Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 mars 2015 7 15 /03 /mars /2015 19:07

Participants : du SCV : VO (+ Valbert), TV, BD, JMJ, JMR (+ Louise et Arthur), JLG + Thierry (technicien à l'usine des eaux) et sa compagne.

10 h / 18 h

Mise en place de la nouvelle sonde pour l'usine des eaux. La matin, mise en place du câble de support de la sonde dans la partie supérieure : il avait été décidé d'un nouveau cheminement, plus simple, pour la sonde, mais qui nécessitait la mise en place d'un spit, et d'un câble plus long. Thierry s'est collé à la mise en place du spit, mais vu le rocher bien pourri, il a bien cru ne pas y arriver. Enfin, à 13 h, le spit était en place et le câble tendu.

Pique-nique et reprise rapide de l'activité : on met la sonde dans sa gaine de protection, et on descend délicatement le tout. Véro réceptionne l'ensemble dans la vasque, glisse la sonde dans le tube contre la paroi et met en place les premiers colliers plastiques. Thierry s'occupe ensuite de la mise en place des colliers dans la partie aérienne (en surplomb), non sans mal, jusqu'au câble. Nanard prend le relais jusqu'en haut, le long du câble.

Les tests sont effectués par Thierry, de l'usine des eaux, ça fonctionne ! C'est reparti pour 8 ans (durée de vie de l'ancienne sonde), sauf incident d'ici là !

JLG

 

Frais Puits, dimanche 15 mars 2015
Partager cet article
Repost0
14 mars 2015 6 14 /03 /mars /2015 18:54

Présents : Laurence Gille, Florence Semprez, Bernard Détouillon, Hervé Marchal,  Jean-Marc Rias, Jean-Luc Géral

 

 

Conventions d'accès (Lucifer Mailley et réseau de Champdamoy)

Mailley : la convention est signée.

Champdamoy : la convention est validée par la FFS, elle est dans les mains des services juridiques de la ville de Vesoul et sera présentée pour signature au conseil municipal d'avril.

 

Séjour club à l'ascension

Le chèque de réservation est parti. Pour l'instant nous sommes 5  (Nanard, JPaul, Thierry, Thomas et JLuc) à temps plein, 2 (Véro et Florian) à temps partiel et Thierry G et Gege peut-être, en camping-car.

 

Manifestation à Baignes :

Nous devrions pouvoir avoir le parcours spéléo du Doubs. Il faudra le demander au président du CDS du Doubs. La responsable sera prévenue, pour qu'elle puisse prévoir la place à nous laisser.

 

Sonde au Frais Puits :

Rendez-vous sur place à 10 h. Prévoir serpes, sécateurs, scies à main. Il faut aussi un perfo pour mettre le spit en place, une perceuse sur accus pour percer le piquet métallique pour mettre en place le câble. Je m'occupe des cordes, amarrages, sangles ... Viennent normalement Véro (dans l'eau et sur terre), Nanard, Thierry, Thomas, Jean-Paul, Hervé, Jean-Luc, peut-être JMarc et JMarie ...

 

 

Sorties réalisées en Février 15 :

*07.02 : Petit Siblot, initiation : LB + 3

*08.03 : Perfonds de Vaux, travaux : VO, JMJ, TV

*11.02 : Chaland, visite : VO, JMJ, JLG
*15.02 : Perfonds de Vaux, travaux : YM, TV, BD, BP

*20.02 : Cavottes, initiation : LB + 7

*24.02 : Auxon, Borey : recherches documents et vérifications coordonnées : JLG

*08.03 : Gravière Bellefleur, plongée : VO + 1

*11.03 : Frais-Puits : préparation mise en place de la sonde : BD, JLG

 

     Sorties prévues :

  • Dimanche, Frais Puits, RV 10 h sur place.
  • 5 avril  : Porte des étoiles à Plombières les Dijon : 4 du club maxi (déjà Nanard, Thierry V, Bruno), contacter Thierry.

 

    Merci à Laurence et JMarc pour l'accueil,

 le vin, les crudités, la charcuterie, les fromages,...

La prochaine réunion aura lieu le 3 avril chez Flo et Hervé.

 

Partager cet article
Repost0
11 mars 2015 3 11 /03 /mars /2015 14:47

Participants : BD, JLG et 2 employés de l'usine des eaux de Quincey

TP : 2 h 30

Séance de préparation pour la mise en place de la sonde dimanche. On décroche la vieille sonde du câble, coupe les colsons, coupe la sonde aux raponses de gaine et on la remonte. Il ne reste en place que la partie inférieure, pas enlevée pour cause de cordes trop courtes. Il faut des cordes longues, car pas mal de végétation a été coupée, et les amarrages ne sont pas nombreux. Il reste en place dans la pente beaucoup de bois coupé et encore trop de rejets épineux qui gênent la progression. Il sera indispensable d'emmener serpes, sécateurs, scies à main, pour nettoyer tout ça avant la mise en place de la sonde. On voit également où le futur câble sera fixé, avant que la gaîne descende dans la vasque. Prévoir également un piochot pour nettoyer le rocher où sera fixé le spit du câble.

On reparle de tout ça vendredi à la réunion.

JLG

 

 

Frais Puits, mercredi 11 mars 2015
Partager cet article
Repost0
10 mars 2015 2 10 /03 /mars /2015 09:21

Participants : VO + un ami

Temps passé sous l'eau 40 min de yoyo

Visite d'un copain plongeur spéléo, on a décidé de parler matériel des heures et de poser du fil d'ariane dans ma cour pour s'entrainer. Puis on part s'exercer à la gravière Bellefleur à Lure. On plonge au mélange 40 %, pas mal de réglage de poids, de maniement des instruments (mon inflateur est en concurrence avec les tuyaux de détendeur et de mano, c'est un peu le merdier), l'eau est bien bien froide et le moindre coup de palme envoie tous les sédiments en soupe. Beaucoup de courant à la sortie de l'Ognon, il faut palmer dur pour revenir à la berge. Ravie sur le moment, j'ai appris beaucoup de choses encore, et ce soir bien bien cuite .

Véro

 

 

Plongée à la gravière Bellefleur, dimanche 8 mars 2015
Plongée à la gravière Bellefleur, dimanche 8 mars 2015
Partager cet article
Repost0
24 février 2015 2 24 /02 /février /2015 13:03

A Auxon, recherche documentaire dans l'armoire du club (chez Marie-Françoise). Olivier Gallois demandait si on avait le Spélécho n°11. Pas de bol pour lui, on a le 10, le 12 et les suivants jusqu'au 27, mais pas le 11.

A Borey, perte de la Fontaine à Vin, et perte du Moulin Dessous, je vais voir les PPI (périmètres de Protection Immédiats) que je n'avais pas encore vus, et j'en profite pour faire des photos des entrées et vérifier les coordonnées pour Basekarst.

JLG

 

Auxon et Borey, mardi 24 février 2015
Auxon et Borey, mardi 24 février 2015
Auxon et Borey, mardi 24 février 2015
Partager cet article
Repost0
22 février 2015 7 22 /02 /février /2015 22:51

TPST 8h
Présents : Tiphaine, Jessica, Sam, Jojo, Joseph; Kevin, GAEL (GSD) et moi

Bonne sortie d'initiation, la moitié des participants découvrent la cavité. Nous arrivons très vite au faux pas. Gaël équipe, le groupe suit. Arrivé au R7, Gaël équipe la main courante aérienne tandis que j'équipe sur les broches. On se dirige vers la salle du bivouac et sa galerie. Sur le retour nous faisons une pause en attendant Gaël. Nous allons ensuite vers les P20. Nous descendons tous. C'est  là que Joseph et Kevin jusqu' alors à la traite des vaches nous rejoignent. Nous faisons quelques tours de boîte aux lettres puis remontons le puits. Nous faisons de nouveau une pause  avec le ravitaillement descendu par nos deux compères Pétrifontains. Après cette copieuse halte, nous utilisons les deux équipements pour la remontée. Je me permets de modifier l'équipement de Gaël pour placer une C70 sur descendeur en tête de puits. Certaines remontées sont plus longues que d'autres. Grâce au matos de JMR il n'y a pas eu d'attente sur la tyro. Belle sortie...

Louis

 

les Cavottes, vendredi 20 février 2015
les Cavottes, vendredi 20 février 2015
Partager cet article
Repost0
16 février 2015 1 16 /02 /février /2015 17:24
Participants : YM, TV, BD, BP.

10 h / 18 h 30

Deux équipes sont formées, avec chacune une perfo+ accus, et le reste du matériel pour les pailles et la désob.
Thierry et Yonyon se chargent du boyau d'accès : deux pailles dans les couches de calcite au niveau du gour, puis marteau/burin pour casser ce qui a été fendu (les pailles ne sont pas idéales pour des couches de cette nature). Sans Yonyon, le résultat n'aurait pas été au top !! Une 3° paille pour casser le dernier passage "étroit" et tout le boyau est désormais un boulevard, ou presque ? Ils rejoignent l'autre équipe vers 16h30.

Nanard et Bruno vont tirer 19 pailles ( dont un raté à la fin sur une
demi-paille, mais un record !) pendant ce temps après avoir dégagé l'accès à la trémie ( voir la photo montrant le "avant", avec l'étroiture à gauche au dessus de la bouteille placée en référence). La seconde étroiture située plus loin est franchie et les premiers mètres sont adaptés à tous les gabarits.Mais la suite est trop étroite en bas. Le méandre gagne en hauteur ( 4-5 m), il semble descendre légèrement. il faudra poursuivre les pailles un peu plus en hauteur pour progresser dans la meilleure largeur accessible.
Une chauve souris provenant de ce méandre est venue nous taquiner, probablement réveillée par les tirs.  Une salle un peu plus loin ? Un autre accès ou elle vient de l'entrée ( c'est loin..).
Le report en surface avec la topo ( doigt de Thierry, voir photo ci-dessous) situe la trémie à environ 15 m des travaux de surface ( puits avec cadres), mais la diaclase part perpendiculairement à la vallée à l'opposé de la falaise. Complètement tordu ! Mais un méandre, ça peut tourner, ou déboucher sur un puits ?

Une excellente sortie, des accus très performant, deux trous sont déja prêts pour la prochaine fois.
PS:voir deux photos en lice pour la ArtBasel l'an prochain: "carré blanc en sous-sol"

Bruno

 

Perfonds de Vaux, dimanche 15 février 2015
Partager cet article
Repost0
11 février 2015 3 11 /02 /février /2015 19:47

Participants : VO, JMJ, JLG

TPST : 3 h

Aujourd’hui on va se baigner ! Alors Jean Marie est venu avec un costume de… cycliste et sa combi toute propre qu’il a lavé après Perfond. J’ai pris ma néoprène complète et enfile mon tas de boue crouté qui me sert de combi, elle se lavera dans la rivière. Et JL a choisi l’intermédiaire avec un shorty. Je pique un fou rire en croyant reconnaitre un slip sur la tête à JM. C’est juste sa cagoule à l’envers, hein.

On est de super bonne humeur. L’entrée du trou est bien instable et le courant d’air glacial. On passe le soupirail en vitesse et deux échelles plus bas nous voilà dans la rivière. Je suis ravie : c’est beau et vaste. Mais il y a du brouillard. Plus loin de belles draperies dentelées de blanc comme des culottes de fille. Very joli. On commence à se mouiller le derrière, c’est frais mais supportable, nous contournons le Titanic puis nous bifurquons dans le lit de la Furieuse qui porte drôlement bien son nom. Les parois sont déchiquetées et le paysage est bien sauvage. Au siphon, on voit le fil d’Ariane qui dépasse. Demi tour, on progresse jusqu’au Bar tabac pour une petite grimpette dans la boue. On pose au sommet comme des vainqueurs avant de faire les pitres avec nos ombres chinoises. J’ai à nouveau ma lampe qui clignote, la batterie ne prend plus la charge on dirait, ça va de mal en pis. Ca sent la machine à laver en passant devant la jonction des eaux d’assainissement d’Arbecey. Je passe devant et JL éclaire mes pas. On passe devant un ban de chauve souris riquiquis qui dorment, chut ! Puis on sort au pas de course pour éviter le blizzard souterrain. Soleil radieux, un verre de pinard et un morceau de fromage en papotant. Vive les sorties camarades !

VO

 

Le Chaland, mercredi 11 février 2015
Partager cet article
Repost0
8 février 2015 7 08 /02 /février /2015 22:43

Participants : VO, TV, JMJ

TPST : 5 h 30

 

On se retrouve au bout du chemin pour boire un café et manger des tonnes de beignets. On s’habille vite parce qu’il fait froid et hop c’est parti. On a laissé le kit le plus facile à Jean-Marie parce que c’est lui le plus jeune ;-) : les batteries, les marteaux, les burins… je porte le perforateur et Thierry … le casse-croute ?

C’est tout petit là-dessous. On rampe péniblement dans les méandres en écoutant Thierry nous dire qu’avant c’était bien pire. Vitesse de progression à plat ventre, plat dos, plat tête environ 5 m/min. On arrive à une étroiture stratégique dans l’étroitesse générale qu’il faut élargir. On est à la queue leu-leu dans le boyau et on se passe et repasse les outils. Petite mèche, grande mèche, une paille, pleine de papier roulotté, on bourre, on bourre, on met la ligne de tir et on recule dans le boyau pour la mise à feu. Poum. On va ramasser les cailloux pour les évacuer, tjs à la queue leu-leu, et on recommence. Après le second tir, Thierry nous propose une visite touristique : ha ! Je vais pouvoir sortir l’appareil photo prêté par JL. On reprend le plat ventre (dans un gour bien-sûr), plat dos, plat tête dans plus ou moins de boue, jusqu’à arriver à de jolis endroits plus ou moins petits et remplis de choses minuscules et forts jolies. Il y a du crumble sur les parois, ça me donne super faim et des petits gours blancs remplis de perles. Je photographie de la calcite en suspension qui surnage à la surface de l’eau. A taille humaine tout ce paysage serait vraiment magique. Mais là, il est de la taille d’un lutin. Jean Marie tombe en panne de lumière, la mienne clignote, il est temps de rentrer. On est d’une saleté repoussante, j’ai les nattes qui traînent dans les flaques de boue. Demi-tour en rampant, je croyais qu’un laminoir c’était pour aplatir les pâtes bien lisses, mais ici c’est plutôt un hachoir-laminoir qui se déroule sous nos coudes et nos genoux. On récupère les kits et on se traîne jusqu’à la buse. Thierry est trempé, il a foré sous une gouttière et l’air glacial de la sortie le met à rude épreuve. On se change vite, boit du café très vite, chocolatine et salami, et hop go home.
Vivement mercredi et les GRANDS espaces du Chaland.

Véro

Perfonds de Vaux, dimanche 8 février 2015
Partager cet article
Repost0
8 février 2015 7 08 /02 /février /2015 16:18

Présent : Tiphaine, Jojo, Gael (GSD ) et LB
TPST : 6h

Nous croisons un groupe de spéléos dès le chemin forestier. Je décide de partir rapidement équiper les premières verticales pendant que Jojo équipe Tiph. Je ressors pour m'équiper, l'équipe de parisiens rentre et équipe sur mon équipement. Gael se joint à nous et nous rattrapons très vite l'équipe déjà sous terre car celle-ci fait demi-tour dans l'étroiture suivant l'escalade, ne trouvant pas de trace évidente de passage ( avaient-ils l’impression de faire de la première?). Ils s'attaquèrent donc à une autre escalade en artif équipée de SPIT. Je les invite à nous suivre sur notre équipement (sur celui de Gael). On mange en deux équipes séparées. Nous prenons évidemment la salle du goûter. Le retour se fit sans encombre. Je déséquipe mais fais porter les kits à JOJO et Gael.

Louis BOURQUE

 

Petit Siblot, samedi 7 février 2015
Partager cet article
Repost0