Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : SCV 70
  • : Vie du club SCV70, consacré à la spéléologie, et un peu le canyoning et la via ferrata.
  • Contact

Recherche

Pages

Liens

17 juin 2019 1 17 /06 /juin /2019 07:38

Participants : 10 jeunes ayant des problèmes médicaux, certains avec leurs parents, l'équipe de l'association les P'tits bouts de Ficelle de l'hôpital J Minjoz de Besançon,  du personnel médical et social et au niveau spéléo, une équipe du SSF du Doubs, des spéléos du GSML et pour le SCV : TV, JMJ, BD, TL, LB, Lisa, Fanny, Hugo.

A l'initiative de JLK et Christophe Schoenauer, président des P'tits Bouts de Ficelle, cette journée a rassemblé à Montivernage plus d'une soixantaine de personnes. Le but était de faire découvrir le milieu souterrain à des jeunes à mobilité réduite, ou ayant des problèmes médicaux. Les spéléos avaient rendez-vous avant 10 h, pour préparer le matériel, descendre les Joëlettes, ..., la grotte ayant été "aménagée" auparavant par JLK, Nanard, Thomas L, Papy, Jacky,..., et découvrir la cavité pour ceux qui ne la connaissaient pas. Ensuite, direction la cabane de chasse pour la rencontre avec les jeunes, et toute l'équipe qui les accompagnait, apéro, repas convivial,... super. Pour le dessert, Christophe, qui avait entendu dire que le 16 juin était aussi l'anniversaire de Papy (71 ans), lui a préparé une surprise (voir photos !).

Début d'après-midi, descente dans la cavité. Les jeunes les plus mobiles sont descendus par leur propres moyens, l'équipement de l'entrée leur facilitant bien la tâche. Pour les autres, ce fut descente en civière et en triangle d'évacuation. Une fois en bas, selon leur mobilité, par petits groupes, les jeunes se sont dispersés dans la grotte avec leur équipe d'assistance. Ceux qui étaient descendus en civière et triangle  se sont déplacés grâce aux Joëlettes, gracieusement mises à notre disposition. La visite a duré environ une heure. La sortie s'est faite en civière et triangle pour les 4 jeunes les moins mobiles, les autres étant ressortis par leur propres moyens. Ils ont tous été accueillis à la sortie par une équipe de parents qui les a félicité.

Après le rangement du matériel, tout le monde s'est retrouvé à la cabane de chasse pour un goûter, suivi d'un spectacle de conte au Kamishibaï.

Les jeunes étaient ravis de cette nouvelle expérience.

JLG

 

Les Orcières, dimanche 16 juin 2019

Les autres photos (de Leslie Rappold pour les 4 dernières et moi)

et celles de Nanard

Les Orcières, dimanche 16 juin 2019
Partager cet article
Repost0
18 mai 2019 6 18 /05 /mai /2019 18:53

10 h  Nous (Fanny, Arnaud et moi) arrivons à la grotte des Orcières.

10 h 0 min 15 sec.  Mme Marianne Casagrande Maire de Montivernage arrive à son tour.

10 h 0 min 50 sec.   J-Marie et Nanard  nous rejoignent avec le matériel du SSF 70. (C’est ce que l’on appelle de la ponctualité !)

Avec M. Casagrande nous échangeons pour régler entre autres les éventuels problèmes de parking et d’accès. En cas de mauvais temps, nous envisageons de nous rabattre vers la maison des chasseurs située à quelques centaines de mètres du site. Nous prendrons contact avec le président de la société de chasse. Mme le Maire pourrait bien nous recevoir à la mairie mais le petit bâtiment ne peut guère contenir plus d’une vingtaine de personnes, or nous allons dépasser la cinquantaine !

Le temps est menaçant. Dans la zone d’entrée de la cavité, un arbre mort est dégagé et nous installons une grande bâche.

 

Vers 11 h, Christophe, Président Fondateur de P’tits bouts de ficelle arrive. Il nous propose une chaise à porteurs que nous testons en surface.

Nous échangeons sur le déroulement de la journée du 16 juin et à midi nous procédons à une mise en civière afin que Christophe puisse se rendre compte de ce que cela représentera le jour J.

 

Peu de détails sur les instants qui suivent (apéro : bière bien méritée).

La famille Casagrande nous rejoint ainsi que Thomas L. pour le casse croûte.

L’après midi commence par une descente de la civière (vide, comme les bouteilles de bière). Nous testons le passage de la zone d’entrée. Visite de la cavité pour ceux qui ne la connaissaient pas et désobstruction du passage donnant accès au réseau Sud afin que les enfants puissent passer en joëlettes. Le seuil de la galerie est abaissé d’environ 40 cm à cet endroit. Un espace, à la base du puits d’entrée est aménagé afin de pouvoir éventuellement l’utiliser pour installer les enfants sans mobilité et les faire passer de civière à joëlette.

                  

La bâche est retirée, re-bière (On avait encore des munitions), puis retour.

J-L K

Compte rendu de la journée de préparation, samedi 18 mai 2019
Compte rendu de la journée de préparation, samedi 18 mai 2019
Compte rendu de la journée de préparation, samedi 18 mai 2019
Compte rendu de la journée de préparation, samedi 18 mai 2019
Partager cet article
Repost0
17 avril 2019 3 17 /04 /avril /2019 11:10

13 H 30 - 17 H 30

J'encadre un groupe de jeunes en CAP horticulture, de la Maison Familiale de Rioz, et les emmène sur le sentier avec le petit guide que nous avons réalisé. 

Ces jeunes entretiennent le mobilier du sentier tous les ans et depuis 3 ans (panneaux, tables, bancs, signalétique). 

Avec leur directeur, on avait programmé une sensibilisation aux phénomènes karstiques. 

Nous avons cheminé depuis la Chambre à Lilot jusqu'à la résurgence "source de l'Ermite", en passant devant tous les phénomènes. 

Rentrés à la Maison familiale, je leur ai présenté le matériel spéléo.

Une prochaine sortie sera peut-être organisée en allant dans le réseau de l'Ermite, avec les jeunes.

Nanard

Partager cet article
Repost0
8 décembre 2018 6 08 /12 /décembre /2018 06:53

Depuis la publication en 2012 du Tome 5 de l’Inventaire Spéléologique du Doubs, les données spéléologiques sont gérées numériquement et en continu. Notre inventaire s'est également développé à l’échelle Franc-Comtoise : Doubs, Jura, Haute-Saône et Territoire de Belfort sont maintenant couverts. Si l’intérêt de publier des inventaires figés dans le temps perd un peu de son sens, le partage de nos recherches, découvertes et résultats reste nécessaire. C'est l'objet de ce nouveau bulletin.

Inventaire. Protection. Etude. Les articles du nouveau bulletin "Le Karst Comtois" contribuent à la connaissance du milieu karstique en Franche-Comté et s'adressent à tous ceux qui s'intéressent à la spéléologie, l’hydrologie ou au patrimoine naturel. Les spéléologues étant des bénévoles avec une grande variété de compétences, la qualité de leurs observations peut varier. Ils sont cependant les seuls à explorer et à décrire le monde souterrain. C'est pourquoi nous publions l'ensemble de ces découvertes, qu'elles soient sommaires ou constituent des études approfondies.

La forme : 200 pages environ avec une impression quadrichromie de qualité (115g), couverture cartonnée (300g) collée.

Les articles sont classés par zone géologique et illustrés de photographies, topographies, cartes documentées, schémas et diagrammes. Les cartouches de situation, spéléométrie, bibliographie sont normalisés. La nature de l’article est indiquée.

Le numéro 1 comportera une quarantaine d'articles : plus de 15 études de cavité, 4 études hydrologiques, 1 étude géologique,  4  articles bio spéléologiques et 4 ou 5 récits d'exploration (désobstruction et plongée).

En vente par correspondance à la boutique du GIPEK.

Le Karst Comtois
Le Karst Comtois
Partager cet article
Repost0
7 octobre 2018 7 07 /10 /octobre /2018 20:47

Participants du SCV : Lisa, VOL, PA, HM, BD, TL, JMJ, TV, JLG + de l'EDS : Théo, Antoine, et Valbert

Beau millésime, tant par la météo très clémente, que par le nombre de visiteurs (92 le samedi et 146 le dimanche soit 238 sur le week-end). Pas de problèmes particuliers cette année. A noter, samedi, 7 jeunes de l'EDS, emmenés par Damien, sont allés jusqu'au terminus actuel, le siphon 3 (ou 4 selon les versions). Et un spectacle musical (enfin, un peu) le samedi soir autour du feu. 

JLG

 

Baume de Gonvillars, JNS, samedi 6 et dimanche 7 octobre 2018
Baume de Gonvillars, JNS, samedi 6 et dimanche 7 octobre 2018
Partager cet article
Repost0
28 septembre 2018 5 28 /09 /septembre /2018 20:32

Présents : VOL, VAL et Arnaud Lacoste de la CPEPESC

 
Comptage Chauve souris à la Baume que je ne connaissais pas. 90 Minioptère de Schreibers et une dizaine de grands rhinos. Les petits rhinos (3) sont curieux, ils nous ont beaucoup approché, c’était très chouette. Entrer dans la grotte se fait en escaladant la paroi et la grille comme on peut, ça aussi c’était chouette !
 
Les relations avec la CPEPESC sont cordiales, chacun est curieux du fonctionnement de l’autre.
VOL
 
Grotte de la Baume d'Echenoz la Méline, jeudi 27 septembre 2018
Grotte de la Baume d'Echenoz la Méline, jeudi 27 septembre 2018
Grotte de la Baume d'Echenoz la Méline, jeudi 27 septembre 2018
Partager cet article
Repost0
22 août 2018 3 22 /08 /août /2018 16:13

Participants : de l'ESAT : cadres accompagnateurs : Samuel et Richard ; travailleurs : Aurélien, Jean-Claude, Jérôme, Benjamin, Johann, Yaman, Christopher ; du SCV : Jean-Paul et Jean-Luc

TPST : 1 h 30

Sortie initiation à Gonvillars pour des travailleurs de l'ESAT de Vesoul. J'avais été contacté par Jean-Paul la semaine dernière pour me proposer d'organiser cette sortie.
On se retrouve à Saulnot à 9 h 15, pour finir la route ensemble. Nous sommes allés jusqu'à l'arrêt "JNS" à l'aval (en bas du grand talus de terre), et, au retour, avec ceux qui n'avaient pas trop peur de se mouiller les pieds, nous avons profité du niveau très bas de la rivière pour aller faire un tour dans l'amont. Sortie sans problème, tout le monde a bien apprécié l'activité.
Pique-nique en commun à la sortie, où la chaleur nous attendait : on était mieux au frais dans la grotte.

JLG

18.08.22_Gonvillars initiation
Partager cet article
Repost0
15 octobre 2017 7 15 /10 /octobre /2017 07:43

JNSC dans la presse

 

Baume de Gonvillars, 6, 7 et 8 octobre 2017
Baume de Gonvillars, 6, 7 et 8 octobre 2017
Baume de Gonvillars, 6, 7 et 8 octobre 2017
Partager cet article
Repost0
3 juillet 2016 7 03 /07 /juillet /2016 10:17

Sortie "promotion de l'activité". Organisé conjointement par le comité des fêtes de Fondremand, Bernard Jacquin, le SCV et JM Rias.

Participants : du SCV : HM (avec Flo et Léo), TL, BD, JMJ, MP ; du SCV et des Spiteurs : JMR ; des Spiteurs : Arnaud et du GSML (GPP) : JLK

On se retrouve vers 8 h, les premiers "clients" devant arriver à 10 h. Mise en place d'un câble entre les arbres, en double au dessus du puits, pour permettre à 2 personnes de descendre simultanément (on s'apercevra vite qu'un des deux câbles est mal placé, les croisements entre les "montants" et les "descendants" se faisant dans une partie étroite et la corde frottant contre la paroi. Il n'y aura donc au final qu'un câble utilisé, l'autre a servi un peu pour faire des photos).

Ce départ sur câble permet de descendre et remonter les visiteurs en direct, sans fractio. Technique utilisée : pour les 2 premiers : descente en moulinette, pour les suivants balancier (celui qui descend fait le contrepoids pour celui qui monte, avec un régulateur en haut sur le câble, et de l'aide en cas de déséquilibre de poids au niveau de la déviation et en bas), et pour les derniers, remontée avec l'aide d'un palan. Deux spéléos restent au fond, assurent le décrochage , l'accrochage des visiteurs, la visite sommaire de la cavité et l'aide éventuelle pour le contrepoids. Un spéléo reste en place au niveau des broches essentiellement pour favoriser la communication orale entre le haut et la base du puits (et aider au contrepoids, démêler les cordes, donner des conseils aux visiteurs ...). Un spéléo à la cabane de chasse, pour l'habillage et 4 spéléos en surface : un sur le câble pour pour les transferts montée-descente (JMR), et trois pour positionner la poulie sur le câble, tirer sur le palan pour les remontées finales ...

En parallèle a été installé un équipement normal doublé qui a permis aux spéléos d'aller au fond et de se positionner au niveau de la dev.

Aurélie, la présidente du comité des fêtes, est descendue dans les premiers, et restée ensuite un bon moment suspendue au deuxième câble pour faire des photos.Une vingtaine de personnes a ainsi pu descendre. Elles étaient toutes très contentes de cette expérience.

Le repas de midi était offert par le comité des fêtes, apéro (cidre, saucisson, pâté en croûte) et gros sandwich) Un grand merci à eux.

A 17 h, le dernier visiteur était sorti du trou. Rangements, puis retour à la cabane de chasse.

JLG

 

Rougeterre, samedi 2 juillet
Rougeterre, samedi 2 juillet
Partager cet article
Repost0
14 décembre 2015 1 14 /12 /décembre /2015 06:54

Participants : VOL, JLG

Vendredi 11 décembre, nous sommes allés, Véro et moi, à Nancy pour la soutenance de thèse de Baher ; "Relations entre karstification, cadre morphostructural et incisions des vallées dans les calcaires du Dogger en Haute-Saône (plateaux de Vesoul et Combeaufontaine)".
Ayant aidé Baher au cours de ses recherches, je faisais partie du jury en tant qu'invité, et Véro m'accompagnait (nous partions ensuite directement au stage photo spéléo dans l'Indre). Nous avons rencontré le jury à l'Excelsior, brasserie mythique de Nancy, pour un repas bien agréable, puis direction l'université, pour la soutenance de thèse. En tant que membre du jury, j'ai dû prendre la parole pour dire quelques mots. J'en ai profité pour, bien-sûr féliciter Baher pour la qualité de son travail, et également évoquer Thierry V (qui ne pouvait pas être présent), qui, par ses connaissances du terrain et ses compétences en géologie, a beaucoup facilité le travail de Baher. Plusieurs membres du jury, maître de conférence, professeurs d'université, ont salué le travail indispensable des spéléologues dans l'amélioration des connaissances du karst. 
Nous sommes partis avant la délibération (je n'avais pas voix délibérative), étant un peu pressés par le temps : nous devions être dans l'Indre le plus tôt possible. Pour le pot suivant la soutenance, Baher, sa famille et ses amis avaient préparé un buffet froid syrien gargantuesque, dont nous avons pu emporter quelques échantillons, tous excellents, pour nous restaurer en cours de route.

JLG

 

 

Thèse de Baher Habib, Nancy, vendredi 11 décembre 2015
Thèse de Baher Habib, Nancy, vendredi 11 décembre 2015
Partager cet article
Repost0