Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : SCV 70
  • : Vie du club SCV70, consacré à la spéléologie, et un peu le canyoning et la via ferrata.
  • Contact

Recherche

Pages

Liens

28 avril 2019 7 28 /04 /avril /2019 18:08
BREUILLOT 1: Le mouvement des COMBIS ROUGES- ACTE 1.
Participants : JLUC, JMJ, NANARD, BRUNO
10h/17h00.
 
Première revendication du mouvement: le RIC! Le Retour Immédiat des Croissants! (pas de photo)
En effet, pas de Président ce jour, il est parti en ballade ce week-end. On sait tous que les présidents c'est toujours en vadrouille et en vacances.
Demandez à tous les nouveaux points infos près des ronds-points, ils confirmeront.
Nous demandons également une augmentation de la rémunération quotidienne, continuons a être payés en liquide (photos du midi).
Mais une revalorisation de 12 à 13° est nécessaire.
De plus, il faut harmoniser les conditions de travail. Nous voulons avoir le même statut que tous les (spéléos) français ordinaires: un qui bosse, trois qui regardent, et surtout, qui critiquent (photo).
Soyez solidaires avec ceux qui triment par tous les temps, sous la pluie et la grêle (Rien n'arrête un Nanard enragé...excellente celle là!) 
Notre détermination est sans faille pour faire avancer les travaux. Nous allons tomber tellement bas !
Soutenez nous pour ne pas sortir trop vite du trou dans lequel nous sommes heureux !
 
Monsieur le Président, videz les caisses du SCV pour avoir une brouette légère avec une roue gonflable qui n'enfonce pas dans la boue du champ.
Notre étendard rouge est posé, absolument discret au milieu du champ. Klaxonnez au passage pour nous soutenir. (photo)
 
Motivez vous et rejoignez notre mouvement dimanche prochain en ajoutant un slogan supplémentaire : après le RIC, le RIB!
Réouverture Immédiate du Breuillot 1!
 
Bruno
Creux Breuillot 1, dimanche 28 avril 2019
Partager cet article
Repost0
27 avril 2019 6 27 /04 /avril /2019 20:45

Le compte-rendu est sur le site de l'EDS :  http://eds70.over-blog.com/

Partager cet article
Repost0
27 avril 2019 6 27 /04 /avril /2019 18:29
Présents : Véro, Philippe et Valbert du SCV, les copains de K17, Pierre le Fils de Philippe.
 
On part le samedi à 5 h du matin direction la Belgique et le fort Barchon un ancien fort militaire de 14-18 aménagé un week-end par an en spéléo parcours. 
A 9h30 on est sur place pour équiper Pierre qui fera de la verticale pour la première fois, de très looooooongs  laminoirs aussi. Je montre à Pierre comment utiliser le matériel pour monter et descendre sur corde. Les copains de K7 venus des Pyrennées, de Paris et Bruxelles nous rejoignent. Je laisse Pierre dans les mains de 2 instructeurs spéléo qui ont décidé qu’il pouvait TOUT faire. Y compris les parapluies belges… 
Valbert fait un refus d’obstacle en bas du château d’eau équipé des dits parapluies et promet qu’on le récupère après la tour pour poursuivre dans les souterrains. Pierre dégringole un parapluie sur longe longue : il est épuisé. Flo voit le moment où elle va devoir faire un balancier pour le sortir du problème, mais non. Il récupère et parvient à s’extirper de la fâcheuse posture. On finit de faire le tour d’un pauvre château d’eau en 1 h 30. Valbert a deserté et s’est rhabillé. Grosse fureur de maman Tyrex qui écume verte de rage. C’est bien la peine de faire tant de km pour avoir la chance d’améliorer sa technique si c’est pour faire un quart du parcours ! Bisque rage !
On finit avec les copains par le parcours obscur sans lampe et juste un fil d’ariane. Sympa.
Je teste une bonne demi heure une progression sur trois bidon d'huile horizontaux montés sur moyeux et roulements. J’ai beau faire la limande, et la salamandre, je dégringole à chaque fois. Je trouve que c’est un chouette jeu d’équilibre qu’on pourrait installer aux JNS. Qui sait fabriquer cela ??
retour par Lille le lendemain pour attraper Claire, la fille de Philippe.
Véro
Fort Barchon, en Belgique, le samedi 27 avril 2019
Fort Barchon, en Belgique, le samedi 27 avril 2019
Fort Barchon, en Belgique, le samedi 27 avril 2019
Fort Barchon, en Belgique, le samedi 27 avril 2019
Fort Barchon, en Belgique, le samedi 27 avril 2019
Fort Barchon, en Belgique, le samedi 27 avril 2019
Fort Barchon, en Belgique, le samedi 27 avril 2019
Fort Barchon, en Belgique, le samedi 27 avril 2019
Fort Barchon, en Belgique, le samedi 27 avril 2019
Partager cet article
Repost0
17 avril 2019 3 17 /04 /avril /2019 11:10

13 H 30 - 17 H 30

J'encadre un groupe de jeunes en CAP horticulture, de la Maison Familiale de Rioz, et les emmène sur le sentier avec le petit guide que nous avons réalisé. 

Ces jeunes entretiennent le mobilier du sentier tous les ans et depuis 3 ans (panneaux, tables, bancs, signalétique). 

Avec leur directeur, on avait programmé une sensibilisation aux phénomènes karstiques. 

Nous avons cheminé depuis la Chambre à Lilot jusqu'à la résurgence "source de l'Ermite", en passant devant tous les phénomènes. 

Rentrés à la Maison familiale, je leur ai présenté le matériel spéléo.

Une prochaine sortie sera peut-être organisée en allant dans le réseau de l'Ermite, avec les jeunes.

Nanard

Partager cet article
Repost0
16 avril 2019 2 16 /04 /avril /2019 20:59

Je pars faire une reconnaissance à la grotte des Orcières à Montivernage, afin de repérer les lieux avant la sortie avec les jeunes de l’hôpital Minjoz.

Grotte que je n'avais jamais visitée. Sympa.  J'en profite pendant 2 heures pour prendre le temps et réaliser quelques photos.

Nanard

Grotte des Orcières, lundi 15/04/2019  après-midi
Partager cet article
Repost0
16 avril 2019 2 16 /04 /avril /2019 19:08
Présents : TL, BD, JMJ, TV
 
Rendez vous à 10 h sur le parking du Replan.
 
Café-pain au chocolat, puis départ pour le trou.
 
Installation rapide de la barre supplémentaire pour retenir le bloc de voûte, mais plus de temps pour la caler correctement et la bétonner. Thierry s'occupe de tout ça tandis que Nanard descend au fond pour récupérer tout le matos. Thomas et Jean Marie restent en surface pour faire le béton et passer les matériaux et outils à Thierry.
 
Au bout d'environ 2 h, l'installation de la barre est terminée. Thomas et Thierry remontent le matos préparé par Bernard depuis le fond, qu'il a nettoyé pour s'occuper.
 
Sortie du trou vers 13h30/14h. Tout est déséquipé (plus de corde, plus d'outils), reste juste le fil du 220 et la conduite de ventilation car fixée  la paroi. On y reviendra à l'étiage.
 
Après un repas rapide, qui se termine à 3h30, on embarque tout dans la voiture de Jean Marie et on repart au parking.
 
Vers 16h TV, JMJ, BD vont au Sédera pour voir la suite des travaux tandis que TL rentre.
 
 
Thomas LEBON
 
L'entrée du Sédéra est réouverte (extraction des boiseries et de la grille, ainsi que de la végétation). Bel orifice. Thierry descend repérer les lieux pour prévoir les travaux. Quelques blocs en équilibre et de la terre à extraire, et un élargissement à rectifier pour faciliter la circulation.
 
Après ça, on s'occupe avec les baguettes et on suit le cours d'eau qui traverse la route juste après le Sédéra, en direction de la cabane des chasseurs.
 
Dimanche prochain : Thierry, Jean-Marie, Nanard non dispos.
 
Nanard
Partager cet article
Repost0
7 avril 2019 7 07 /04 /avril /2019 20:22
Participants : Th. V.,  Bruno, Thomas L.+JMJ (10-11h)
10h/16h30
 
Thomas s'occupe en surface, remise en état des sols en ramassant les cailloux éparpillés, tant que possible. Les hivers et les feuilles recouvriront le reste à terme.
Le trou est humide, normal vu les précipitations de la semaine. Le vérin apporté par JMJ est placé 1 m au dessus du niveau d'eau dans la diaclase, au centre. Il sera idéal et confortable pour forer dans tous les sens aux bons niveaux, debout en appui dessus. Il n'y a environ que 50 cm à la hausse du niveau de l'eau par rapport à lundi - 4,10 mesuré sous les spits de l'échelle.
Thierry termine rapidement la topo manuelle. Le niveau liquide est officiellement ce jour à 29,50 -donc -30 m lundi dernier. Et seulement 1 m de dénivelé avec le niveau normal du siphon amont du Creux Breuillot 2 situé à 800m. C'est peu si on veut trouver de l'exondé.
La boussole indique une direction NORD-SUD pour la diaclase noyée. NORD direction l'aval du réseau de Cerre, SUD direction la zone du  Breuillot 2. En reportant grossièrement à la surface, la diaclase est donc parallèle à la vallée sèche (et non perpendiculaire comme annoncé précédemment), et placée sur le rebord de la vallée côté butte.
Pour commencer, 8 forages en trois séries, à droite comme prévu- au NORD-, avec des résultats surprenants par la puissance des pailles NG (nouvelle génération).
Mais, rien derrière la lame ( feu la lame...), c'est tout bouché et sans rien à espérer. 1,389 m de première!
Puis, avec un seul forage, on ouvre une grosse lucarne au niveau de la coulée de boue. Un énorme bloc d'un m3 est pendu au plafond, collé par de l'argile sur presque tous les bords. Trémie, pas d'air ou de suite. C'est mort également.
On refait deux séries -3+2- pour faire de la place côté SUD, et on remonte, n'ayant pas emporté de montre. On sortira finalement tôt, à 14 h 15, soit 14 pailles en à peine plus de 3 heures. Thierry n'a presque quasiment pas tapé au burin marteau, vu l'efficacité dans la roche compacte.
 
Plusieurs options pour les prochaines sorties
- attendre un étiage prononcé, en espérant que le niveau baisse d'au moins 1,50 m sous le maximum observé, pour tenter de passer par le conduit noyé actuellement, bien que ce ne soit pas large et assez improbable vu le niveau atteint. En référence à l'échelle hydro de la rivière colombine-http://www.rdbrmc.com/hydroreel2/station.php?codestation=534, cette dernière doit atteindre 0,3 m3/s. 1,50 m3/s aujourd'hui.
- En attendant, rouvrir le Breuillot 1- situé dans le champ à 100 m du parking: une mention en 1953 dans un bulletin, sans topo, avec l'éclairage de l'époque, indique : sous une dalle située à -4m, puits de 12 et 15m débouchant sur un plan d'eau. Le plan d'eau n'aurait pas été parcouru en surface, encore moins en plongée. De plus, une lucarne a pu échapper aux regards lors de l'unique visite ? En crue Vicennale, comme au Breuillot 2, l'eau peut sortir et couler vers la doline à coté. Soit 30 m de mise en charge!
Qui peut prendre contact avec le propriétaire pour avoir l'autorisation? Les déblais seront déposés dans le bois, grille/grillage seront mis en place.
Nous sommes allés voir l'entrée au milieu du champ. C'est bien bouché en surface.
- poursuivre des séances pailles direction SUD dans la diaclase du Replan, tant que le niveau de l'eau le permet. (2 personnes suffisent)
- rejeter un oeil dans le petit gouffre proche du Sédéra ?
 
L'échelle du P 12 a été retirée, inutile, voir chiante. La corde enlevée pour nettoyage. Il faudra penser à descendre 4 m de gaine VMC+ un raccord. Et préparer quelques bourres. La VMC de secours a fonctionné assez bien, mais moins puissante.
Une unique photo, post sortie.
Bruno
Info de dernière minute, dimanche 14.04, c'est au Sédéra à 10 h.
 
Bois du Replan, dimanche 7 avril 2019
Partager cet article
Repost0
7 avril 2019 7 07 /04 /avril /2019 16:54
Présents : Jean-Marie Josso, Thierry Vircondelet,  Nanard, Thomas Lebon
Excusé : Jean-Luc Géral
 
Séjour de l'ascension :
Après étude des sorties de Mandeure, on retient pour l'instant la grotte de Sanilhac et une traversée Aven Cordin/ Goule de Foussoubi (s'il n'y a pas trop d'eau). A creuser pour la prochaine réunion (topo, accès).
 
 Trou du Replan
Bruno a été faire un tour dans la rivière au fond, et la suite serait sur la droite, en revenant vers le puits, à mi hauteur. Travaux d'élargissement prévu Dimanche 07/04 à 9h30.
 
Ventilation
Il a été décidé lors de la réunion de racheter une VMC neuve, à mettre dans une boite, plutôt que d'essayer d'en réparer une vieille sans savoir ce qui va lâcher ensuite.
 
 Sortie en février qu'on n'avait pas mis dans le précédent compte rendu:
Stage de St Bauzille : Participant, du SCV : Valbert Lamboley
 
Sorties en mars :
 
01/03 : Baume de Reugney : Brigitte, Laetitia, Matthieu, Tilio, Eliot, Bernard
03/03 : Replan : TL, BD, JMJ
10/03 : Replan : BD, JMJ(début+fin), TV, BP
17/03 : Replan : JMJ, TV
19/03 : Grotte de la Glacière : Phil et Véro du SCV, Fred Martin, Stéphane Guignard et Stéphane Dupont
24/03 : Sortie EDS : Gouffre du Petit Ciblot : Cadres initiateurs : (3) Véronique Olivier, Jean-Luc Géral, du SCV. Jean-Marc Rias, professionnel spéléo, des Spiteurs Fous Autres cadres : (2) Philippe Auriol (SCV), Arnaud Mutuel (GSML) Adolescents participants : (7) Jeannin Clara - Chevalier Cassandre - Lamboley Valbert - MarcotThéo – Marcot Lény - Belin Antoine – Fourtier Hugo
24/03 : Replan : Th. V., J-M J, Bruno, Nanard
24/03 : Cerre les Noroy : Th. V. J-M J.
01/04 : Replan : J-M J, Bruno, Nanard, Jean luc.
 
Prochaines Sorties :
D 7/04 : Replan : TL, BP, TV, BD,...
 
 Merci à Nicole pour les tartes (pommes et Citron).
 
Prochaine réunion le vendredi 3 mai à   ??, 
 
 
Partager cet article
Repost0
1 avril 2019 1 01 /04 /avril /2019 19:02
Participants : J-M J, Bruno, Nanard, Jean luc.
9h30h/14h
 
A défaut de poisson en ce jour inédit ( 4 sortants un lundi!!), une grenouille est descendue dans le bocal. Bruno et JMJ partent devant. L'autre tandem s'occupe de la topo ( cf autre article dédié).
La corde du puits étant attachée assez courte à la barre à mine placée au dessus de la diaclase, arrive ce qu'il ne faut pas : quelques cm de mou manquant pour enlever le stop, et cela suffit à la décaler de son support... Elle file dans la diaclase... Il faut donc attendre JMJ avec la perfo et les spits pour refixer l'échelle plus longue apportée. Pendant ce temps, avec un seau et de l'eau à gogo en bas, aspersion des parois pour un léger nettoyage. Le niveau est bien descendu, environ 60 à 70 cm de plus en 8 jours. Ce qui le place à environ 4,50 m sous le rebord (mesuré au disto).
En bas, le passage espéré n'est pas au rendez vous. La diaclase se transformant en méandre incliné, je prends pieds sur un talus de cailloux issus des travaux, sous 1,50 m d'eau. Mais sans toucher le bout. La barre à mine est recherchée plusieurs fois par un ratissage avec les pieds, sans succès.
Côté amont (côté arrivée coulée de boue, plateau), le méandre se resserre sous l'eau (25-30 cm). Au dessus, après un plafond plat d'un mètre, on aperçoit une diaclase étroite ( 15-20 cm), très corrodée, qui se poursuit à la fois vers le haut et vers l'amont, ça résonne bien, mais il n'y a environ qu'un mètre entre le niveau de l'eau et ce plafond.
Côté "aval" (côté arrivée de puits, vers la vallée sèche), le conduit se divise en deux diaclases au niveau de l'eau. Une petite diaclase de 10 cm de largeur se termine sur un talus remontant avec un bloc noir à 1 m de distance. La diaclase principale butte sur un remplissage compact de 2 m de hauteur ( largeur 20 cm).
Sous l'eau, c'est un peu plus large qu'en amont, mais très difficilement pénétrable. On voit nettement un changement de strate de calcaire un peu au dessus du niveau actuel de l'eau. Au plus bas, se prolongeant sous l'eau, un calcaire jaunâtre à grains, facilement lissé par l'eau et sans aspérités (plus tendre). Au dessus, un calcaire blanc, très déchiqueté, laissant apparaître de nombreux fossiles (plus dur). Il est très probable que nous soyons sur un affluent perpendiculaire à l'actif principal, la présence de la conduite forcée fossile quasiment à l'aplomb au dessus, semble confirmer cette hypothèse.
Cependant, au dessus du remplissage côté aval, la diaclase se poursuit plus loin et l'écho semble plus favorable. Avec quelques pailles, il sera possible de voir ce qui se passe derrière une belle lame qui masque la suite. Avec un petit vérin bien placé pour les pieds, il sera facile de percer à l'horizontal.
Finalement, un dernier sondage sous l'eau permet de toucher la barre à mine avec le pied, côté aval. Puis de la ramener doucement sur le talus de cailloux  avant de l'attraper à bout de bras.
A la remontée, JMJ place deux spits pour la main courante en tête de puits.
 
Prochaine sortie dimanche 7 avril, prévus Thierry V et Bruno (deux suffisent en bas). La VMC n'étant pas réparable après 3 heures de démontage partiel et compliqué, le modèle de secours, plus petit devrait faire l'affaire. Le club est preneur de toute occasion en la matière.
 
PS : Jeu des 7 erreurs en bonus du jour, voir les deux photos avec la bouteille de vin.
Bruno
Séance topo avec Nanard. Comme on n'avait pas touché le disto X depuis le stage de début février, les automatismes avaient disparu, et on a eu bien du mal de retrouver la marche à suivre, malgré le mode d'emploi. Finalement, on attaque. Pas simple le tracé en plan, avec les différents puits superposés. De plus, un problème se manifeste rapidement. Du fait de la ferraille omniprésente dans le haut du puits, les données en azimut sont particulièrement farfelues. Au bout de peu de temps, on abandonne : il faudra faire la topo traditionnellement. On descend quand même en bas des puits en on lève la topo de la base du puits et de la diaclase au dessus de l'eau.
On décide avec Nanard de reprendre la topo au disto X sur un trou plus simple, moins sale, moins ferraillé, genre TNNP.
JLG
Bois du Replan, lundi 4 avril 2019
Bois du Replan, lundi 4 avril 2019
Partager cet article
Repost0
25 mars 2019 1 25 /03 /mars /2019 23:02
Participants : Th. V. J-M J.
 
   4 au fond du Replan... ça fait beaucoup ! Avec Thierry, nous abandonnons Bruno et Nanard aux joies du bain de boue pour aller dépolluer la cheminée "à Schoenig": but du jeu remonter le matos abandonné depuis la fin des travaux et remplacer la corde en place bien calcifiée. Dès le rétrécissement juste au dessus du puits et jusqu'en bas, cela ruisselle pas mal : je trouve le moyen de m'y coincer en m'engageant trop tôt et trop bas... bras coincés et jambes dans le vide :  il m'a fallut l'aide de Thierry pour en sortir!!! Nous remontons seaux, bac, piochot, pelle, cordes de travaux, ligne 220 et ligne de tir, abandonnant une barre à mine tout au fond....beaucoup trop glauque (ça vaut largement le fond du Replan). Une nouvelle corde est mise en place.Retour au Replan pour récupérer les collègues qui, sans vouloir faire de la délation, ont fait un feu d'artifice, grillé un perfo et le moteur de la v.m.c....pas mal en une séance !!!
J-M.
Partager cet article
Repost0