Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : SCV 70
  • : Vie du club SCV70, consacré à la spéléologie, et un peu le canyoning et la via ferrata.
  • Contact

Recherche

Pages

Liens

30 septembre 2015 3 30 /09 /septembre /2015 21:39

Présent : Louis (scv70), Vivien (TTA*), Xavier (TTA*), Kevin (TTA*), Eloi (CAF), Gaël (GSD)

Rendez vous à 9h00 au Petit Paris, puis en route vers la cavité, petite bière, équipement, et c'est parti. Louis équipe, ça fuse devant, je ferme la marche avec Kevin (débutant sur corde) devant moi. On arrive rapidement en bas des puits, on goûte des super-salades en boîte (même sous terre c'est pas bon), une petite bière, et c'est parti dans la trémie. En bas du toboggan, je fais une pose poterie avec Vivien à coté du bonhomme, mais on est pris de court par les autres qui attendent déjà depuis un moment pour faire une photo. Du coup, on descend faire la photo dans la galerie. Louis et Xavier remontent comme des balles, Eloi et Kevin suivent, et je remonte l'avant dernier pour aider Vivien à déséquiper (il n'avait jamais déséquipé) et pour porter les kits.

Sortie Louis et Xa, 15h .... Moi et Vivien 17h15 ....

Johan (Spiteur) nous attend au dessus avec une bouteille de Pont et un réchaud pour faire du pain perdu.

*TTA = Tous travaux acrobatiques

Gaël

 

Partager cet article
Repost0
28 septembre 2015 1 28 /09 /septembre /2015 20:08

Participants : JMJ, JLG

TPST : 4 h

Petite sortie entre jeunes ! On ne connait pas le trou, ni Jean-Marie ni moi. En route pour Geraise (près de Salins, à proximité des gouffres de Foye et de Vau). On trouve assez facilement l'entrée, un petit casse-croûte, et on y va. J'équipe les 2 premiers puits. Beaucoup de spits pourris (j'ai eu, en tête du deuxième puits, un spit qui a lâché, alors que j'étais en tension dessus, sans conséquence heureusement, mais ça fait drôle quand même !) et des broches pour les deuxième et troisième puits ???. Jean-Marie équipe la suite, jusqu'en bas. De belles verticales, avec la cascade qui coule à côté (on ne va jamais sous la cascade, on est juste un peu brumisé). Arrivé en bas, on suit la galerie et ses quelques ressauts qui se désescaladent tous, galerie un peu étroite, mais qui s'agrandit et devient très jolie par la suite. On va jusqu'au siphon (qui pue, avec de la mousse de crue jusqu'au plafond !). On rencontre une grenouille, des nyphargus ...
A la remontée, chacun déséquipe ce que l'autre a équipé. Remontée tranquille, sans problème.
Très jolie cavité, succession de petits puits (P16, P10, R5, P10, P12, R5, P11, P12...), présence de l'eau tout au long de la descente, donc à faire en période d'étiage, ou de basses eaux.

A la sortie, on va jeter un oeil au gouffre du Crâne Percé, tout à côté.

JLG

 

Gouffre du Gros Gadeau, lundi 28 septembre 2015
Partager cet article
Repost0
27 septembre 2015 7 27 /09 /septembre /2015 18:40

Participants : VOL (avec Valbert), JPS, BD, TG (avec Upsia), TV, JLG

9 h 30 / 17 h 30

On devait normalement installer les buses, mais vu qu'on était nombreux, et que Bruno au cours de sa dernière désob avait fait tomber plein de pierres, Thierry décide qu'on allait les sortir, pour pouvoir sereinement ensuite, au cours d'une prochaine séance, aller voir plus loin. Thierry G au fond, bientôt rejoint par Nanard, Thierry V en bas du puits, transvasant les blocs des bacs dans les seaux, et cassant les plus gros (il y en eut d'énormes !), moi à la traction des seaux, et JPS à la vidange et empilage des pierres, remplacé à son départ vers 12 h 30 par Véro. Casse-croûte arrosé comme il se doit (merci Thierry G pour le Marsannay blanc) vers 13 h 30, puis départ de Véro, Valbert et Thierry G. Thierry V, Nanard et moi passerons le reste de l'après-midi à faire du ciment, pour remonter un petit mur juste sous les cadres, histoire que le ciment adhère bien et maintienne bien la première buse, et à mettre en place cette première buse.
Prochaine sortie, mise en place des 5 autres buses, qui sont déjà sur place.

JLG

 

 

Perte de Borey, dimanche 27 septembre 2015
Partager cet article
Repost0
20 septembre 2015 7 20 /09 /septembre /2015 20:26

Participants : de l'ASHVS : Damien, Laurent (le matin) ; du GSML : Thomas F, Yvan, Jean-Luc K ; du SCV : Véro, Thomas L, Jean-Marc, Jean-Marie, Jean-Luc G

9 h / 17 h

Le matin, mise en place de 3 ateliers : tyrolienne (pour faire passer la civière), main courante et assistance montée / descente (moulinette, balancier...) et passage de nœud (plein vide, après coupé de corde et tricotage de la corde suivante).
Midi, casse-croûte.
Après-midi, utilisation des ateliers, puis, après la mise en place d'un nœud de répartition pour tirer la civière vers le haut de la falaise, passage de la civière sur la tyrolienne. Véro se porte volontaire pour jouer le rôle du blessé. Déséquipement, rangement, débriefing.
Bonne journée, instructive, bien remplie, pleine de bonne humeur, et avec le soleil !

JLG

 

 

Exercice secours à Chariez, dimanche 20 septembre 2015
Partager cet article
Repost0
7 septembre 2015 1 07 /09 /septembre /2015 07:04

Participants : JM Josso - B Pernot- V Olivier

13h30/16h30

Bruno pose un Bitube très efficace au passage serré des 8m pendant que véro, sans casque et les cheveux au vent, force le passage vers l'amont!

Elle avance de 10 m, ne retrouve pas l'eau et bloque sur étroiture glaiseuse, sans suite évidente. Mais il y a une diaclase en hauteur juste avant. Trois bacs plus tard, évacués par Jean Marie, Bruno pousse à 15 m pour une trithérapie cette fois, au niveau d'un gros bloc.

Jean marie est derrière, Véro est repartie en amont avec marteau, piochot et bonnet, mais en vain.

10 m de mieux quand même!

La suite demain, on va retourner au terminus de Thierry V avec Véro, les autres devront gérer le bloc et reposer des tubes pour passer ( 2+2 je pense).

Bruno

Les garçons m’ont convaincu vendredi soir que je devais VRAIMENT être de desob ce wek-end parce que on allait ouvrir, passer et avoir 5 km de galeries devant debout.

Je les ai crus hein.

C’est tout petit là dedans et ça pue. Jean-Marie m’envoie à droite à la bifurcation pour voir ce qu’il y a derrière. La même chose que devant. Un filet d’eau sur un lit de gravier et la voûte propre 20 cm au dessus. Je fais la tortue (pousser avec les bras les graviers sur le côté pour avoir la place de passer mon épaisseur. J’arrive à une plage d’argile qui meurt tranquillement contre la voûte. Ca n’a pas l’air d’être par là. On entend de l’eau derrière l’arête de voûte qui court plus à droite encore. Mais c’est trop bas de plafond. J’y retourne 2 fois avec masse et binette pour voir si quelque chose apparaît mais non.

On rentre de bonne heure on a tous des repas de fêtes à honorer. Ça tombe bien j’ai juste trempé tous mes cheveux dans la bouillasse en serrant mal le chignon et le bonnet par dessus. Bref. On se donne rendez- vous le lendemain.

Véro

Partager cet article
Repost0
31 août 2015 1 31 /08 /août /2015 09:55

Participants : TV .YM .

10H00 19H00

Je fais voir à Thierry une petite perte en pleine roche que j’ai repérée lors de ma prospection du vendredi 28, à revoir plus tard. Nous partons pour la perte principale, les grosses dalles du fond sont éliminées. Trois petits tubes fonctionnent bien. Puis c’est au marteau et burin que nous sortons du fond des gros blocs. Tant bien que mal, on se passe les cailloux pour les ressortir en surface. Nous avons progressé d’ 1m 50 et l’on aperçoit du vide plus loin entre les dalles et le plafond.
Plus tard , petite visite sur une fissure situé à l’opposé du système dans la vallée de la ferme, étroite fissure de 10cm de large. Fin des travaux a 19h00 .

YM

 

Perte du Coq à Poil, dimanche 30 août 2015
Partager cet article
Repost0
30 août 2015 7 30 /08 /août /2015 20:43

Participants : Elliot (2 ans) et Hugo (5 ans), 2 de mes petits enfants, Yoan, leur papa, JLG, et Chantal en surface.

TPST : 1/4 h

Première approche du monde souterrain pour Elliot et Hugo, pas mal impressionnés. Je n'étais pas allé au "fond" (à 26 m de l'entrée quand même !) depuis la séance topo faite en 2001. Le fond a été fouillé (sans résultat), il n'est plus tout à fait comme dans mon souvenir.

JLG

 

Grotte des Breuleux, dimanche 30 août 2015
Partager cet article
Repost0
27 août 2015 4 27 /08 /août /2015 22:44

Participants : JM Josso - JL Géral - Nanard

 

Rendez-vous à 13 H 30 à la perte. Nous nous enfilons dans la galerie afin d'agrandir certains passages. Après avoir repéré la galerie à droite avant le virage, jean-Marie s'attaque à son surcreusement. On perçoit des concrétions et un élargissement plus loin. De l'eau arrive de cette galerie. Après avoir surcreusé légèrement le lit du ruisseau, Nanard essaie de casser les aspérités au sol qui limitent l'accès pour certains gabarits, juste après le virage sur la gauche. En vain. Il serait plus facile de trouver un petit gabarit qui pourrait taper par derrière ; il y a plus de hauteur. Jean-Luc attend désespérément les seaux à évacuer qui ne viendront pas.

Après deux heures de travaux, nous regagnons la surface pour profiter des bières fraîches.

Nanard

 

Perte de Borey, jeudi 27 août 2015
Partager cet article
Repost0
23 août 2015 7 23 /08 /août /2015 21:03

BD, VOL, Julien Blaise et ses amis Guillaume et Fred du club Alsace

TPST : 5 h (je crois)

Visite de nos voisins alsaciens après que j’ai arpenté les mines de Sainte-Marie-aux-Mines le mois dernier. Ils ont très envie de faire Solborde, je leur ai promis une forêt de sapins coniques en argile.

On hésite beaucoup sur l’épaisseur de néoprène dont on doit se revêtir, difficile de pronostiquer la bonne config. Je suis frileuse, je pars avec mon intégrale en 5 mm. Les garçons suivent (sauf Bernard) et le regretteront je crois.

Nanard passe devant, et on fait les 75 premiers mètres en 45 minutes. Pour dire que l’étroitesse des lieux est sélective et surprenante pour les copains.

Guillaume poursuivra encore un peu dans la boue qui commence mais ça ralentit vite. Ils ne s’attendaient pas à ça. Fred a un kit qui pèse 3 tonnes juste. Ils sont vite cuit.

Julien rassure ses gars et on sépare le groupe. Nanard Julien et moi on continue devant, objectif le fond ! Et on laisse le duo faire à son rythme et son envie.

L’épreuve de la boue est hilarante et épuisante. Personnellement j’opte pour la reptation ventrale en tirant sur les bras. Nanard fait des enjambées de géant. Julien des sauts de dinosaure (avec le son) d’une rive à l’autre. Ça fait des splashs, des svouitch et des schlup, quelques injures, des Haaaa, des Kraouwww, des Hiiiii (moi), c’est juste éreintant hein. Heureusement il y a les voûtes mouillantes qui sont une vraie vraie récompense, les petits sapins d’argile, des cascades de diamants étincelantes ou d’eau bruissante, des draperies d’ocre, des plafonds de fistuleuses, des berges concrétionnées de café au lait glacé… Wouah. Des paysages immenses ou minuscules qui se méritent. En plus la galerie est sympa si ce n’est cette omniprésence d’argile molle sous nos pas et de gravier dans nos chaussures.

On arrive au siphon et Bernard nous l’annonce 5 m de long par – 3 m. on se dit avec Julien que vu l’endroit où le fil d’Ariane est amarré et le niveau de l’eau descendu de plus 60 cm de la normale, on aurait pas grand chose à franchir. On rêve tout debout quand même, et j’ai pas de cagoule néoprène. On s’en retourne pour cassecroûter et rejoindre nos deux compères qui auront été jusqu’à la voûte mouillante quand même, en y laissant couler leur caméra. C’est ballot.

Retour dans le laminoir, Fred qui est devant s’engouffre dans une voie à gauche sans issue. On le remonte avec Guillaume en le tirant comme des ânes avec les bretelles d’un kit auquel il s’agrippe. Une fois dehors il pleut des hallebardes et l’air est chaud.

On ferait pas Solborde toutes les semaines hein ! Une fois par an, je dis c’est bien.

Véro

 

Solborde, dimanche 23 août 2015
Partager cet article
Repost0
20 août 2015 4 20 /08 /août /2015 20:13

Participants : JPS, TV, JMJ, YM.
11H30/20H00

Rendez vous à 11h30 sur le chemin pour charger le matos dans le Land.  Nous attaquons la désob. Séance perfo à l’entrée de la galerie pour élargir puis destruction des dalles. Pause casse-croûte vers 14h00. Jean Paul descend au fond, il s’énerve et pendant une heure seaux, cailloux, cailloux, seaux et la galerie d’entrée est confortable. Vers 19h00, Thierry perce trois trous dans les dalles du fond. Problème, après le branchement de la ligne rien ne se passe juste un pffff ? Après plusieurs vérifs, toujours rien. Déduction : les petits tubes ne doivent pas rester trop longtemps stockés dans de l’humidité, et c’est dû à la suite des travaux de BOREY ; donc, à l’avenir, faire attention à ce que l’eau ne rentre pas dans le tube de stockage.

Yonyon

 

Perte du Coq à Poil, mercredi 19 août 2015
Partager cet article
Repost0