Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 novembre 2015 3 11 /11 /novembre /2015 22:32

Participants : Jean-Marie et Nanard

TPST : 4 H 30

A 11 H 00, je retrouve Jean-Marie chez lui et nous partons pour Borey. A 12 H 00 , nous engageons notre descente avec tous le matériel nécessaire. Il y plus d’eau que dimanche, me signale Jean-Marie ; et en plus elle parait plus froide. Quand nous arrivons sur le fond, l’espace semble avoir diminué, avec tous les blocs entassés le long du parcours.

Bref, pour ne pas avoir trop froid, nous décidons avec JM d’alterner les jeux de tubes. 11 seront nécessaires (dont un à fusé). Le trou aspire en début d’après-midi puis le courant semble stagner et s’inverser vers 15 H.

Les travaux sont efficaces. Nous devinons la galerie devant nous. Un petit aurait pu passer.

Prochaine séance, aménagement confort et ça passe…

En fait la galerie toujours aussi large, nous laisse voir trois cheminements.

Si on va sur la gauche (ça passe quasiment), le plafond remonte et le sol descend légèrement. Derrière on devrait pouvoir se tenir à genou et ça semble un espace à ne pas négliger pour stocker nos blocs à présents. La galerie plus loin semble tourner vers la droite mais l’eau n’emprunte plus cet axe.

Devant nous on devine un petit chenal assez bas.

Par contre sur la droite, on voit l’eau qui descend sur une petite pente (mais le plafond est bas). On devine une galerie avec de l’eau avec une voûte à environ 5 – 6 m. C’est le cheminement de l’eau actuel. La galerie part presque à 90° par rapport à notre axe de travail.

Si du monde y va dimanche (Papy et moi ne serons pas dispos), un petit gabarit devrait passer sur la gauche et éclaircir la suite.

La 2 mm ne suffit plus ; la prochaine fois je prends la 5 mm, sinon « caille caille ».

Nanard

Partager cet article
Repost0
8 novembre 2015 7 08 /11 /novembre /2015 19:42

Participants : TV; JMJ, JLG

10 h 30 / 17 h

Thierry et JMarie descendent, en emmenant, en plus du matos de désob, la balise. Thierry voudrait bien savoir où, en surface, se situe le terminus actuel. Je reste au dessus avec un cadre, localise la balise et marque l'endroit avec un piquet. Puis, équipement et descente pour rejoindre les copains. J'arrive juste avant la première session de tubes. Comme ce n'est pas bien gros, que je ne suis pas très utile en bas, et que suite aux tubes, j'ai un peu de mal à respirer, je remonte bouquiner au soleil en attendant la fin du chantier. Après 10 tubes (dont 7 efficaces, 3 ayant foirés), sortie des travailleurs : ils ont avancé d'environ 1 m et suite aux derniers tubes le plafond est fracturé, à continuer au burin. Mais il devient difficile de respirer, donc, fin de chantier. Il faudrait encore avance de 2 m pour voir correctement la suite.

Thierry redescend la balise pour localiser précisément l'arrivée d'eau à droite, à environ 8 m de la base du puits.

Sur le chemin du retour, on s'arrête pour qu'ils me montrent le phénomène karstique proche de la cabane de chasse de Vallerois (Lon : 6.31708, Lat : 47.56415). Beau sommet de diaclase (voir photos), ça semble tentant, et ça pourrait devenir un de nos prochains chantiers...

JLG

Perte de Borey, dimanche 8 novembre 2015
Partager cet article
Repost0
7 novembre 2015 6 07 /11 /novembre /2015 00:26
Participants : BP
10 h 0 / 14 h 00
Laborieux!
Les désobs se suivent et ne se ressemblent pas. 3+3+2+2+2+2= 10 tubes réussis sur 14 mis en oeuvre.
Comme annoncé, j'ai essayé de travailler au plafond pour préparer un espace de travail plus favorable à Thierry.
Mais le calcaire gris bleu est tellement dur que 3 tubes ont fait "canon". 
Un autre trou, dont l'extrémité était trop près de la paroi, a simplement fracturé l'extrémité du trou percé.
J'ai quand même réussi à créer une "cloche" pour faciliter les prochains travaux.
Les bons résultats en volume résultent des deux tubages effectués droit devant dans les strates.
J'ai ramené vers l'arrière une dizaine de bacs avec les cailloux les plus "gros", les graviers sont bourrés sur les côtés.
Le point positif a été l'utilisation de la perfo en mode burineur, j'avais apporté une pointerolle SDS.
Cela a permis de compenser au mieux les médiocres résultats des tubes.
C'est très efficace.
Le courant d'air était légèrement soufflant vu la température extérieur supérieure à 12°.
Pas de problème au fond, le nuage de gaz est faible et circule assez vite.
Mon éclairage ayant faibli à la fin, je n'ai pas pu bien voir ce qui est devant.
Le laminoir est tellement large qu'il est possible que la suite soit devant ou peut être sur la gauche. 
Par contre, je suis presque certain qu'un second ruisseau coule sur la droite, vu le bruit entendu.
Reste à atteindre le confluent et espérer voir le volume augmenter, pour ne plus avoir d'obstacle....
Prochain épisode: dimanche avec Thierry V et Jean-marie.
Bruno
Partager cet article
Repost0
7 novembre 2015 6 07 /11 /novembre /2015 00:21

Présents : Brigitte Détouillon, Thierry Vircondelet, Bernard Détouillon, Jean-Marie Josso, Jean-Luc Géral

Nous avons le plaisir d'accueillir Auréline Jacquot, qui vient du GSAM, et venant de déménager à Fougerolles, souhaite nous rejoindre au SCV.

 

Borey : On attend la pluie avec impatience ..., y'en a qui commencent à en avoir un peu assez... mais ça avance, doucement, toujours aussi bas. On va encore profiter un peu du temps clément : sortie dimanche et mercredi de la semaine qui vient.

 

Jeannot : J'ai vu Jeannot mi octobre, il a des problèmes de santé et arrête la spéléo. Il m'a donné tous les fichiers numériques des fouines 1, 2 ,3 et même ce qui avait été commencé de la Fouine 4. Il m'a également donné pas mal de documents papiers. Il faudra prendre un peu de temps cet hiver pour inventorier tout ça.

 

GIPEK : Basekarst : au boulot ! réunion prévue le 27 novembre à la maison des Associations à 20 h 30.

 

DDT : La DDT nous a contacté (voir précédents épisodes) pour les aider à mettre en place un ATLAS départemental des glissements de terrain (9 zones avec des phénomènes karstiques, sur lesquels, il faut donner, pour chaque trou, l'orientation, l'emprise en surface, localisation, longueur, et secteur ou le recouvrement est inférieur à 50 m...). Nanard a dispatché les différentes cavités en fonction de leur localisation.

 

Chaland : On attend des nouvelles de Damien pour l'aménagement de l'entrée. A signaler également, exercice secours au Chaland le dimanche 27 novembre, rendez-vous sur place à 9 h.

 

Séjour de l'ascension 2016 : On retourne dans le Vercors, chez François Landry : au programme : Gournier, canyon Ecouges, via ferrata ... en fct de la météo. (voir tableau à remplir et documents à venir).

 

Catacombes : Dates proposées par Bruno Schlosser : 9/10 janvier ou 6/7 février. Me dire si intéressé, et à quelle date. J'attends d'autres infos de Bruno (hébergement, nombre maximum de personnes...).

 

Initiateur : un nouvel initiateur au club ! Louis a réussi son stage. Bravo !

 

Sorties réalisées en octobre 2015 :

*03 et 04.10 : JNS : VOL, FS, LM, HM, JMJ, LB, BD, YM, TV, TL, JPS, BP, JLG

*07.10 : Filain : nettoyage matos JNS : JMJ, DG, HM, BD, JM, JLG

*10.10 : Ravières et Foye : fin opération "salamandres et tritons" et photos : FL, JLG

*11.10 : Gros Gadeau, visite et photos : FL, BD, JLG

*16.10 : Frais Puits, plongée, SR, JLG

*17.10 : Champdamoy, plongée : VOL, SR, MR, DL, FM

*17.10 : Borey : travaux : TV, BP, JMJ

*18.10 : Borey : travaux : TV, JMJ

*24.10 : Borey : travaux : TV, JMJ, BP, JLG

*25.10 : Borey : travaux : TV, JMJ, BD

*01.11 : Borey : travaux : TV, TG, BD

*03.11 : Borey : travaux : JMJ, BP

*05.11 : Borey: travaux : BP

 

Prochaines sorties :

Dimanche 8 (RV 10 h 30 sur place) et mercredi 11 : Borey

Samedi 14 : Fondremand, initiation à l'équipement (Lauréline, Jean-Marie ...)

dimanche 29 Novembre : Exercice secours au Chaland

Prochaine réunion le 4 décembre chez JMarie à Sorans les Cordier

Partager cet article
Repost0
3 novembre 2015 2 03 /11 /novembre /2015 22:57

Participants : JMJ, BP

13 h 30 / 17 h 45

A peine terminé le second trou dans l'interstrate que la mèche de 20 casse, c'est la série... Heureusement, la 40 a tenu pour toute la suite ! 4 séries de 3 tubes, ça a descendu fort!! J'en avais préparé 50 et 60 bourres au moins. On recule de moins de 10 m pour les départs, au bout de la zone confortable et cela suffit avec les protections. Les graviers sont calés sur les côtés, et les gros, voir très gros blocs sont stockés dans la zone " large". Cela s'est bien rempli vu le volume retiré.
Bilan : au moins 2 m  gagnés ce jour, au gabarit 1m de large, 0,80 de haut. Il va falloir basculer ce volume dans la hauteur pour moins tremper dans l'eau lors du perçage. Le sol est assez plat et l'eau s'accumule quand on est allongé. Mais bon, avec la rapidité du 220 V, c'est confortable. La suite est mieux visible désormais, la diaclase semble se relever deux mètres plus loin, et le sol sera sec : le ruisseau part circuler sur la gauche, le laminoir mesurant 5 à 6 m à cet endroit.  A nouveau un écho encourageant et toujours ce ronronnement bizarre en provenance du fond. Dans l'axe de la diaclase, le sol se relève un peu à 5-6 m devant et il semble y avoir pas mal de cailloux au sol, différents de ceux rencontrés jusqu'ici ( marrons, pas noirs).
Lors des deux premiers tubages, le courant d'air était aspirant donc favorable ( T°10/11° dehors). Puis lors du troisième, ça stagne. Enfin, au dernier, il s'est inversé en fin d'après midi( T° sup à 11°). On a dû attendre 15 minutes pour y retourner.
Prochaine sortie : vendredi matin 9h30 à Borey, jusqu'à 13h00 environ, qui m'accompagne ? J'ai gardé le matériel. Il faut profiter de la météo favorable pour l'assaut final, et de la fraicheur du matin qui favorise le courant d'air aspirant.
Puis dimanche avec Thierry V et Papy ( la première devrait être au menu?).

Bruno

Partager cet article
Repost0
1 novembre 2015 7 01 /11 /novembre /2015 21:48

Participants : TG; TV: Nanard

11h - 17 h 30

 

Après nous être retrouvés chez Thierry, nous déchargeons le stock de bois et ferraille livré par TG, puis nous chargeons le matos ; direction Borey.

Sur place, TV s'aperçoit que les pailles sont restés chez lui; retour oblige.

Pendant ce temps et une bonne partie de la journée, TG nous installe les marches pour accèder au chantier (toutes les bordures et plaques ciments sont mises à contribution (il manque plus que la moquette).

Après le retour de TV, je descends avec lui pour élargir le fond. 3 trous sont faits et le travail est perceptible; les blocs sont aussitôt évacués.

Nous reperçons deux trous, mais le résultat est décevant (problème d'humidité?).

Finalement nous repréparons deux trous plus loin et le travail est partiel. Il faudra finir avec burin et barre à mine; mais le chantier est propre (plus aucun caillou n'encombre le passage). Sans oublier que la grande mêche a cassé). Tout pour plaîre.

Finalement la barre rocheuse qui affleure le niveau d'eau est juste devant nous. On la laisse pour Bruno et papy ce mardi. Elle devrait se fracturer facilement. Puis dans l'enfilade, une deuxième voûte d'environ un mètre à chatouiller, légèrement à gauche et ensuite ça semble se relever. A voir. La réponse mardi.

Nanard

 

 

Perte de Borey, dimanche 1er novembre 2015
Partager cet article
Repost0
26 octobre 2015 1 26 /10 /octobre /2015 10:49

Participants : TV, Papy, Nanard

TPST : 4 H

N’ayant pas été prévenu pour la sortie de dimanche, Thierry se croyant seul pensait rester au chaud à la maison. Mais finalement, débarquant vers 10 H, il se tâte ; et en plus sa néo et combi est toute mouillée de la veille. On réfléchit, on hésite, on envisage d’aller creuser un effondrement vers Borey ; puis le téléphone sonne. C’est le Papy qui attend devant la pâture à Borey et nous signale de nombreux chasseurs vers l’effondrement où nous aurions pu creuser ; comme nous sommes trois, Thierry se remotive et finalement charge tout le matos mouillé de la veille.

On décide d’aller retirer les blocs du fond. Munis du matériel manuel adéquat, je me glisse vers le fond, Thierry dans le petit élargissement où sont stockés les blocs et Jean-Marie s’installe entre le fond et le virage. L’opération débitage des blocs est lancée. Le concasseur TV est lancé en alternant petit puis gros marteau (ça chauffe) ; heureusement que la cavité ventile. Je charge les bacs. Avec Jean-Marie s’engage un incessant ballet de bacs de blocs qui seront stockés le long du passage. Vers TV, j’arrive à dégager un petit accès dans le laminoir qui nous permet de stocker pas mal de petits blocs.

Finalement après 4 H de boulot, on a fait place nette. L’espace est dispo pour recevoir les prochains blocs qui seront extraits du fond.

On s’occupe du fond dimanche prochain avec des tubes.

Nanard

Partager cet article
Repost0
24 octobre 2015 6 24 /10 /octobre /2015 22:37
Participants : TV, JMJ, BP, JLG
14 h / 18 h30
Avec du 220V et une perfo performante au bout, c'est le jour et la nuit pour forer la dizaine de trous du jour. Encore de beaux résultats, et de nouveau des blocs à évacuer. Pendant ce temps, Thierry concasse ce qu'il peut parmi les blocs stockés avant le fond (il faudra les éclateurs pour ceux qui restent, c'est vraiment trop dur même avec le gros marteau...). Puis il charge le bac que Jean-marie et Jean-luc (le retour, en pleine forme!) tirent tant bien que mal, vu leur position allongée dans le laminoir. Ce dernier est toujours parcouru par un débit d'eau assez constant,  à 11°, température mesurée dans l'arrivée de l'affluent. C'est donc de l'eau qui vient du plateau, pas du  ruisseau, quasi à sec. Ils rangent au mieux sur les côtés sur une dizaine de mètres de long. Même à 4, le puits de sortie est désormais assez loin pour tout sortir en une fois.

Quelques éléments encourageants: la diaclase de plafond se poursuit finalement après un gauche/droite qui n'était pas visible auparavant. Ce n'est pas gros mais cela va aider pour agrandir. Un "ronronnement" bizarre est perceptible devant à 10/15m environ, c'est bien différent des petites cascatelles habituelles... De plus, une résonnance bien marquée a été entendue lors des "tubages". 
La désob "lourde" n'a pas été mise en oeuvre aujourd'hui. A quatre, nous avons priorisé l'évacuation des blocs. Ce sera peut-être pour demain dimanche. Les 5-6 m du fond sont maintenant au gabarit " tous membres". Il ne sera pas trop pénible de faire deux gros trous. Encore deux sorties et on devrait y arriver.

Bruno
Perte de Borey, samedi 24 octobre 2015
Partager cet article
Repost0
19 octobre 2015 1 19 /10 /octobre /2015 21:31

Participants : TV, JMJ

14 h / 18 h

Des nouvelles du "chantier" : C' est toujours Cayenne à la mode Hte-Saône. Le blocage des buses est terminé + enrochement pour retenir le talus côté chemin + nettoyage du site (restant de sable ,ciment, bois ...etc)

JMJ

.

Partager cet article
Repost0
17 octobre 2015 6 17 /10 /octobre /2015 22:27

14h/19h

Participants : TV, BP, JMJ

Jean marie et Bruno partent au fond en attendant l'arrivée de Thierry. Le but est d'élargir les 5 m avant la "paroi" finale. Deux tubes posés, puis Jean Marie termine les deux trous de confort au passage " serré" des 8 m. Il met en place les tubes, c'est une première fois. Le résultat sera à la hauteur, environ 60 cm de long sur 20 de haut sont tombés.  Thierry arrive, avec Jean Marie, ils vont poser facilement les 5 buses restantes avec une chèvre apportée par JMJ. Je retourne au fond pour deux trous de plus, puis trois en final. Avec plusieurs allers retour vers la sortie pour les déclenchements et un nouveau changement d'accus. La roche est tellement dure que ceux au plomb ne permettent que trois trous de 40 au lieu de 5/6 habituellement. J'ai dû à nouveau ressortir prendre les accus oranges, bien lourds, mais puissants. Mais bon, de beaux blocs sont tombés, le fond est bien encombré désormais.  

Perspectives : je propose une sortie samedi prochain 14h à la perte. Encore deux ou trois séries de tubes au fond en paroi droite avant de passer à du "lourd" pour la suite. On mettra en place une ligne de 40 m avec du 220V, cela permettra d'en profiter  pour fendre les gros blocs au fond avec les éclateurs et de ne pas porter, pardon, pousser les accus dans les bacs. Il est possible aussi de faire de la place si on est 3, en reculant les blocs vers l'élargissement à mi-parcours. Si nous sommes plus, en sortir le maximum.  C'est de moins en moins "gros" au fond pour travailler (assis) avec les tubes du jour, et avec tout ce qui va tomber la prochaine fois.....

Bruno

Perte de Borey, samedi 17 octobre 2015
Partager cet article
Repost0