Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 septembre 2021 1 13 /09 /septembre /2021 09:45

Participant du SCV : PB

RDV à 8 h30 au gite puis création de deux groupes : un pour faire dans la désobstruction dans la cavité où se déroulera le barnum 2022 et un à la Belle Louise, pour un exercice d'évacuation de civière. Je fais partie du deuxième groupe.
En fait, je resterai à l'extérieur toute la journée mais pour des ateliers super intéressants : mise en place de mains courantes pour sécuriser les accès mais surtout montage d'une tyrolienne avec son train et balancier pour récupérer la civière. Fin de l'exercice à 16h30.

PB

Partager cet article
Repost0
29 août 2021 7 29 /08 /août /2021 08:47

Participants : Fred Martin + VOL + PAU

Premier samedi de repos depuis le 15 juillet (qui était un vendredi) j’exulte, ce sera SPELEO. Fred dit ok pour Pourpevelle j’aime bien cette cavité très complète : de la verticale, de jolies choses à voir et de l'eau pour patauger. ha, et du ramping hihi. Rudy, Rodolphe pas dispo on part à 3 donc dès 9 h pour Soye. à 9h 40 on est devant le trou c’est moi qui équipe, vite et bien je trouve pour l’entrée.
Ensuite je tergiverse comme une pataude pour la tête de puits suivante je me mets sur descendeur ? sur poignée crollée ? Bon, la dernière fois c’était fastoche et là c’est le four. Après beaucoup de gesticulations et jurons je finis par équiper et le reste suit facilement. Les garçons me talonnent, le kit de secours avec une corde et un bidon (pas bien fermé) de bouffe et TROIS bouteilles d'eau pèse une tonne.
Fred part devant, il nous sème et c’est pas la bonne route. on revient au galop à l’embranchement qu’on a raté. Philippe part devant, il nous sème après le ressaut de 8 m et c’est la bonne route, mais nous on part à droite et c’est pas la bonne route. On revient au galop à l’escalade de cacablocs qu’on a raté. Passage de la grosse coulée stalagmitique qui pince et voici les bassins, la mer de guano avec des nyphargus grassouillets à souhait. L’eau est froide et je crie hiiii haaa, c’est froid ! Les garçons, pas un mot, stoïques. Voici le ramping où j’avance à croupetons en trainant ce foutu sac lourd, tandis que Philippe se traine sur le ventre en faisant grise mine. Fred je sais pas, il avance. Je m’affale dans une GEODE GEANTE j’en peux plus de joie tellement c’est beau. On continu en mettant la tête dans des marmites de confort au plafond, histoire de s’étirer un peu. Philippe est en hypo, il ronchonne que le ramping en spéléo c’est archi nul (on peut acheter un ticket pour une grotte touristique aussi, attention ça sent la chamaille !). Fred propose de s’arrêter manger, ha oui bonne idée. Le pain s’est délité sur les nonettes mouillées, le gorgonzola surnage… Fred a de la chance, son saucisson a survécu à la noyade. J’aspire les nonettes comme un bâton de mister freez et Philippe croque une pomme, je vois bien qu’il fait grise mine. On arrive au panneau danger de mort et c’est encore très raplapla comme progression, mais sans danger alors, on y va les amis !! Mais au bout de 30 mètres Fred suggère que cétacé pour aujourd’hui rentrons. Bon rentrons de toute façon Philippe est loiiiiin derrière et semble soulagé de l'idée. On avale trois petites gorgées d’eau parce qu’on n’a pas soif. Retour toujours sur les coudes et les genoux, moi souvent je trotte ployée mais je trotte. c’est une question de fémur m’apprend le doc. Ouais moi je dis c’est une question de squat chéri ( je glousse). On rencontre Louis Bourque et Jean Ozenne vers 14 h qui passent par là. Bonjour bonjour ! chacun poursuit sa route.
On est trois il y a trois choses à faire à la base du puits : un qui porte le sac lourd, un qui déséquipe, un qui fait rien, c’est moi , moi ! Moi j’ai fait l’animation sonore déjà. Hop je remonte et même je reprends le sac lourd pour le sortir du puits d’entrée. Fred me talonne et soudain a des fausses vapeurs "Vero faut que tu fasses qq chose" Exercice secours ! Pas de problème, je vais te sauver ta vie ! je lui jette ma corde de secours avec un mousqueton au bout en pleine tronche, c’est le hasard qui lui sauve le nez - « c’est mieux de le faire glisser le long de la corde » -  et je mets mon microtrack en haut et je tire avec ma force royale : gain 2 cm. On n’est pas rendu. Fred me pilote depuis sa station vapeur et je finis avec une triple démultiplication avec poulie et bloqueurs de poing car chance, j’ai plein de matos superflu sur moi. Bon, Philippe arrive, il a eu plein de problèmes de déséquipement, peut-être à cause de ses fémurs ? Bon on sort en joie, la spéléo ça donne une patate d’enfer même si on est moulu après.
Véro 
Pourpevelle, samedi 28 août 2021
Partager cet article
Repost0
17 juillet 2021 6 17 /07 /juillet /2021 17:45

Participants : des Spiteurs : Stéphanie, Bob, David, Jean, Jean-Marc ; du SCV : Rodolphe (et Amélie), Rudy, Thomas, Louis, Pascal et Jean-Luc.

9 h 30 / 17 h

Belle journée de formation aux techniques de progression verticale dans la falaise d'Echenoz à l'initiative de Jean-Marc. La météo était avec nous. De nombreuses cordes ont été installées et chacun a pu franchir des fractios, progresser sur main courante, équiper, ... A midi, repas en commun sur les tables aménagées par le CAF (joli petit coin, bien pratique) et l'après-midi, après des apports techniques sur le matériel, certains ont pu franchir des noeuds, faire des conversions, pendant que d'autres faisaient des décrochements, ou installaient une tyrolienne. 
Déséquipement vers 16 h 30 et départ vers 17 h.
Prochaine séance dimanche, prochain, le 25 juillet, au même endroit, à la même heure, si la météo s'y prête. On confirme ça en cours de semaine.

JLG

Falaise d'Echenoz la Méline, formation spéléo, samedi 17 juillet 2021
Partager cet article
Repost0
8 mai 2021 6 08 /05 /mai /2021 16:31

Participants : Des spiteurs : Louise et Jean-Marc ; du GSML : Bouliche, Jean-Luc K, Thomas F, Thierry D, Arnaud ; du SCV : Véro, Philippe, Pascal, Bruno, Rodolphe, Rudy, Jean-Luc G

Au programme, le point chaud. On part du principe que, s'il y a un accident en Haute-Saône, le SSF du Doubs viendra nous prêter main forte. Mais, comme on est sur place et donc logiquement plus rapidement auprès du blessé, notre rôle va surtout être de sécuriser la victime et de la placer dans des conditions les plus confortables possibles en attendant sa médicalisation et son transport. Après le briefing de départ, on se rend sous le porche de la grotte pour installer le premier point chaud. Classique, cordelettes tendues et couvertures de survie. Arnaud joue la victime, et Philippe, médecin, nous donne les indications. On revoit la technique du mille-feuilles, et la nécessité d'organiser le matériel pour que le point chaud soit le plus propre possible. On grimpe ensuite dans la partie supérieure du porche pour un deuxième point chaud. Cette fois-ci, c'est Jean-Marc la victime, et on utilise du matériel apporté par JLK, ancienne chambre de tente, qui présente l'avantage d'être déjà montée, avec cordelettes et élastiques en place et donc de gagner du temps. C'est Pascal qui coordonne les déplacement de la victime. On utilise la civière souple. On revoit le mille-feuilles, et on met le blessé au chaud dans le duvet, avec chaussons et cagoule. On complète la tente par quelques couvertures de survie pour l'étanchéité et l'isolation thermique.

Une journaliste de l'Est nous a accompagnés ce matin, et Steph Guignard était sur place aussi, accompagnant 2 personnes dans la rivière.

Après le rangement du matériel, on se retrouve au dessus du porche, et on profite du beau temps pour un apéro offert par le CDS et un repas en commun.

En début d'après-midi, on décide de vérifier le matériel du SSF, et certains vont faire un tour dans la rivière, avec pas mal d'eau. 2 s'arrêtent au début de la rivière, 2 vont jusqu'à la cascade et 4 continuent plus loin.

 

Avec Jean-Marc, on va organiser fin mai début juin une séance technique en falaise (à Echenoz probablement) avec réchappe, autosecours,  techniques de progression verticale, ... Date à venir.

Baume de Gonvillars, exercice secours, samedi 8 mai 2021
Partager cet article
Repost0
9 août 2020 7 09 /08 /août /2020 13:55

Participants : LB, JO

TPST : 1h

Après notre dernière sortie pour aller voir la Belle Louise, nous décidons d’y retourner pour continuer à revoir les techniques d'équipement et profiter des belles verticales que ce gouffre propose.

Garés à proximité de la cavité, les nuages sont denses, l'air est lourd et le vent du sud commence à se renforcer. Nous contrôlons, à nouveau, la météo. Un orage est prévu aux alentours de 20h. En théorie, nous avons, au moins, 3h pour faire l'aller-retour. Mais par sécurité, nous ne resterons pas plus d'une heure dans cette cavité très réactive.

LB commence à équiper le P48. Je le suis. Un frac, une dév (pour éviter un frottement) puis un second frac nous permettent d'atteindre le pied du premier puits. Ensuite, nous posons une petite main courante pour équiper le R8 tranquillement, en opposition. LB descend jusqu'au R4. Je le rejoins. Nous décrivons et analysons l'équipement mis en place pour la descente.

Il ne nous reste plus beaucoup de temps pour remonter dans les délais que nous nous étions imposés. Cependant, je poursuis dans la conduite forcée jusqu'au prochain P20 (par curiosité), pendant que LB commence à remonter. Je déséquipe en remontant et rejoins LB à la surface. L'orage est encore loin mais nous aurons le temps de savourer une bonne bière en rentrant :) 

JO

La Belle Louise, samedi 8 août 2020
Partager cet article
Repost0
2 août 2020 7 02 /08 /août /2020 13:44

Participants : LB, JO

TPST : 1h30

Alors que la canicule est bien installée en France, nous décidons de partir à la recherche de la fraîcheur. L'objectif de notre petite sortie sera la révision des techniques d’équipement tout en s'éloignant de la chaleur.

En sortant de Mérey-sous-Montrond, nous arrivons devant une cavité et un panneau nous mettant en garde en cas d'orage. LB ne reconnaît pas le gouffre de la Belle Louise … nous sommes devant le Trou de la Lave. Nous poursuivons alors notre route sur quelques mètres en direction de Montrond-le-Château.

A l'ombre des arbres, nous commençons à nous équiper. Dernier rappels de sécurité puis nous équipons en double sur amarrage naturel. Une fois tous les deux à la tête du P48, je commence à équiper ma voie sous les conseils avisés de LB. Choix des amarrages, réglage des nœuds, gestion des frottements, … rien n'est laissé au hasard. La cavité est plutôt simple à équiper avec ses nombreuses broches.

Finalement, nous atteignons assez rapidement le fond du P48. Nous prenons le temps de discuter un peu en profitant de l'air frais.

Après quelques minutes, nous amorçons la remontée. C'est la première fois pour moi que j’utilise un bloqueur de pieds alors LB me montre comment faire une remontée alternative. Le geste n'est pas encore très sûr pour moi. Je suis encore loin du premier frac alors que LB se rapproche déjà du second … Le geste n'est pas encore très sûr, le cardio monte … je crois qu'il va falloir s'entraîner !!

Après environ 25 min de remontée, la chaleur devient étouffante. Nous sommes bien revenu à la tête du P48. Et voilà, c'est l'heure du retour et du rangement. 

JO

La Belle Louise, dimanche 2 août 2020
Partager cet article
Repost0
5 mars 2020 4 05 /03 /mars /2020 18:48

Participants : Jean-Marie Josso, Bernard Detouillon, Pascal Bresson, Déborah CAF et autres grimpeurs

Séance intensive vers l'autonomie pour Déborah avec passade de fractionnements, Jean-Marie nous explique tous les nœuds utiles : Soa, fusion, demi-cabestan, etc. Bernard monte un parcours avec mains courantes, montées, descentes, etc.....

Quant aux grimpeurs, séance encore plus intensive pour eux car ils tentent les remontées sur cordes uniquement avec le matos de grimpeur, c'est à dire deux cordelettes et quelques mousquetons !

Prochain entrainement 18 mars, 18h00

Pascal B

Gymnase des Haberges, mercredi 4 mars 2020
Gymnase des Haberges, mercredi 4 mars 2020
Gymnase des Haberges, mercredi 4 mars 2020
Partager cet article
Repost0
21 février 2020 5 21 /02 /février /2020 10:44

Participants : Jean-Marie Josso, Jean-Marc Rias, Thomas Lebon, Pascal Bresson, Déborah CAF et Bernard Detouillon (de 19h59'30'' à 20h00'00'')
18 h / 20 h

Deuxième session aux Haberges en partenariat avec le CAF de Vesoul. Déborah monte deux cordes sur les dévers et Jean-Marc un atelier complet transversal avec des fractios, des mains courantes, conversions, etc.
Nous pouvons donc revoir l'ensemble des techniques de progression. Séance très pédagogique et échanges sur l'utilisation du matériel.

Prochain RDV mercredi 4 mars à 18h00, deux cafistes intéressés à l'initiation et les passages de fractios pour Déborah. Pascal souhaite revoir le décrochage d'une victime sur corde. Nous devons être vigilants à venir avec du matériel propre.
 
PB
Partager cet article
Repost0