Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 juin 2019 2 25 /06 /juin /2019 14:21
Participants : Th.V.  J-m.J. Bruno
13h30 à 18h.
 
66 ans après…
Pour rappel, le gouffre a été débouché puis descendu en 1953. Il devait être revu en étiage, mais ne voyant personne après l'été, le propriétaire du champ l'a rebouché la même année.
Après un décapage des 2 dalles coiffant le puits (8 seaux), nous les sortons au palan assez facilement. Une lunule de circonstance est percée dans la plus grosse.
Thierry  part en reconnaissance et nettoyage des parois  avec la corde de 15m. Un palier vers -7m est suivi d'une suite pas large dans l'axe juste dessous. En progressant à l'horizontale sur quelques mètres, un puits parallèle plus gros serait plus praticable, mais Thierry est en bout de corde au-dessus.
Bruno prend le relais avec la C40 + le sac pour équiper. C'est loin  d'être sec et propre. Une couche d'argile tapisse presque tout.
6 spits seront posés à la perfo: Main courante =1, tête du puits de 4 m = 2, déviateur = 1, tête du puits suivant = 2. C'est tout prêt pour aller au fond.
Ce dernier puits, non descendu ce jour, est donné pour 15m. Je n'ai pas vu le bas, il s'incline un peu avant. C'est pas très large et à peine un peu plus propre.
Comment les anciens l'ont-ils descendu ? Échelles fixes rigides emboîtées ? Ni les spits ni les échelles souples n'existaient à l'époque.  Avec l'éclairage acéto et les croquenots aux pieds, bravo!
La prochaine étape sera de sécuriser l'entrée. Gros burineur pour tailler la roche à plat, afin de poser la première buse. On attend une livraison des autres par Hervé !
Dimanche prochain, sortie touristique au mondial du caillou à Ste Marie aux Mines (68), salon Minéral et Gem.
 
Bruno
Creux Breuillot, dimanche 23 juin 2019
Partager cet article
Repost0

commentaires