Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : SCV 70
  • : Vie du club SCV70, consacré à la spéléologie, et un peu le canyoning et la via ferrata.
  • Contact

Recherche

Pages

Liens

7 mars 2020 6 07 /03 /mars /2020 16:56

 

 REUNION DU S.C.V du 06.03.2020

à Recologne les Rioz , chez Nanard

 

Présents : Jean-Marie Josso, Thierry Vircondelet,  Nanard

Excusé : Jean-Luc Géral

 

  • Jean-Marie a été contacté par un ancien qui voudrait du carbure pour remettre en route une calbonde installée sur un vélo. On lui a donné rendez-vous à Bougnon ce dimanche pour lui fournir du carbure. Thierry a encore du stock en fûts.

 

  • Thierry est aller repérer les pertes vers Bougnon jeudi après-midi. Ça coulait plein pot. La perte de la Dent, la perte du château absorbaient totalement. Il a également repéré une perte qu’il ne retrouvait plus vers la perte de Bougnon. Trou d’un mètre de diamètre qui absorbait en chute de 2 m. (voir photos sur le blog). Cela laisse déjà envisager d’autres travaux.

 

  • Les travaux à la perte de Bougnon ont bien avancés. Descente d’un mètre cinquante la semaine dernière. D’après les repérages de Thierry, le réseau semble drainer pas mal d’eau ; en espérant que la suite soit assez conséquente.

 

  • Suite à la proposition d’Arnaud Mutuel concernant les cordes à réformer du SSF 70, le SCV est intéressé pour en récupérer pour les travaux. Voir en réunion de CDS.

 

  • De même, suite à l’achat de vis de plaquettes par Arnaud pour le SSF, le SCV est intéressé par des vis de 8 x 16 inox uniquement. Voir en réunion CDS.

 

  • Pour information, Damien a contacté le SDIS qui prend en charge la totalité de la civière du SSF70. Elle reste leur propriété, mais est stockée et utilisée par le SSF 70.

 

  • Une réflexion est à apporter vis-à-vis d’un équipement de détection de gaz, notamment avec les problèmes que l’on a eu ces dernières années sur différentes cavités : Jo2 ; La Gaine ; Captiot ; … Voir au niveau CDS si possibilité de s’en équiper, mais avec contrôle annuel pris en charge par les pompiers.

 

  • Info sur le gouffre Maxime Neuvelle les Cromary. Malgré plusieurs visite sur place, pas évident de relocaliser l’emplacement de la cavité (rebouchée ? dalle au dessus ?...). Elle se trouvait dans l’emprise TGV.  Un point d’absorption a été mis en place dans cette zone et on peut supposer qu’il se trouve là. A l’origine il y avait un puits d’une dizaine de mètres, une belle salle et une cascade qui se jetait dans le gouffre. Mais les travaux du TGV ont eu raison de la cavité. A suivre pour le localiser avec plus de précision.

 

  • Jean-Marie suggère qu’on protège rapidement l’entrée de la perte de Bougnon, pour éviter que des animaux se retrouvent pris au piège.

 

  • Les fils qui alimentent nos tubes sont relativement courts ; ll va falloir faire des modifs.

 

Sorties en février :

 

Voir Blog

 

Prochaines Sorties :

D 8/03 : Perte de Bougnon, travaux : JMJ, TV, BD, 10 h sur place

D 15/03 : Perte de Bougnon, travaux : JMJ, TV, BD, BP, JPS  10 h sur place

Me 18/03 : Entrainement gymnase à Vesoul

D 22/03 : Perte de Bougnon travaux 

D 29/03 : Perte de Bougnon travaux 

 

 

 

 Merci à Brigitte, pour l’accueil, le gâteau, et les bières …

 

 

Prochaine réunion le vendredi 3 avril 2020 chez   ??,

Nanard

Partager cet article
Repost0
6 mars 2020 5 06 /03 /mars /2020 19:06

Participant, TV

Balade humide en fin d'après-midi aux pertes du secteur de Bougnon. Je suis arrivé en pleine crue.

TV

Crue dans les pertes du secteur de Bougnon, jeudi 5 mars 2020

Toutes les photos ici

Partager cet article
Repost0
5 mars 2020 4 05 /03 /mars /2020 18:48

Participants : Jean-Marie Josso, Bernard Detouillon, Pascal Bresson, Déborah CAF et autres grimpeurs

Séance intensive vers l'autonomie pour Déborah avec passade de fractionnements, Jean-Marie nous explique tous les nœuds utiles : Soa, fusion, demi-cabestan, etc. Bernard monte un parcours avec mains courantes, montées, descentes, etc.....

Quant aux grimpeurs, séance encore plus intensive pour eux car ils tentent les remontées sur cordes uniquement avec le matos de grimpeur, c'est à dire deux cordelettes et quelques mousquetons !

Prochain entrainement 18 mars, 18h00

Pascal B

Gymnase des Haberges, mercredi 4 mars 2020
Gymnase des Haberges, mercredi 4 mars 2020
Gymnase des Haberges, mercredi 4 mars 2020
Partager cet article
Repost0
29 février 2020 6 29 /02 /février /2020 18:44
Présents : Tiphaine et Louis 
 
Nous avons fait un bref aller retour jusqu'à l'éboulis. Tiphaine a équipé le dernier P10 avant les étroitures. 
Louis
Partager cet article
Repost0
29 février 2020 6 29 /02 /février /2020 13:00
Participants : : Th.V. J-m J.
10h à 20h.
 
     Des impératifs professionnels privant not' Président de sortie dimanche, il me propose vendredi...et c'est parti! C.C. expédié, n'étant que 2 on abandonne le projet initial de sécuriser l'entrée et on décide de creuser. La chèvre n'étant plus trop adaptée, on trouve le moyen de placer la poulie sur corde tendue. Cela descend vite, le remplissage n'étant pas trop compact et l'élimination de blocs faisant rapidement de la place. On entend très nettement l'eau alors que le débit de la perte est faible. Après la pause on passe aux choses + percutantes histoire de voir où descendre : quelques tirs fonctionnent bien puis un pourcentage de "foireux" jamais atteint contrarie sérieusement not' président et cela n'est pas très beau à voir ! Il a fait parler marteau ,burin etc. Les tirs ont quand même un peu fissuré la roche. On est descendu d'un 1,5 m calibré" Th."donc confortable et comme il dit "y a un malaise !" mais la suite est bien là avec du vide sur 2m visible mais étroit. J-Paul, tu vas pleurer devant le tas sorti !!! 
 
    Prochaines échéances.
 
   Le 29/2 l'hommage à Yonyon.
 
  Le4/3 les Haberges.
 
  le6/3 la réunion S.C.V.
 
   Et dimanche...? Bougnon !
 
       Courage !
 J-m.J
 
Partager cet article
Repost0
27 février 2020 4 27 /02 /février /2020 18:42
Présents : Tiphaine et Louis
 
Nous sommes descendus par le P15, avons rejoint le P28. Nous avons escaladé le puits menant au balcon. Une corde fixe nous a permis de visiter toute la galerie supérieure. Nous avons fait demi tour, et avons descendu le P20. 
Les gours derrière l'étroiture qui n'est plus si étroite étaient bien pleins. 
Louis
Partager cet article
Repost0
24 février 2020 1 24 /02 /février /2020 09:42
Présents : Jean ozenne et LB
TPST : 3H30
 
Nous nous sommes garés entre une  voiture belge et une parisienne. Il est déjà 15h et nous voulons faire un tour dans le réseau inférieur. Pour gagner du temps nous passons par la tyrolienne à l'aller et au retour. Le faux pas est déjà équipé, je me déleste d'une corde et d'une grappe de mousquetons de l'autre côté de celui-ci. Arrivés au R7 j'équipe de l'autre côté de  la corde existante. Nous croisons une équipe dans la salle des dunes. Ils nous expliquent que le reste de leur groupe est en train de descendre vers le lac terminal. Nous doublons l'équipement du premier P20, rempruntons la boîte aux lettres et rampons jusqu'au deuxième P20. L'équipe franco-belge nous laisse descendre sur leur corde. Nous les rejoignons en bas. C'est la première fois qu'ils s'aventurent dans le réseau inférieur et ils ont un impératif horaire. Je les invite à quitter le matos de progression sur corde et le kit de fond. Nous commençons la progression dans le méandre de la mélancolie. Nous ferons demi tour avant 17h puis séparons les groupes pour la remontée. Un beau couché de soleil nous a accueilli à notre sortie. 
 
Louis
Les Cavottes, dimanche 23 février 2020
Partager cet article
Repost0
24 février 2020 1 24 /02 /février /2020 08:07

Présents : Thierry V. ; Thomas L. ; Jean-Paul S.; Nanard

Rendez-vous sur place à 10 H pour le traditionnel café/croissants et beignets.

Première étape, éclater le bloc en travers de l'entrée; chose faite avec 1 paille. 

Il est 11 H 00, Nanard arrive avec du retard (le réveil n'a pas sonné). On dirait que c'est la semaine des retards !

Finalement on vide la galerie à la verticale  et en direction de la diaclase. Pendant que Thierry et Nanard se relaient pour extraire les cailloux , Thomas sort les seaux et Jean-Paul s'affaire à édifier un mur en courbe. Il poussera le vice à jointer les pierres à l'argile. Du coup, on lui a demandé de nous préparer des assises confortables, avec supports pour les gobelets et dossiers pour affiner le confort. Pari à tenir Jean-Paul !

En poursuivant notre creusement, on met au jour un vide en fond de diaclase avec une chute de pierres sur 1 m 50 environ. Le courant d'air est violent et on entend le ruisseau souterrain dans le fond à environ 5 ou 6 m au fond. On est sur le bon chemin.

On a la visite d'un chasseur qui vient voir notre chantier et nous informe d'un vide qui aurait été détecté à proximité lors des travaux de la déviation de Port sur Saône.

Thierry s'inquiète pour les blocs instables au dessus de notre tête ; quelques piquets d'acacias préparés à l'herminette par Jean-Paul seront installés pour sécuriser notre progression de la journée. 

Il faudra  prévoir des barres métalliques de renfort et monter un mur de soutènement le week-end prochain pour sécuriser le chantier. On va faire parler le béton !

On remonte pour casser la croûte vers 15 H , puis une petite visite est réalisée à la "perte de la Dent" à 200 m de là. La zone est assez impressionnante. Ce serait la perte principale et plus ancienne en amont de notre réseau. Elle pouvait se parcourir sur 70 m, mais actuellement elle est très embâclée par des troncs, de l'argile et des cailloux.

On reprend les activités après la visite de deux bûcherons, qui nous parlent de trous dans le secteur.

On commence à extraire à nouveaux quelques seaux, puis Jean-Paul et Thomas nous quittent.

Avec Thierry, on continue à gratter jusqu'à 20 H. On est descendu d'un mètre cinquante dans la journée. On perçoit deux diaclases qui se rejoignent et la continuation serait plutôt sur celle de gauche. A voir le week-end prochain. Il reste encore du travail. 

Rendez-vous dimanche prochain à la perte à 10 H. Thierry dispo. Nanard non dispo. Il faudrait au moins être trois.

Nanard

Perte de Bougnon, dimanche 23 février 2020

Les autres photos ici

Partager cet article
Repost0
21 février 2020 5 21 /02 /février /2020 10:44

Participants : Jean-Marie Josso, Jean-Marc Rias, Thomas Lebon, Pascal Bresson, Déborah CAF et Bernard Detouillon (de 19h59'30'' à 20h00'00'')
18 h / 20 h

Deuxième session aux Haberges en partenariat avec le CAF de Vesoul. Déborah monte deux cordes sur les dévers et Jean-Marc un atelier complet transversal avec des fractios, des mains courantes, conversions, etc.
Nous pouvons donc revoir l'ensemble des techniques de progression. Séance très pédagogique et échanges sur l'utilisation du matériel.

Prochain RDV mercredi 4 mars à 18h00, deux cafistes intéressés à l'initiation et les passages de fractios pour Déborah. Pascal souhaite revoir le décrochage d'une victime sur corde. Nous devons être vigilants à venir avec du matériel propre.
 
PB
Partager cet article
Repost0
17 février 2020 1 17 /02 /février /2020 17:19

Présents : Thierry V. ; Jean-Marie J. ; Jean-Paul S. ; Nanard

Accès à la perte par le sentier aménagé par Jean-Paul (escaliers; rampes d'accès; pente inclinée  pour les mobilités réduites; ...)

La chèvre confectionnée par Jean-marie, prend place au dessus du trou. On commence par creuser dans l'axe de la falaise et on avance rapidement, mais la paroi de gauche et le plafond paraissent instables. On se relaie : Thierry, Nanard puis Jean-Marie. Finalement Jean-Marie bute contre la paroi et perçoit un vide sur la gauche avec un courant d'air. On y retourne  à tour de rôle pour visualiser le phénomène. Le courant d'air est présent  et on entend un léger bruit de rivière au loin.

On est enfin soulagé, car on pensait creuser dans un colmatage complet.

Pendant nos opérations d'extraction, Jean-Paul s'affère à nettoyer le lit du ruisseau, aménager une terrasse  pour la table de camping et finaliser quelques murets de soutènement pour nos gravats.

C'est l'heure du casse-croûte; puis Jean-Paul nous quitte.

De retour devant l'orifice, on constate que tout le plafond c'est éboulé. On décide donc d'attaquer le front de falaise depuis le dessus du trou afin de stabiliser l'ensemble et de descendre à la verticale depuis l'air libre. Une partie du trou creusé le matin sera rebouché pour descendre à la  verticale contre la roche en place.

Jean-Paul ne va rien reconnaître.

Prochaine sortie dimanche pour éclater un gros bloc et poursuivre la descente. Prévus : Thierry; Nanard ...

Nanard

Perte de Bougnon, dimanche 16 février 2020

Les autres photos ici.

Partager cet article
Repost0