Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 février 2016 7 14 /02 /février /2016 21:31

Travaux de désobstruction sur l'effondrement de Maizières que nous avions repéré dernièrement. La chasse est finie, nous avons donc le feu vert pour y accéder.

Je désobstrue l'entrée et abaisse le niveau d'entrée. On accède maintenant sans problème au petit passage que l'on devinait. En fait c'est un plafond. Il faudra poursuivre et abaisser sérieusement le sol. Ça se creuse facilement, mais il faudrait être deux à partir de maintenant pour remonter les seaux hors de l'effondrement.

 

Nanard

Effondrement de Maizières suite 14 février
Partager cet article
Repost0
14 février 2016 7 14 /02 /février /2016 19:43

Temps passé sous terre et sous la bâche (ou la pluie) : 10h/17h

participants : TG TV MP

 

Ce matin, TV descend au fond et se lance dans le montage du mur de renfort, TV fait du ciment et j'installe une bâche supplémentaire au vu du beau temps qui nous attend.

JMJ vient nous voir pile pour l'apéro.

Etant venu avec presque rien sur le dos, je descends un peu au fond jouer du piochon pour me réchauffer, puis TG qui montait les seaux me remplace commençant lui aussi à refroidir en haut.

TG ayant été opéré et voyant de nouveau clair il creuse un peu plus large que les dernières fois...

Ça descend bien ça se creuse facilement, il va falloir éclater un peu de roche les prochaines fois pour continuer à descendre et avoir un peu de place pour bosser. Je vais essayer de récupérer une autre bâche pour remplacer la première qui est percée de partout.

Mickael

Trou Pinard dimanche 14 février
Partager cet article
Repost0
11 février 2016 4 11 /02 /février /2016 18:03

Participants : JMJ, JLG

Après la bonne choucroute chez Véro (merci Véro !), en route pour Thieffrans. Trou signalé par M. Garret à Nanard, à Thieffrans donc. On dispose de renseignements assez précis, et d'une carte pour trouver son emplacement. En effet, il ne nous faudra pas longtemps pour en trouver l'entrée.
Après avoir enlevé toute la cochonnerie qui le protège (vieux grillages de toutes sortes, barbelés, grilles métalliques...), on découvre un joli petit puits, qui amorce un coude et ne nous permet pas d'en voir le fond. JMarie s'équipe, j'installe corde et échelle, et le voilà parti. Les échelles se font vieilles, et un barreau glisse, sans dommage. Au bout d'environ 6 m, Il atteint le fond. Il est étonné par la blancheur des parois et le concrétionnement. Le bas du puits fait environ 1.5 m de diamètre, la voûte, 4 m plus haut, est de forme ovale de 3 m x 2 m environ. A la base du puits, une fissure peu large, descendante (tête de diaclase ?) est obstruée par un bouchon de terre et de détritus divers (sacs poubelle, ossements).
Une séance de nettoyage/désobstruction pourrait être intéressante, pour voir ce que donne cette fissure. Le trous est facile d'accès, en bord de route goudronnée, A voir.

JLG

 

 

Trou Garret, jeudi 11 février 2016
Trou Garret, jeudi 11 février 2016
Partager cet article
Repost0
11 février 2016 4 11 /02 /février /2016 17:07

Participants : VOL, JMJ, JLG

TPST environ 1/2 h

On se donne rendez avec JL et JM à la sortie du village de Villers les Luxeuil pour aller repêcher ma lampe tombée dans le trou Nina pendant le sauvetage du chien de chasse en décembre dernier.

J’ai prévu de l’outillage : un grand balai, 2 cannes à pêche (sans hameçon) du scotch, un rouleau de peintre, une tenaille et le bonnet de Nanard qu’il a oublié dans ma voiture dimanche.

On retrouve le trou sans difficulté et ça nous épate. On s’équipe mais dès notre arrivée au trou on voit le problème : le trou est REBOUCHÉ. C’est pas comme si on n’a avait pas dit au chasseurs : "surtout vous ne le rebouchez pas ! juste un grillage on doit revenir chercher une lampe ».

Je commence à enlever le gravat et les gros cailloux en pestant et ronchonnant que j’arrive pas, JM termine le boulot avec deux doigts pffff. En s’enfilant dans la diaclase un joli courant d’air chaud et ma lampe ensevelie sous un dégueulis de gravat et de caillasses. Je gratte sans trop y croire. C’est foutu. je fais quelques photos et hop on rentre manger une choucroute chez moi.

Les chasseurs de Villers vont m’entendre parler du pays.

Un crobard vue du dessus, on voit pas bien les étages.

VOL

 

 

Trou Nina, jeudi 11 février 2016
Trou Nina, jeudi 11 février 2016
Partager cet article
Repost0
10 février 2016 3 10 /02 /février /2016 17:42

Participant : JLG

Depuis quelques jours, je vais régulièrement au Frais Puits, histoire de le prendre en photo quand il coule. Il avait déjà été en crue en début de semaine dernière, mais je n'avais pas pu y aller. Et ce matin, ça y est !

JLG

 

Frais Puits, mercredi 10 février 2016
Partager cet article
Repost0
8 février 2016 1 08 /02 /février /2016 09:14

Participants : VOL, BD, JLG

19 h / 0 h 30

On se retrouve à Rioz à 18 h. On gare la voiture discrètement, on chuchote, et à 19 h, on est prêts à y aller. Pas de surprise, c'est bien comme je me rappelais. La grotte est toujours aussi belle. Par contre, c'est vraiment dommage tous ces câbles, lampes, sacs poubelles, ... vestiges d'une ancienne préparation à une ouverture au public. Une bonne dépollution serait la bienvenue. D'autre part, de nombreuses concrétions sont marquées par les passages de spéléos peu attentionnés (signe d'une fréquentation quand même importante). On va jusqu'à la salle terminale, et on commence la séance photos. Plusieurs pauses photos au retour.
Sortie à 0 h 30, il ne pleut pas (comme au départ), on aura eu de la chance avec le temps.

JLG

 

Sortie nocturne, dimanche 7 février 2016
Partager cet article
Repost0
31 janvier 2016 7 31 /01 /janvier /2016 17:52

Participants : JMR, avec Louise et Arthur, ses enfants + 5 enfants de son village accompagnés de 2 parents, Sophie des Spitteurs, Michaël et moi

TPST : pas beaucoup !

On devait être plus nombreux au départ, mais la gastro et la crève ont décimé les troupes. Vu le beau temps, on se rend en premier dans la grange du gîte de Montrond, où on retrouve Sophie et Michaël. On peut s'équiper au sec. A l'arrivée au trou, la pluie et le vent sont toujours présents : on se dépêche de descendre dans la doline, le sentier est transformé en ruisseau. Surprise en bas, un joli lac occupe le départ de la galerie. Comme les enfants n'ont pas tous des bottes, et qu'il faudrait se mouiller pas mal, JMarc préfère renoncer. On va visiter la galerie historique, avec par endroit de l'eau au ras des bottes. Quelques explications sur les chauve-souris, la topo de la grotte qu'on aurait dû faire ... et on repart au gîte.
Repas en commun dans le réfectoire du bas, puis Michael et moi remontons dans la grange, histoire de bidouiller un peu sur corde. Les 2 cordes qui pendent de la poutre faîtière vont permettre à Michaël d'apprendre à se servir du descendeur et des bloqueurs : montée, descente, conversion à la montée et à la descente... tout se passe bien.

La visite des Cavottes est reportée à une autre fois, moins humide !

JLG

 

Les Cavottes, dimanche 31 janvier 2016
Partager cet article
Repost0
26 janvier 2016 2 26 /01 /janvier /2016 19:10

Participants : JMJ, JLG

15 h 30 / 17 h 30

On va récupérer la chèvre qui est au gouffre du Tilleul Béni. Comme elle est vraiment longue (plusieurs pauses en route pour la fixer solidement sur la remorque), on la laisse chez JMarie qui va la rendre démontable, et donc plus facile à transporter.

JLG

 

Partager cet article
Repost0
24 janvier 2016 7 24 /01 /janvier /2016 21:56

Participants : TV, MP

10h-18h

 

Il a fallu commencer par enlever ce qui s’était éboulé (il faudra renforcer pour que ca ne tombe pas plus lors de prochaines sorties).TV commence à la main à piocher un peu le fond, je remonte les seaux, on regrette de pas avoir un poste pour avoir un peu de musique et TV ne veut pas chanter (cela dit il faisait beau, ça aurait été dommage).

Très vite, il se rend compte qu'il faut élargir pour pouvoir continuer à bosser dans de bonnes conditions, il attaque donc la roche.

Petite pause à midi à la bière, au Tt Bris et une tite goutte pour se remettre sur pied.

On décide d'emmener le groupe et le perfo (pas juste pour leur faire prendre l'air cette fois). TV élargit largement pendant que je vire un peu les ronces du chemin à la machette (marre de se prendre les pieds dans les ronces avec le groupe à la main).

Je retourne le voir et on sort encore un petit paquet de seaux de la carrière.

Petite visite touristique de JLG en milieu d'après midi. (je n'ai aucune idée de l'heure)

Je remplace TV au fond du trou et creuse devant dans la faille qui semble s'élargir après un goulot que j'attaque au burineur pour pouvoir voir ce qu'il y a derrière. Je gratte un peu de terre à bout de bras dans la faille, TV remonte les seaux. Je lui demande de venir voir ce qu'il en pense puisque moi je peux passer le casque et voir un peu derrière, il décide d'élargir pour passer sa tête. Puis il en conclut que nous sommes toujours trop haut, il décide de rejouer du burineur, en attendant j'aménage un début d'escalier pour accéder au trou.

je remonte les seaux de la nouvelle carrière faite au fond du trou, la nuit tombe, on plie les gaules. On est descendu d'environ 60cm sur un diamètre "norme club".

 

A prévoir pour les prochaines fois : monter un mur pour sécuriser le fond et éviter de nouveaux éboulis.

Michaël

Trou Pinard, dimanche 24 janvier 2016
Partager cet article
Repost0
21 janvier 2016 4 21 /01 /janvier /2016 18:25

Participants : JMJ, JLG

11 h / 15 h

Petite sortie entre "jeunes", histoire de se dérouiller après les fêtes. On avait tous les deux le descendeur qui démangeait. Arrivée sur place avec de la neige, et une bonne bise qui nous oblige à nous dépêcher, vivement sous terre, on y aura plus chaud.
J'équipe en totalité, on va jusqu'après le P8 (cette fois-ci, j'ai trouvé le passage sans me tromper, il faut dire qu'il y a au carrefour, un petit morceau de scotche fluo qui va bien). On s'arrête à un endroit où on pense avoir de l'eau plus haut que le ventre (pas envie de se mouiller plus qu'on est). De toutes façons, ça fait 2 heures qu'on est parti, et pour une reprise, ça suffit à notre bonheur.
Retour sans problèmes, juste quelques mousquetons dont la virole refuse de se dévisser (il faudra graisser tout ça). Jean-Marie déséquipe tout. On sort avec un beau soleil, mais toujours la même bise. On se change vite fait et on casse la croûte dans la voiture.

JLG

 

Pourpevelle, jeudi 21 janvier 2016
Partager cet article
Repost0