Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 décembre 2018 6 08 /12 /décembre /2018 06:53

Depuis la publication en 2012 du Tome 5 de l’Inventaire Spéléologique du Doubs, les données spéléologiques sont gérées numériquement et en continu. Notre inventaire s'est également développé à l’échelle Franc-Comtoise : Doubs, Jura, Haute-Saône et Territoire de Belfort sont maintenant couverts. Si l’intérêt de publier des inventaires figés dans le temps perd un peu de son sens, le partage de nos recherches, découvertes et résultats reste nécessaire. C'est l'objet de ce nouveau bulletin.

Inventaire. Protection. Etude. Les articles du nouveau bulletin "Le Karst Comtois" contribuent à la connaissance du milieu karstique en Franche-Comté et s'adressent à tous ceux qui s'intéressent à la spéléologie, l’hydrologie ou au patrimoine naturel. Les spéléologues étant des bénévoles avec une grande variété de compétences, la qualité de leurs observations peut varier. Ils sont cependant les seuls à explorer et à décrire le monde souterrain. C'est pourquoi nous publions l'ensemble de ces découvertes, qu'elles soient sommaires ou constituent des études approfondies.

La forme : 200 pages environ avec une impression quadrichromie de qualité (115g), couverture cartonnée (300g) collée.

Les articles sont classés par zone géologique et illustrés de photographies, topographies, cartes documentées, schémas et diagrammes. Les cartouches de situation, spéléométrie, bibliographie sont normalisés. La nature de l’article est indiquée.

Le numéro 1 comportera une quarantaine d'articles : plus de 15 études de cavité, 4 études hydrologiques, 1 étude géologique,  4  articles bio spéléologiques et 4 ou 5 récits d'exploration (désobstruction et plongée).

En vente par correspondance à la boutique du GIPEK.

Le Karst Comtois
Le Karst Comtois
Partager cet article
Repost0
29 octobre 2018 1 29 /10 /octobre /2018 18:12

Participants VOL, BD, JMJ, JLG

14 h /16 h 30

Nous avons été contacté vendredi par Walter Chavanne, responsable de la carrière de Mailley, pour un gouffre qui s'était ouvert suite à un tir. REndez-vous est pris pour lundi 29.10 après-midi. On se retrouve sur place, on a amené pas mal de matériel, y compris un détecteur de gaz prêté par les pompiers, une ventilation, ...
Le gouffre s'ouvre sur le front de taille, une belle ouverture d'environ 1.5 m x 1 m. Tout est fracturé autour, et au-dessus, la paroi d'environ 20 m n'est pas très rassurante non plus. Rien de ferme pour s'amarrer. Heureusement, il a été placé au-dessus du trou, appuyées contre la paroi, deux barres métalliques bien solides recouvertes par une tôle, pour éviter les chutes de pierres dans le trou. Un premier amarrage sur un engin de chantier, puis une sangle sur une des deux barres métalliques, et le puits est équipé, sans toucher au rocher. Véro descend la première, elle purge le bord du trou, et le début de la descente. Elle emmène le détecteur de gaz, qui nous dit que tout va bien ! JMarie et Bernard la suivent, et moi aussi, peu après. Joli puits, cannelé, avec un bon volume. beaucoup de calcite sur les parois, en forme de chou-fleurs, avec de petites pointes. En bas, environ 2 m d'éboulis. Une deuxième cheminée parallèle,de dimensions guère inférieures à la principale se trouve après un petit rétrécissement vertical. Relevés topo, photos, et on remonte, pour faire notre compte rendu aux responsables de la carrière qui nous attendent en haut. 
Après-midi très intéressante, qui, outre la découverte de cette cavité, nous a permis de nouer des liens avec le milieu des carriers, et de nous ouvrir de nouvelles perspectives.

JLG

Gouffre Walter, lundi 29 octobre 2018
Partager cet article
Repost0
2 septembre 2018 7 02 /09 /septembre /2018 08:40

Participants : Marie Parachout, de la CPEPESC, VOL, JMJ, JLG

19 h 30 / 23 h 30

On s'était donné rendez-vous sur place à 19 h 30. Au programme : en première partie de soirée, comptage de chauves-souris à l'envol, puis prélèvements de bestioles pour l'inventaire de la faune cavernicole. Donc Marie nous a initiés au comptage des chauves-souris, à l'aide d'un détecteurs d'ultrasons et de lampes à lumière rouge. Dès le coucher du soleil, les petits rhinolophes sont sortis les premiers, suivi des minioptères de Schreiber et pour terminer les grands murins. A 20 h 55, fin du comptage, et début du prélèvement des bêbêtes.
J'avais partagé la cavité en 6 zones, on s'occupe chacun d'une zone, en commençant par le fond, et on termine ensuite à deux les 2 zones les plus proches de l'entrée. Les prélèvements seront emmenés par Marie, qui les remettra à Josiane Lips pour détermination au cours de la réunion prévue mercredi à Besançon.

A la sortie, selfies et saucisson-bières sur le parking. Sortie très intéressante.

JLG

Grotte du Carrousel, samedi 1er septembre 2018
Partager cet article
Repost0
26 novembre 2015 4 26 /11 /novembre /2015 10:59

Participants : JMJ, JLG

14 h /17 h

Inventaire avec JMarie des documents que Jeannot m'avait laissés. Les dossiers qu'il avait préparés ont été consultés et répertoriés dans un fichier word avec leur descriptif, en vue d'une éventuelle future publication.

JLG

Inventaire, mercredi 25 novembre 2015
Partager cet article
Repost0
4 juillet 2015 6 04 /07 /juillet /2015 14:50

Une trentaine de participants de différents départements, dont 4 de Haute-Saône : du GSML ; Jean-Luc K., Yvan T., Jean-Marie F., et du SCV : JLG.

18 h / 0 h 30

On débute par une découverte de l'application pour ceux qui ne la connaissent pas (chacun son ordi portable, + vidéo projecteur). Pause repas.
A la reprise, on voit en commun la façon de remplir une nouvelle fiche, avec toutes les rubriques, pour qu'il y ait une certaine homogénéité entre les contributeurs, et pas trop d'ambiguité.

Nous, les 4 de la Haute-Saône, finissons la réunion avec JPierre, président du GIPEK et Zaric, réalisateur de l'application, pour voir ensemble comment débuter le projet.  Un mail sera envoyé à tous ceux qui avaient demandé, au cours de l'AG du CDS70, à participer à Basekarst. La charte sera renseignée et renvoyée selon les modalités inscrites, et en échange, les identifiants et mots de passe seront envoyés aux différents futurs contributeurs. Ils pourront utiliser l'application, et voir comment elle fonctionne. Fin juillet, Zaric y ajoutera les données de la Haute-Saône, issues du fichier excel réalisé au cours de l'inventaire de 2012. Une réunion aura lieu à l'automne, pour formation à l'utilisation de l'application, et mise en place de l'organisation de la vérification des données.  

JLG

 

Partager cet article
Repost0