Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 janvier 2018 1 29 /01 /janvier /2018 08:02
Participants :
Cadres : Damien, Louis, Régis, Jean-Marie, Jean-Luc
Jeunes : Lucile, Pierre, Milovan, Nils, Loukian, Arthur, Théo, Leny, Emilio, Antoine
TPST : 5 h 45
Damien avait choisi les Cavottes parce que dans notre groupe du jour, il y avait des "anciens" qui avaient déjà pratiqué l'an dernier et des "nouveaux". 
Donc certains ont descendu (et remonté) 2 ressauts de 7 m et les autres, en plus, 2 puits de 20 m et une main courante aérienne. Tous se sont bien débrouillés  et sont passés par la tyrolienne au retour pour éviter la diaclase Duret.
L'équipement a été mis en place par Régis et Louis, et Damien a profité de cette sortie pour parfaire sa technique photographique avec l'utilisation de projecteurs.
JLG
Les photos ici et  
 
grotte des Cavottes, EDS, dimanche 28 janvier 2018
Partager cet article
Repost0
5 novembre 2017 7 05 /11 /novembre /2017 08:16

Participants :

  • jeunes : Loukian, Arthur, Antoine, Lény et Théo
  • cadres : JMJ, JLK, BD, JLG

TPST : 5 h

RV à la maison des associations, puis arrêt à Rioz pour récupérer Nanard et on retrouve JLK au trou. Révisions des manips (descendeur, clé, passage de dev, de fractio) au dessus du trou, pendant que JMarie équipe le P 16. Nanard descend ensuite pour attendre les jeunes en bas du puits, puis les aide à passer le fractio en tête du 2 ème puits (P 11), pendant que JMarie les attend en bas du puits. Je le rejoins rapidement pour emmener ceux qui attendent en bas sur le balcon au dessus du P 18. J'équipe le P 18 du côté broches et JMarie de l'autre côté (spits). Le fraction côté broches n'est pas simple à passer, plein vide, mais bien coachés par JLK du dessus, ceux qui descendent de ce côté franchiront l'obstacle relativement facilement. Une fois tout le monde en bas, Nanard les emmène à travers la chatière visiter la salle du fond à - 60 m. 

Une petite photo de groupe et la remontée s'amorce sur les 2 équipements. Pour le puits d'entrée (donc de sortie), on se place chacun aux passages clés pour aider les jeunes à les franchir. A 17 h, tout le monde est dehors.

Les jeunes se sont bien débrouillés, et le groupe a été très agréable à encadrer. Antoine, qui n'avait jamais utilisé ni descendeur, ni bloqueurs, s'en est vraiment bien tiré. Retour à Vesoul avec un peu de retard, à 18 h 45, mais les parents avaient été prévenus.

JLG 

 

Gouffre d'Ouzène, sortie EDS, samedi 4 novembre 2017
Partager cet article
Repost0
24 août 2017 4 24 /08 /août /2017 22:08

Participants : Sylvie, JLG

2 h

Initiation d'une voisine sportive, qui souhaitait découvrir l'activité avant de la proposer à ses étudiants de l'IUT. On a commencé avec la pluie, puis ça s'est arrangé et on a fini avec le soleil et la chaleur. On a fait les 3 parties. A noter : une tyrolienne a été installée au tout début de la via, à faire avec une poulie speed (on n'en avait pas, on ne l'a pas faite)

JLG

 

Nans sou St Anne, via ferrata, jeudi 24 août 2017
Partager cet article
Repost0
5 août 2017 6 05 /08 /août /2017 22:31

Participants : Cadres : VOL,JMJ, Régis Alminana (GSML), JLG
                     Jeunes : Loukian , Emilio et Valbert
                      Autres Participants : Philippe Auriol (SCV), Catherine Henry (journaliste à l'Est Républicain) et Brono Grandjean (photographe à l'Est Républicain) 

On se retrouve à la maison des associations comme prévu pour 13 h 30 et ensuite à Hyet, avec Régis et les journalistes de l'Est qui s'étaient perdus en route. Arrivés à la cabane de chasse, on équipe tout le monde. La présence des journalistes bouscule l'organisation prévue, d'autant plus qu'ils souhaitent ressortir assez rapidement. On commence donc par les descendre, après une formation accélérée à l'utilisation du descendeur (c'est la première fois que tous les deux descendent sur corde). La descente se passe relativement vite, malgré les angoisses de Catherine. Les jeunes arrivent en bas, et une fois au complet, partent avec Véro et Régis "bidouiller" sur la main courante et le petit ressaut (montée, descente, conversion ...) On attaque la remontée des journalistes (après une formation accélérée à l'utilisation des bloqueurs) : JMarie accompagne Bruno, qui a bien du mal à remonter, mais finit par y arriver par ses propres moyens, grâce aux encouragements de JMarie. JMarie sort du puits, pour l'attendre en haut et l'aider à la sortie. Je monte rapidement pour lui faire passer le fractio. Puis je redescends pour accompagner Catherine, qui s'en tire très bien, beaucoup mieux qu'à la descente. Je reste au fractio pour aider les jeunes à passer, et JMarie est en haut, servant de déviation humaine pour éviter les frottements dans la dernière partie et les aidant à sortir. Véro et Régis déséquipent et Régis remonte tous les kits, plus le résultat de sa dépollution (marmite, plastique ...).
A noter  un "sauvetage" de souris.

JLG

Fait par Véronique et Régis avec les jeunes : équipement d’une vire et d’un puits de 7 m

Objectifs :
*Passer la vire en sécurité, s’amarrer à la tête du puits et mettre son descendeur sans aide.
*descendre, informer ses équipiers que la corde est libre. Remonter en escalade dans les blocs jusqu’à la vire (appréhender un obstacle dans son ensemble et déterminer son franchissement)
*Refaire le parcours et s’arrêter à mi puits pour faire une conversion. *Remonter en tête de puits, s’amarrer en sécurité, passer sur la vire (Emilio, Luchian).
*Repartir jouer avec les souris :-)
 
Véro

 

17.08.05_EDS, gouffre de Rougeterre
Partager cet article
Repost0
3 août 2017 4 03 /08 /août /2017 21:57
Cinq à la d'Ouzenne TPST 4h30
 
Sortie initiation au gouffre d'Ouzenne avec Jean-Luc, Jean-Marie, Véronique, Valbert & Philippe (moi).
Véronique s'initie à équiper et déséquiper, Valbert et Philippe à monter et descendre en évitant de se tuer ou d'en tuer d'autres.
Jean-Luc et Jean-Marie supervisent bravement mais leurs cheveux semblent blanchir plus que de coutume par moment.
Ce sont deux entrées, un puits de 16 et un de 15 et un puits de 28 qui nous attendent d'abord, avec une "dev" (déviation) et des fractios (fractionnement de la descente). Jean-marie équipe l'un et Valbert l'y suit, Véronique équipe l'autre sous l'oeil critique de Jean-Luc et je les y suis.
 
Nous arrivons directement sur le cimetière local, peuplé de 4 grenouilles et d'un tertre.
Il y a un puits de 18 mètres qu'équipe Véronique que je suis tandis que Jean-Luc supervise ma chute, euh, descente.
Jean-Marie suivi de son fidèle Valbert équipe l'autre puits de 18, nous nous retrouvons tous en bas après quelques acrobaties en opposition de ma part sur le fractionné tandis que je me démenais pour défaire mon descendeur et le fixer au-dessous, la boucle un peu courte m'empêchant de passer facilement. J'ai particulièrement apprécié ce moment de stress au-dessus du vide les jambes tendues sur une paroi glaiseuse et le dos contre l'autre paroi avec le vide sous mes pieds.
 
En bas, Jean-Luc et Jean-Marie se sont offert un peu de repos tandis que Véronique nous conduisait par une étroiture dans les salles distantes. Nous avons fait une photo de groupe au retour puis avons remonté par les puits que nous n'avions pas pratiqué à l'aller.
Jean-Marie déséquipait un puits, Véronique l'autre et Jean-Luc s'assurait encore de la sécurité de tous.
Au final, une belle sortie de 4h30 avec beaucoup d'apprentissage pour les uns et les autres, un très bon moment.
Philippe Auriol
 
Ouzène, jeudi 3 août 2017
Partager cet article
Repost0
1 août 2017 2 01 /08 /août /2017 22:29

présents : Véro, Philippe, Valbert, Thierry V., Nanard

rendez-vous 10 H au trou.

Avec Thierry on s'occupe  du S1, qui sera franchi avec 2 pailles courtes et 2 longues. Depuis l'autre côté, on lui fait sa fête au marteau-burin.

On passe désormais l'ex S1, dont la voûte se trouve  60 cm au dessus de l'eau.

Véro, Philippe et Valbert remontent en début d'après midi, après avoir visité la cavité dont la galerie des Marmites.

Pendant ce temps,  nous terminons les travaux et découvrons la suite du réseau (connue par les plongeurs), soit 200 à 300 m dont la galerie se termine par le nouveau S1 aval (ex. S2). Galerie finale bien érodée et ensablée partiellement.

Nous découvrons enfin le fameux siphon amont/aval.

Nous ressortons avec tout le matériel avec Thierry V. vers 17 h, sauf le canoë, le gonfleur et la grosse barre à mine que nous récupérerons la semaine prochaine (peut-être mercredi), lorsque nous irons faire la topo.

Nanard

 

Trou Pinard, mardi 1er août 2017
Faire sauter le bouchon au trou Pinard, quel beau programme pour une première sortie.
Tandis que les deux anciens, Thierry et Nanard se préparent à descendre, Valbert et moi sous l’oeil attentif de véronique descendons les deux puits : 4 mètre et 14 mètres. Se remémorer l'ordre des choses : fixer la petite longe, puis sur le descendeur, une demi boucle et une boucle, s'asseoir dans le vide, déboucler et descendre. Valbert n'aime pas l'autorité maternelle et la mère n'aime pas la désobéissance infantile. Arrivés en bas nous nous déplaçons dans le lit de la rivière jusqu'aux marmites, puis rattrapés par les anciens nous allons jusqu'au siphon à déboucher. Tandis que les techniciens s'affairent, Véronique nous a amené ramper au-delà des marmites où l'argile dessine ses petites pointes au plafond et où les Caecosphaeroma nous distraient dans les quelques centimètres d'eau.
Retour auprès des travailleurs, une paille, deux pailles, boum. Le siphon est ouvert.
Nous reprenons le chemin inverse à trois, remontée finalement plus facile que prévue : il faut juste trouver le rythme des mouvements.
Retour à la surface où le jour existe encore. Très belle sortie, merci à tous.
Philippe Auriol
Partager cet article
Repost0