Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 mai 2022 6 28 /05 /mai /2022 09:56

Participants : Alison Pelletier, Anouck, Alexis et Damien Grandcolas.

Au départ, nous devions faire la via ferrata du Regardoir qui domine le lac de Vouglans à Moirans-en-Montagne. Mais celle-ci n’ouvre que de fin-juin à mi-novembre (nidification des faucons). Nous nous rabattons donc sur la via ferrata de la Roche au Dade à Morez qui ouvre à partir de mi-mai. Comme cette sortie est organisée pour Anouk qui a 7 ans, nous ferons le cheminement traditionnel de la via sans passer par la partie athlétique ; partie athlétique que nous avions faite, Alexis et moi, il y a 2 ans et où nous étions tombés sur 2 personnes bloquées au milieu de la tyrolienne montante. Nous les avions sortis de leurs postures inconfortables (il est toujours appréciable d’avoir une corde et quelques bloqueurs de secours dans son sac à dos – habitudes d’éducateur sportif).

Via très agréable qui domine la ville de Morey avec quelques passages à l’ombre bien venus vu le soleil qui tapait bien ce jour. Arrivée au belvédère de la Roche au Dade après environ 2h de via. Retour au parking à la base de la via en 20 minutes par un sentier pédestre en sous-bois.

Damien.

 

Via ferrata de La Roche au Dade à Morez – Jura, vendredi 27 mai 2022

Les autres photos ici

Partager cet article
Repost0
27 mai 2022 5 27 /05 /mai /2022 18:36

Départ d’Echenoz à 7 h 30. Rodolphe passe me chercher. On récupère Jean Marie à Rioz.

Pas vraiment de bouchons sur la route, du coup, on est en avance. On mange sur la dernière aire de l’autoroute avant d’entrer dans le Vercors. On a même le temps de passer au gîte pour déposer nos affaires. On arrive au rendez-vous à 13 h 30 (Le rendez-vous était entre 14 h 30 et 15 h). Coup de fil de Thierry. Avec Sarah, ils ont trouvé des " cailloux" et se sont mis en retard. Ils demandent qu’on ne les attende pas pour la via. Coup de fil à Bruno : ça a mal roulé en Suisse, ils n’arriveront pas avant 15 h. Bon, tant pis, on fera la sieste en les attendant.

Beaucoup de monde, de motos et de vent frais au col du Rousset. Le vent fait un peu peur à Evelyne, qui préfère ne pas faire la via. On part les 5 au départ, puis elle va se balader.

Pour nous 4, grand mur vertical au départ, puis  un peu déversant avant d’arriver au passage de la « chandelle ». Après une oppo, le parcours se sépare en deux : une partie « pépère » que nous avons bien sûr plébiscité Jean-Marie et moi, et un passage athlétique dans lequel Bruno veut passer. Rodolphe hésite, se tâte, et malgré les encouragements de Bruno, rejoint les « Papys » dans la partie facile. On se retrouve les 4 un peu plus loin, pour nous en suivant une vire et pour Bruno en passant par des devers, et il nous confirme que cette partie mérite bien sa dénomination TD+ (très difficile sup). Encore un grand mur vertical qu’on grimpe en biais, et on arrive au sommet, sur une sorte de lappiaz tabulaire aride. La descente nous prend environ 20 min sur un sentier, puis un beau chemin qui longe la falaise. La via était donnée pour 2 h, on l’a montée en moins d’une heure.

Thierry et Sarah nous attendaient sur le chemin de retour de la via. Une fois aux voitures, on se change et on attend Évelyne partie se promener. Il n’est pas tout à fait 17 h. A 17 h 30, Bruno décide de partir à sa rencontre. Ils reviennent vers 18 h. Évelyne pensait qu’on mettrait plus de temps et du coup, ne s’était pas pressée.

Départ pour le gîte du séchoir à noix, à St Laurent en Royans, où on retrouve avec plaisir nos hôtes, Régine et François.

JLG

Col du Rousset, via ferrata de Chironne, jeudi 26 mai 2022

Les autres photos ici

Partager cet article
Repost0
29 octobre 2021 5 29 /10 /octobre /2021 11:02

Participants : VOL PAU Valbert du SCV et son pote Mathéo

Nous sommes partis en Corse avec tout le matériel d’escalade et de via ferrata pour profiter des paysages à perte de vue. Jeudi direction Chisa au cœur du massif de Bavella à la limite entre haute et basse corse par des routes étroites et sinueuses. On est bien verts en arrivant. On s’équipe et on téléphone au numéro indiqué sur la guitoune d’accueil pour dire on y va quoi. Une dame arrive et nous informe qu’il faut une poulie pour chacun parce qu’il y a 4 tyroliennes dont une de 230 mètres, Je suis bleue de trouille ; Surtout que ma poulie speed elle dit pas question, je vous loue des tandem à 3 euros. 3x4 = 12 euros Philippe sort sa carte bancaire. Gling gling + 20 euros par personne de taxe communale… Il tousse et s’acquitte des 92 balles sans dire un mot. Moi qui lui avait vendu l’idée que la moitié du coffre de la voiture rempli d’équipement c’était pour être libre de pratiquer à moindre frais…

Bref on commence par 20 minutes de marche d’approche puis la première partie de la via dont les difficultés vont croissantes. Les prises de main et de pieds sont souvent la roche même et c’est intéressant. J’ouvre la marche avec ma corde de réchappe au dos puis Valbert, Mathéo, Philippe qui guide l’ado pour qui c’est une première. Je suis toujours épatée de découvrir des ados qui n’ont jamais fait UNE activité de pleine nature, de grimper sur des rochers, des arbres, de connaitre l’inconfort, l’effort et la trouille mais surtout l’exaltation d’aller au-delà de tout ça. Bref à la première tyro de 20 mètres qui nous mène à la seconde partie très technique avec 60 % du parcours en dévers, on décide avec Philippe de prendre l’échappatoire. On n’a pas envie de recommencer comme la dernière fois à Ornans. On poursuit donc et c’est très sympa avec des pont de singe, des ponts himalayens ET les mégas longues tyroliennes. Philippe et Valbert coincent systématiquement à mi parcours et doivent se fader la fin du câble en tractant avec les bras, Mathéo et moi ça va tout seul jusqu’au bout.

On se sépare à la fin, les jeunes partent dans le maquis sur le chemin qui rejoint le village et nous on zone en regardant le paysage. Chisa = bonne sensation, belle via ferrata mais purée le prix !!

VOL

Via ferrata de la Chisa, Corse, jeudi 28 octobre 2021
Via ferrata de la Chisa, Corse, jeudi 28 octobre 2021
Via ferrata de la Chisa, Corse, jeudi 28 octobre 2021
Via ferrata de la Chisa, Corse, jeudi 28 octobre 2021
Partager cet article
Repost0
6 septembre 2021 1 06 /09 /septembre /2021 08:23
Départ de Belfort à 8h30 direction Ornans pour une via ferrata, Valbert (SCV70), initié, sa copine Cloé sous les yeux inquisiteurs de sa maman Véro (SCV70) tandis que j’accompagne le groupe tout bonhomme.
Après une joyeuse ascension depuis le parking en bas de la falaise, nous arrivons au pied du parcours et trouvons un couple d’amoureux âgés qui nous expliquent combien c’est impressionnant et combien ils nous admirent.
Prétentieux comme des paons, nous leur disons de ne pas se laisser impressionner par la mention « extrêmement difficile » parce que nous on connait, nous on l’a déjà fait et même sans les mains et sans les pieds, les yeux bandés on le fait alors bon hein. Valbert passe le premier, lunettes de soleil type Policier de WMCA, puis Cloé, moins fanfaron, Véro qui a une pêche d’enfer et moi qui propose au couple d’intéresser la partie et d’offrir la baguette qu’ils tiennent dans leur main au premier arrivé.
Les premiers passages techniques impressionnent un peu Cloé mais assez vite on la sent à l’aise et elle suit Valbert avec facilité, quand elle stresse, Véro la fait rire et l’aide, tout va bien. Le parcours défile très vite et nous voilà bientôt à la fin. Valbert y arrive le premier, il y a là au-dessus la fin habituelle du parcours mais il y a la suite, là en dessous.
«  Extrêmement difficile, longe obligatoire » C’est marqué, là. Hum, en fait oui, quand je le vois en passant je me dis que le groupe est ambitieux car on ne l’a jamais fait ce morceau encore.
Une belle et longue main courante en devers, en plein cagnard. Valbert gambade devant, mais pas Cloé. La pauvre s’initie aussi à l’effort, à la douleur et au surpassement de soi.
Vero l'accompagne pas à pas , agrès après agrès. Cloé lutte, se lâche sur sa longe, remonte, repart, abandonne, meurt, ressuscite, pendouille, vole sous le regard bienveillant et les conseils avisés de Véro qui l’aide à se longer, se délonger, avancer jusqu’au bout.
Au bout c’est une montée en dévers et là, Cloé ne veut plus. Les conseils de Véro ne suffisent pas. Véro décide de lui grimper dessus et pour les 4 mètres restant d’aller mettre une corde pour l’aider.
Pendant ce temps, je reprends calmement avec Cloé, échelon par échelon, nous montons, je l’aide, Véro l’aide, elle s’aide et c’est la victoire : Cloé 1, Via-ferrata 0. Victoire par KO.
Il est 13h40, nous sommes sur cette dernière partie de via depuis deux heures.
Nous descendons tranquillement la falaise par un chemin ombragé devisant tranquillement, les filles entre elles et les garçons entre nous, pour aller nous remettre de nos émotions sur une Loue bien plus calme.
Philippe Auriol
Ornans, via ferrata, dimanche 5 septembre 2021
Ornans, via ferrata, dimanche 5 septembre 2021
Partager cet article
Repost0
12 octobre 2020 1 12 /10 /octobre /2020 07:13

Présents : Bruno, et un groupe d'amis "randonneurs alsaciens"

TP Sur T : 7h le samedi (1h de via)+ 7 h le dimanche (3 h de via)

Samedi 10, une rando qui se termine par une petite via ferrata facile, permettant d'accéder au sommet à 1704 m,  après 1200 m de dénivelé sur 6,5 km. Le sentier menant au Monte Generoso se transforme en sentier " Alpin" puis en via ferrata sur quelques centaines de mètres. Rocher en majorité, quelques passages équipés  en échelles et marches en ferraille. Le panorama au dessus est exceptionnel.

Dimanche 11 : Via ferrata del Centenario,  Monte Grona.

Départ du parking à 1000m pour rejoindre par un sentier le départ de la Via situé vers 1350m, en passant vers le refuge à 1400m. Cotée "très difficile", seules 4 personnes vont atteindre le sommet à 1730m. 3 autres vont sortir très vite ou faire demi tour après quelques mètres et nous rejoindre par un sentier. Un dernier, assez lent, décrochera au dernier échappatoire, il nous aurait fait attendre une heure de plus.

Une superbe via avec vue sur les deux lacs ( Come et Lugano). Presque uniquement du rocher sur 380 m de dénivelé,  avec de belles prises calcaires et quelques passages plus difficiles sans trop de prises naturelles. Une grosse chaîne double le câble d'assurance dans tous les passages verticaux. Utile pour tracter quand les prises font défaut.

On enchaîne des longueurs de 30 à 50 m de dénivelé, avec des crans horizontaux pour souffler un peu. Deux échappatoires équipés permettent de sortir à chaque tiers du parcours.

Bruno

Italie, vias Ferrata du Monte Generoso et du Monte Grono (Tessin, secteur lacs de Lugano et de Come), samedi 10 et dimanche 11 octobre 2020
Partager cet article
Repost0
11 septembre 2020 5 11 /09 /septembre /2020 17:28

Participants : C et JLG

TP : 3 h (approche et retour compris)

Après 3 vias auxquelles on a dû renoncer à cause de la météo (celle de St Jean LAchalm à cause de la chaleur, celle de Villefort à cause de la pluie et celle de Florac à cause du brouillard), on a quand même réussi à en faire une, Chantal et moi. Bon, on l'avait déjà faite en 2018, avec le club, au début du séjour à Millau, mais bon, ça fait du bien quand même. On démarre à 10 h, dans de bonnes conditions, pas trop chaud, paroi exposée sud-est donc pas trop au soleil. Pas beaucoup de monde dans la via, mais on réussit quand même à rattraper deux "anciens" qui prennent leur temps. On fait la partie "bleue", la plus facile. La tyrolienne de la fin est bien appréciée. La descente est longue (45 min) et il commence à faire chaud.

Pour plus de descriptions techniques, voir le CR de Nanard

JLG

PS : pour ceux qui l'avaient faite, en souvenir, j'ai mis une photo de la tente où nous avions bu une bière en redescendant, et où un idiot avait oublié son sac à dos avec tous ses papiers et qu'heureusement on a pu remonter chercher le lendemain matin (le sac, pas l'idiot)...

 

Via ferrata de Liaucous, vendredi 11 septembre 2020
Via ferrata de Liaucous, vendredi 11 septembre 2020
Partager cet article
Repost0
24 juillet 2020 5 24 /07 /juillet /2020 11:54

Dès 11 H, initiation sur la partie entrainement avec les petits de 7 ans et 10 ans. Parcours bien adapté et la tyrolienne en récompense.

Puis c’est parti pour le parcours bleu. Tout le monde a apprécié, d’autant plus qu’il ne faisait pas trop chaud.

Je découvre qu’une tyrolienne sur le parcours rouge a été rajoutée (apparemment depuis 2 ans) ?

Nanard

Initiation avec famille et petits enfants à la via de Nans sous Sainte Anne, samedi 11 juillet 2020 
Initiation avec famille et petits enfants à la via de Nans sous Sainte Anne, samedi 11 juillet 2020 
Partager cet article
Repost0
25 mai 2020 1 25 /05 /mai /2020 16:59

Participants : Chantal et JLG

TPDV : 55 min + 15 min d'approche + 15 minutes de retour

Via de reprise, par un très beau temps, pas trop chaud, nickel ! Un peu d'entraînement vertical, tant en via que sur corde me semble nécessaire ...Nous n'avons croisé personne, ni à la descente, ni à la montée.

JLG

Via d'Ornans, lundi 25 mai 2020
Via d'Ornans, lundi 25 mai 2020
Partager cet article
Repost0
17 août 2019 6 17 /08 /août /2019 19:51

Participants : Chantal, Laure, Eric, JLG

11 h 30 / 13 h 45

Découverte des vias pour Eric. On passe chez Nanard pour récupérer un équipement. Météo clémente, pas trop chaud, temps sec. Première bonne nouvelle, la redevance a été supprimée. C'était jusqu'à l'an dernier les propriétaires du gîte qui l'entretenaient, et ils demandaient une petite contribution financière aux utilisateurs (2 ou 3 €). Ils sont partis en retraite, et c'est maintenant la communauté de communes qui s'occupe de l'entretien, et a décidé de la rendre gratuite.
On commence par la tyrolienne que je n'avais encore jamais prise. Courte mais sympa. Puis on enchaîne jusqu'au pied du Château. Là, la fatigue naissante et l'envie de bière ont été plus fortes que l'envie de faire le Château, et on est aller déguster au gîte une bonne bière locale à la pression (deuxième bonne nouvelle, avant il n'y en avait pas).
Pas beaucoup de monde sur la via, temps agréable, Eric est content de cette découverte.

JLG

Nans Sous Ste Anne, via ferrata, samedi 17 août 2019
Partager cet article
Repost0
9 juin 2019 7 09 /06 /juin /2019 18:38
Participants : Bruno ( et un Alsacien amateur)
Pour terminer la semaine, une "petite" via  de 340 m de dénivelé dans les Préalpes, avec sommet à 2175 m. Cotée "difficile", c'est une montée quasi verticale en barreaux, pieux, échelles alu et échelles alu souples en dévers. La météo avait prévu l'humidité l'après midi, mais…
Accès depuis un parking, environ 20 minutes sur sentier puis direct sur névé pour rejoindre le départ situé vers 1800 m (accès donné en 45 minutes normalement). Le vent augmente et les nuages menacent. A peine démarré que les premières gouttes arrivent. Tant pis, on prend un bon rythme pour la sortir en 45 minutes ( donnée pour 2 heures). Aucun échappatoire possible, un seul passage sollicite un peu les bras. Du sommet, on voit le point de départ, c'est dire qu'il y a du gaz!
Dommage pour la météo du jour, car le paysage est grandiose, avec les Alpes suisses au fond dans les nuages.
Redescente par les crêtes puis les névés sur 5 km, avec un vent fort et froid, puis de la vraie pluie les 15 dernières minutes.
Un peu sportif mais à refaire par beau temps.
Bruno
Via ferrata de GANTRISCH (Suisse) Dimanche 9 juin 2019
Via ferrata de GANTRISCH (Suisse) Dimanche 9 juin 2019
Partager cet article
Repost0