Thierry G. repart sur Dijon; quant à nous, on repart pour élargir aux éclateurs l'étroiture verticale qui ne résistera pas longtemps. On s'enfile dans le passage et slalomons entre les blocs énormes. On observe tous ces blocs volumineux coincés les uns aux autres et vérifions ce que l'on peut toucher ou pas. Finalement c'est stable.

On arrive dans une zone plus volumineuse où l'on se retrouve debout avec des zones plus ou moins stables à gauche et en face de nous. Plus bas, on retrouve le passage de l'eau et on aperçoit le début du méandre bien propre en pleine roche, bien érodé et martelé de coup de cupules, deux mètres sous nos pieds. Un morceau de paroi nous limite le passage; bref on reviendra et trois pailles devraient faire l'affaire nous nous libérer l'accès.

Bingo ! première qui nous fait descendre à environ - 10 mètres, avec un cheminement en ligne droite d'une vingtaine de mètres (sans compter tous les diverticules). 

Dimanche prochain 12 septembre 2021 rendez-vous 9 H 30 sur place, pour découvrir la suite .

Nanard

Perte du Château de Vallerois, dimanche 5 septembre 2021
Partager cet article
Repost0
3 septembre 2021 5 03 /09 /septembre /2021 18:38
Présent : Bruno
 
10 H - 15 H

Convié à nouveau pour renforcer Joel Palissot ( ASVHS) + Nicolas ( GS Spiteurs Fous), c'est finalement à 6 que nous retournons sur le chantier vers -220. Dom B et un autre Christophe sont venus de Haute Savoie !!+ JP villegas ( GS Spiteurs Fous). Un bel interclub/régions.

Le lac a baissé de 50 cm, on passe direct en mouillant seulement les bottes.
Deux objectifs  prévus:
- le duo savoyard veut dépasser son ancien terminus dans l'actif, mais ce sera échec, trop d'eau dans un boyau étroit avant d'atteindre le point visé.
- les 4 autres vont nettoyer le résultat  des forages précédents et en préparer à nouveau. 6 bacs de petits cailloux sortis, un peu de burinage perfo et de burin/marteau. IL restera encore une dernière série de trous pour sortir du petit boyau terminal, à suivre donc.
Photos: entrée gouffre, AN dans le dernier puits avant le fossile horizontal, Le lac coté amont, concrétion dans les gours à la sortie aval du lac.

Bruno

La Légarde, jeudi 2 septembre 2021
La Légarde, jeudi 2 septembre 2021
La Légarde, jeudi 2 septembre 2021
La Légarde, jeudi 2 septembre 2021
Partager cet article
Repost0
30 août 2021 1 30 /08 /août /2021 09:06
Participants : J-luc le matin, Th.V.,J-m J.
10h/19h.

     Not' Président est content : l'objectif du jour a été dépassé. A coup de ferraille, béton, cailloux, ... la trémie est sécurisée, c'était le but de la sortie. On en profite pour sortir "quelques" bacs et évacuer le gros bloc qui nous gênait pour voir la suite... vision sur 3m., pénétrable, tout propre, ventilé à souhait, en pente, avec semble-t-il un petit ressaut, mais... (il faut bien un mais !) il sera nécessaire de décaisser le plancher de 30/40cm. sur 1 m 50.

J-m.

Perte du Château de Vallerois, dimanche 29 août 2021
Partager cet article
Repost0
29 août 2021 7 29 /08 /août /2021 08:47

Participants : Fred Martin + VOL + PAU

Premier samedi de repos depuis le 15 juillet (qui était un vendredi) j’exulte, ce sera SPELEO. Fred dit ok pour Pourpevelle j’aime bien cette cavité très complète : de la verticale, de jolies choses à voir et de l'eau pour patauger. ha, et du ramping hihi. Rudy, Rodolphe pas dispo on part à 3 donc dès 9 h pour Soye. à 9h 40 on est devant le trou c’est moi qui équipe, vite et bien je trouve pour l’entrée.
Ensuite je tergiverse comme une pataude pour la tête de puits suivante je me mets sur descendeur ? sur poignée crollée ? Bon, la dernière fois c’était fastoche et là c’est le four. Après beaucoup de gesticulations et jurons je finis par équiper et le reste suit facilement. Les garçons me talonnent, le kit de secours avec une corde et un bidon (pas bien fermé) de bouffe et TROIS bouteilles d'eau pèse une tonne.
Fred part devant, il nous sème et c’est pas la bonne route. on revient au galop à l’embranchement qu’on a raté. Philippe part devant, il nous sème après le ressaut de 8 m et c’est la bonne route, mais nous on part à droite et c’est pas la bonne route. On revient au galop à l’escalade de cacablocs qu’on a raté. Passage de la grosse coulée stalagmitique qui pince et voici les bassins, la mer de guano avec des nyphargus grassouillets à souhait. L’eau est froide et je crie hiiii haaa, c’est froid ! Les garçons, pas un mot, stoïques. Voici le ramping où j’avance à croupetons en trainant ce foutu sac lourd, tandis que Philippe se traine sur le ventre en faisant grise mine. Fred je sais pas, il avance. Je m’affale dans une GEODE GEANTE j’en peux plus de joie tellement c’est beau. On continu en mettant la tête dans des marmites de confort au plafond, histoire de s’étirer un peu. Philippe est en hypo, il ronchonne que le ramping en spéléo c’est archi nul (on peut acheter un ticket pour une grotte touristique aussi, attention ça sent la chamaille !). Fred propose de s’arrêter manger, ha oui bonne idée. Le pain s’est délité sur les nonettes mouillées, le gorgonzola surnage… Fred a de la chance, son saucisson a survécu à la noyade. J’aspire les nonettes comme un bâton de mister freez et Philippe croque une pomme, je vois bien qu’il fait grise mine. On arrive au panneau danger de mort et c’est encore très raplapla comme progression, mais sans danger alors, on y va les amis !! Mais au bout de 30 mètres Fred suggère que cétacé pour aujourd’hui rentrons. Bon rentrons de toute façon Philippe est loiiiiin derrière et semble soulagé de l'idée. On avale trois petites gorgées d’eau parce qu’on n’a pas soif. Retour toujours sur les coudes et les genoux, moi souvent je trotte ployée mais je trotte. c’est une question de fémur m’apprend le doc. Ouais moi je dis c’est une question de squat chéri ( je glousse). On rencontre Louis Bourque et Jean Ozenne vers 14 h qui passent par là. Bonjour bonjour ! chacun poursuit sa route.
On est trois il y a trois choses à faire à la base du puits : un qui porte le sac lourd, un qui déséquipe, un qui fait rien, c’est moi , moi ! Moi j’ai fait l’animation sonore déjà. Hop je remonte et même je reprends le sac lourd pour le sortir du puits d’entrée. Fred me talonne et soudain a des fausses vapeurs "Vero faut que tu fasses qq chose" Exercice secours ! Pas de problème, je vais te sauver ta vie ! je lui jette ma corde de secours avec un mousqueton au bout en pleine tronche, c’est le hasard qui lui sauve le nez - « c’est mieux de le faire glisser le long de la corde » -  et je mets mon microtrack en haut et je tire avec ma force royale : gain 2 cm. On n’est pas rendu. Fred me pilote depuis sa station vapeur et je finis avec une triple démultiplication avec poulie et bloqueurs de poing car chance, j’ai plein de matos superflu sur moi. Bon, Philippe arrive, il a eu plein de problèmes de déséquipement, peut-être à cause de ses fémurs ? Bon on sort en joie, la spéléo ça donne une patate d’enfer même si on est moulu après.
Véro 
Pourpevelle, samedi 28 août 2021
Partager cet article
Repost0
26 août 2021 4 26 /08 /août /2021 21:04
Participant : Bernard D. Bruno P.

9h15 - 17 H 30

TPST 6h30
 
Sortie plus longue qu'envisagé. Nous avons commencé par 2 grosses heures de pousse-cailloux, du fond vers l'ancien terminus. Soit un bon 20 mètres, ce qui fait les manipuler à 5 reprises. Quoique, quelques uns ont été  perchés dans le plafond au premier virage, d'autres  sont restés au sol, mais la majorité sont sortis. C'était la der des der!!
Plus on avance plus c'est large, donc tous les forages du jour sont restés sur place. Malgré tout, on tient debout (175).
13 pailles dont deux demi, c'était bien suffisant pour ajouter à la merde qui sort des blocs remués. Nous sommes sortis sans aller voir le résultat de la dernière paille. Nanard était rincé et pas très frais pour sortir.
Dommage, nous étions à 80 cm devant le terminus atteint par Bruno à l'avant dernière sortie.

On voit...une suite.

Au sol, c'est petite voûte mouillante ou siphon. Juste pour laisser passer l'écoulement normal. Une grosse coulée de calcite surplombe ce point, hauteur 1 mètre. Puis, on aperçoit la suite du méandre qui part à angle droit, à droite. C'est sans travaux pour l'amorce, hauteur 1,50 m largeur 80 cm. Après??
Plusieurs morceaux de bois se sont déposés en hauteur à cet endroit. En crue, le siphon ou La VM doivent saturer assez vite et ça passe au dessus.
Léger courant d'air soufflant vers la sortie.

Trois bébés salamandres mis en sécurité vers la maman, deux autres encore au fond bien protégés.(photo)

Voir la photo du début des travaux du jour, le fond est 5 m plus loin. Et les tas de cailloux au niveau de l'ancien terminus.

Dimanche, sortie à la perte du château de Vallerois pour terminer la consolidation de l'entrée. 10h

Bruno

Perte de la Dent, jeudi 26 août 2021
Partager cet article
Repost0
24 août 2021 2 24 /08 /août /2021 20:07
Présent : Bruno
 
11 H - 17 H
 
Invité par Joël Palissot (ASHVS) et Christophe Philipe, tous deux ex SAC, nous allons sur un terminus du gouffre de la Légarde pour continuer des travaux comptant déjà au moins 6/7 sorties.
Le fond ayant été atteint en 1985, de multiples travaux n'ont jamais rien donné, pour l'instant. Les deux points bas n'avaient étés vus qu'une fois cependant à l'époque, au delà d'étroitures très sélectives.
Ni le point terminal de l'actif à -218, ni notre point bas ne figurent sur les topos pour l'instant.
 
Le gouffre est équipé en permanence pour ces travaux, la trémie a été agrandie, avec un beau shunt. Le lac est équipé en fixe avec deux "Slacks lines" sous le niveau d'eau + mains courantes fixes.
L'étroiture centrale n'est plus qu'un simple frottement sur deux mètres en position debout. Avant, à priori, c'était terrible entre deux zones de nage. Anecdote, ils ont utilisé des échasses dans l'eau pour pouvoir forer !
Ne connaissant pas la cavité au delà de la trémie, c'était l'occasion de découvrir et de donner un coup de main.
Avec ces aménagements grand confort qui ont nécessité plusieurs sorties, nous sommes en bas en une petite heure, vers -220m. Les deux zigotos connaissent le trou par cœur, ils tracent fort.
 
Le passage du lac sur les slacks lines  a pris un peu de temps, avec l'utilisation de cuissardes de pêcheurs à échanger pour passer au sec. Bien vu !!
Le chantier est tout au bout, au bas d'un dernier P19 précédé d'une zone un peu étroite. En bas, c'est pas gros non plus avec pas mal d'argile de décantation. Pour ne pas changer, ce sera la chaine pour sortir quelques blocs puis une dizaine de bacs bien lestés et collants. Le tout en position allongée dans la zone la plus tordue.
Puis c'est forage avec plusieurs mèches dont une de 100 cm en 10 mm. Vu la pénibilité des lieux, ils mettent le paquet...
 
Avant de retraverser le lac, séance lavage du matos et des combis dans les gours, à la brosse. Puis on renfile les combis humides pour la séquence cuissardes. La remontée est tranquille, avec seulement deux kits pas trop lestés à sortir.
 
La légarde est une très belle classique, les galeries fossiles du fond méritent une visite, très accessibles désormais. C'est assez gros et concrétionné, très propre puisque peu fréquenté pour l'instant.
La résurgence serait Gouron, 120 m plus bas et à + de 2 km.
 
J'espère y retourner prochainement.
 
Bruno
Partager cet article
Repost0
23 août 2021 1 23 /08 /août /2021 14:33

Présents : Jean-Luc G. (le matin); Thierry G.(jusqu'au repas); Thierry V. ; Nanard

10 H - 20 H

Désobstruction de la perte de Vallerois. Le début de séance est consacré à l'étayage de la trémie d'entrée, afin de poursuivre les travaux. Thierry V. positionne les tubes et les volets qui nous protégerons lors de l'avancée.

Puis une première séance d'aménagement permet d'abaisser le seuil sous la trémie. 

L'après-midi, poursuite des travaux avec les navettes de bacs. Finalement le gros bloc au milieu du passage est dégagé et on peut voir la suite. Une galerie bien "relavée" qui descend en pente prononcée. Vision sur environ 6 mètres. Le courant d'air est toujours aussi prononcé.

Thierry repère les lieux pour finaliser l'étayage lors de la prochaine séance : fer à béton, grillage et béton feront l'affaire.

Lors de notre journée, un orage d'une dizaine de minutes a suffit pour alimenter le ruisseau qui a rapidement gonflé et alimenté les deux pertes en amont.

Fin des hostilités pour Thierry V. et Nanard : 20 H.

Prochaine sortie dimanche 28/08/2021  à la perte de Vallerois : Thierry V. + ??   (informer Thierry)

Nanard

Perte du Château de Vallerois, dimanche 22 août 2021
Partager cet article
Repost0
20 août 2021 5 20 /08 /août /2021 19:05

Participants : Camille, Nathan, Gabin, JMJ, JLG
TPST : 2 h 30

Deuxième sortie d'initiation familiale pour ce mois d'août : avec Jean-Marie, nous avons emmené 3 de mes petits enfants : Camille, Nathan et Gabin au Deujeau. Pour Camille et Nathan, ce n'était pas une découverte, on y était déjà venu en 2016. Gabin, par contre, a fait connaissance avec l'échelle spéléo, la progression en rivière, l'opposition, ... il s'en est tiré comme un chef, bien assisté par sa sœur et son frère. Il a juste pris un bain inattendu, suite à une fausse manœuvre, mais ça n'a même pas entamé son moral. Un vrai spéléo ! On a fait demi-tour à la voûte mouillante.

Quelques bestioles au pied de l'échelle, grenouilles, crapaud, salamandre, et une nuée de mouches et de moustiques en haut des buses.

JLG

Le Deujeau, vendredi 20 août 2021
Partager cet article
Repost0