Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 août 2010 7 22 /08 /août /2010 22:28

Dure et longue journée pour les 6 participants : Etienne, Thierry G, Thierry V, Thomas, Bruno et moi. A noter une visite amicale de Jean Varlet en début d'après-midi.

Nous nous sommes donc retrouvés tous les 6 vers 10 h 15, et la première partie de la journée a consisté à vider tout ce qui était tombé dans le trou depuis la dernière sortie. Il devient urgent, vu les orages annoncés, d'étayer tout ça et d'éviter que ça se remplisse de nouveau. Vers 13 h, barbecue, puis reprise des travaux en sortant encore quelques (!) seaux. Après avoir sorti la terre, on redescend des pierres et du ciment dans le trou pour construire un mur qui supportera les buses. On réussit à mettre en place 2 buses, et à faire en sorte que la terre des éboulements futurs ne tombe plus dans le trou, mais entre les bords et les cadres. Fin de chantier à 20 h.

Prochaine séance certainement dimanche prochain, pour faire descendre encore quelques buses ... (téléphoner à Thierry).

JL

moulin.jpg

D'autres photos sur Picasa.

 

Doline du moulin au Maire, dimanche 22 aout 2010, 10h/20h

 

Participants : Thierry V et G, étienne, Jean luc, Bruno, Thomas, et visite de  Jean Varlet

 

Avec les pluies, le fond est rempli de terre sur 1,50…..

 

Matin et début d’après midi : extraction d’environ 200 seaux , avec élargissement de la base au  fond pour le mur à construire. Le courant d’air est réactivé…

 

Après midi : Thierry G nous confectionne un superbe mur , moyennant 7 sacs de ciments, et presque 1m3 de blocs secs descendus au seau.

Bruno termine et installe deux IPN à 0,80 au dessus du fond. Deux buses sont descendues et installées en douceur. Le tout est scellé avec blocs et ciment à nouveau.

Le tout étant instable  avec chutes régulières de morceaux de terre et bruits parfois plus qu’inquiétants. C’est une belle réussite collective, bravo à tous.

Le barbecue « SCV » était réussi !

 

Rendez vous dimanche prochain 10h, pour poursuite de la mise en place des buses ( avec tronçon des cadres par le bas si problème, avec tronçonneuse électrique) et quelques seaux à remonter pour assainir le fond ou entrevoir la suite.

 

Bruno

 

Partager cet article
Repost0
20 août 2010 5 20 /08 /août /2010 22:29

Vendredi 20 août, participants : Etienne et moi TPST : 2h

On part avec Etienne en début d'après-midi pour faire ce petit trou que ni lui ni moi ne connaissions. Un peu de mal à trouver l'entrée, les coordonnées ne devaient pas être trop justes. On voit sur l'inventaire du Doubs (tome 2 p 160) : "son accès est fermé par une trappe cadenassée et sa visite interdite du fait de la source qui est captée à l'intérieur pour l'alimentation en eau potable du village". Oups ! En fait, pas de pancarte, ni de cadenas. On ouvre (difficilement) la lourde plaque de tôle qui condamne l'entrée et descendons le P5 avec échelle fixe en place. Ensuite, visite très agréable, superbe canyon haut de plafond au début de la cavité, très joli travail d'érosion... on va jusqu'au barrage, prise d'eau de la conduite de fonte, à 450 m de l'entrée. Au retour, séance photos, visite d'une galerie supérieure... et sortie sans encombres.

Pas moyen de remettre la plaque de tôle en place correctement, les gonds ont dû bouger, et il n'est plus possible de la remettre complétement à plat. On part à la SOPRECO à Loulans, des fois qu'Hervé soit là et puisse nous prêter des outils, mais personne. On va chez Jean-Marie, qui nous prête une masse et une barre à mines. Retour au trou, où à grands coups de masse, tout rentre dans l'ordre. Donc à savoir, pour faire ce trou, pensez à emporter une masse ! Etant tout à côté, on va faire un tour à la ferne de la Roche sous laquelle se trouve une petite grotte. Attention, propriété privée, accès interdit ! On s'est fait coincer derrière une chaîne ouverte à l'aller et fermée au retour, nous empêchant de sortir ; nous sommes aller négocier avec le proprio. Une fois libérés, retour chez Jean-Marie pour lui rendre ses outils  et boire une bière sur sa terrasse en discutant spéléo (merci Papy !).

germondans.jpg

d'autres photos sur Picasa

Partager cet article
Repost0
13 août 2010 5 13 /08 /août /2010 07:03

Sortie familiale, jeudi 12 août après-midi, pour Hervé, Flo, Lisa et Léo (et moi) à Amondans. Premier canyon pour Léo. Température agréable, débit assez important, eau marron, opaque et qui pue et un peu de mousse de crue.

amondans.jpg

d'autres photos sur Picasa.

Partager cet article
Repost0
10 août 2010 2 10 /08 /août /2010 15:28

Nous sommes revenus de notre périple spéléo en Hongrie.

De belles cavités fortes intéressantes et un accueil très chaleureux par les spéléos Hongrois, qui nous ont tout organisé sur toute une semaine : visites de cavités dans le nord du Pays, anciennes mines, réseaux hydrogéologiques avec descriptif et explications sur les formations géologiques, tourisme et bains dans des thermes au milieu des grottes.
Repas typiques pris chez les Hongrois.
Découverte du village et participation à la fête du village de Josvafo, où Jacky s'est retrouvé inscrit pour la fameuse course dans la rivière du village. A noter que Jacky sera récompensé le soir même lors du rassemblement du village pour le concert.

Nous aurons l'occasion de les accueillir sur Montrond le Château l'année prochaine pour leur faire découvrir la Franche Comté.

Visite de la grotte Baralda sur 7 kms ; grotte ayant plusieurs entrées et dont un accés se fait par la Slovaquie. Belle cavité comportant une  rivière et dont les concrétions très riches sont  parfois colorées de rouge. Beaucoup d'études scientifiques sont en cours dont certaines réalisées par le club spéléo qui nous a accueilli. Nous avons réalisé ce jour là une traversée sur la plus grande partie du réseau.

Visite d'une branche plus aquatique de la grotte Baralda, réseau Retek dont la galerie rouge (colorations dues aux terrains de surface et aux oxydes de fer). Balade de 5 kms. A chaque fois un groupe de 5 à 6 personnes nous accompagnait, dont une traductrice du club.

Descente dans le gouffre Rejtek à - 50 m pour apercevoir des concrétions aux formes particulières en grappes et colorées.
Notons que même les P10 et P 28 sont équipés d'échelles fixes qui balancent pas mal. Bien évidemment une corde de 28 m suffira pour nous assurer pour notre séjour. Descente maxi par trois personnes au fond à la fois. La cavité continue, mais le réseau est protégé et nous ne pouvons  accéder à la suite. Des études et explorations sont en cours, mais réglementées ici pour des spéléos scientifiques.

Incursion dans la grotte Beke, où nous avons parcouru la rivière sur 3 à 4 kms. Cette cavité était aménagée autrefois pour réaliser des cures dès la première salle d'entrée. A ce jour les cures sont réalisées dans un bâtiment qui se trouve à l'extrémité de la cavité, à la résurgence.  Cavités très concrétionnée avec de beaux gours et légèrement aquatique. Présentation d'un forage réalisé par leur club au milieu du réseau et dans lequel des prélèvements ont pu être réalisés pour mettre en évidence un écoulement inférieur à la rivière et dont la nature de l'eau a des propriétés totalement différentes. Jacky était enfin heureux d'avoir pu nager dans la rivière Beke.
Malgré les sacs d'eau tombés la veille le réseau n'avait pas bougé.

Descente dans la grotte Rakocszi, découverte pendant l'extraction dans la mine de fer située à Bödvarako. L'accès se fait par les galeries de mines en suivant les rails de wagonnets. On débouche alors sur le gouffre qui est tout équipé en échelles et plate-formes. Le  gouffre se termine par un lac d'eau très claire. Concrétionnement varié et également remarquable dans cette cavité .
 
Une fin d'après-midi passée dans les thermes-grottes de Miskolc-Tapolca, où l'eau souffrée est à 34 °C, ne nous dépaysera pas.

A noter que toutes les cavités sont fermées et gèrées par l'état. Donc nécessité d'obtenir des autorisations et de respecter des temps d'entrée sous terre et de sortie.
La plupart des grottes étant touristiques, mais bien aménagées, nous accèdons par les entrées à touristes.
Toute grotte découverte en Hongrie doit être signalée , puis elle est règlementée par le gouvernement afin de protèger le milieu et l'environnement proche. 
La Hongrie dispose de plusieurs parcs naturels, dans lesquels on retrouve l'essentiel des  cavités. Tout accès réglementé nécessite des autorisations qu'il faut payer et demander longtemps à l'avance. De plus les accès ne peuvent se faire que s'il on est accompagné d'un personne autorisée (ici Gabor a assuré, car nécessité de chercher les clés avant les incursions souterraines, gérer les aléas, trouver la bonne personne pour nous autoriser à descendre ,...)

Bref de belles cavités bien protégées, mais les restrictions spéléos ne nous envient pas. Nous n'avons pas à nous plaindre de ce côté là en France, par contre il est vrai que chez nous le patrimoine spéléo se dégrade beaucoup plus vite. 

Ont participé à ce séjour en Hongrie : Jacques Moreau, Serge Julliard, Pascal Lamidey, Agnès Arnould, Michel et Monique Cottet, Bernard et Brigitte Détouillon

Nanard

hongrie.jpg

d'autres photos sur Picasa

Partager cet article
Repost0
8 août 2010 7 08 /08 /août /2010 22:26

Sortie canyon dimanche 8 août, avec au départ Hervé et Flo et Lisa, Joël, Fred, Thomas, Yoan et moi.

En cours de route, on remarque déjà que les rivières coulent beaucoup, que la route est mouillée ... En arrivant, le bruit de la cascade d'entrée laisse présager un gros débit, confirmé par un "professionnel" qui arrive avec 6 clients et qui viennent de faire les parties 1 et 2 :  "ça pousse fort, nous dit-il, il faut faire attention..." On s'équipe et on va au départ : effectivement, ça pousse fort ... Hervé saute la première cascade et va jeter un oeil dans la suite... Il fait comprendre à Flo et Lisa que c'est trop gros pour elles. On y va avec les 6 garçons. Une main courante est en place au dessus de la deuxième cascade, mais vu l'état de la corde, je préfère en remettre une autre. Une fois entrés dans les parties étroites, on se rend bien compte que ça pousse fort, Au programme : oppo pour ne pas se faire embarquer dans les barrages de troncs et pour éviter la mousse de crue, présente à de nombreux endoits. Là où d'habitude on met une demi-heure, on met une heure et demie. Joël et Fred, pas suffisamment équipés en néo sont gelés, et arrêtent à la première échappatoire. On continue à 4 et après les sauts sympas du début de la deuxième partie, on se retrouve avec de la mousse de crue, et pas vraiment de solutions pour passer à côté. On décide d'arrêter à la fin de la deuxième partie.

coiserette.jpg

d'autres photos sur Picasa

Partager cet article
Repost0
8 août 2010 7 08 /08 /août /2010 22:24

Sortie Moulin au Maire, samedi 7 août 2010, 10H30/19h30, Thierry V et Bruno P.

 

Vers 18h00 et deux mètres gagnés à travers de la terre bien compacte ( 200 seaux ), nous atteignons -7m. Alors que nous allions plier, les derniers coups de pioche tapent enfin dans du dur !

Quelques seaux plus tard, des blocs apparaissent sur un côté… Enfin, ça commençait à désespérer !

En sondant à la petite barre à mine, Thierry annonce qu’il croit sentir un peu d’air. Puis, après quelques petits blocs sortis, le courant se met en route, et ça souffle fort comme à l’autre entrée !!

Alors qu’il n’y a presque rien de visible ouvert, juste quelques espaces dans lesquels la barre à mine s’enfonce… sans rien rencontrer !!!

Pour continuer, Thierry souhaite vivement installer au moins 8 rangées de buses carrées sur un coffrage cailloux/béton , car les 3 cadres sont désormais bloqués, et nous sommes sans protection en bas sur nos 2 mètres gagnés.

Il  pense commencer samedi prochain et recherche de l’aide avec une remorque ou grand coffre pour l’aider à aller chercher ces buses au magasin.

On ouvrira la suite à l’issue, il doit rester quand même du boulot pour passer dans les gros blocs en bas. On n’a pas réussi à voir combien il faut gagner à l’horizontal pour sortir de la trémie…1m , 2 m 3m ?

Présence de nombreuses grenouilles et un triton.

 

Outre samedi prochain, autre sortie prévue pour la désob dimanche 23 aout ( Bruno , Thierry, ?, ?...)

 

 

Bruno

Partager cet article
Repost0
7 août 2010 6 07 /08 /août /2010 10:30

Présents : Mrs  Thierry Vircondelet,  Etienne Humbert, Michel Preux,  Yonnel Mussot (et Francine), Thomas Lebon, Romuald Caillet, Jean-Luc Géral

 

Plongée au Crevat:

Sylvain et Nicolas Bondon ont plongée, le 17 juillet, à la demande du Président, le siphon amont. La tentative a été fructueuse, de la première dans le siphon 2  (30m) et découverte du siphon 2 bis, plus profond et avec une eau bien plus claire : 30m de première également.

 

Moulin au Maire :

Les travaux continuent, ça ne donne pas grand-chose pour l’instant. Travaux demain samedi 7 août (avec barbecue)…

 

Grottes Ouvertes :

Elles auront lieu les 2 et 3 octobre à Villers sur Saulnot (voir compte-rendu de la réunion du CDS fin juin). Réservez ces dates dès maintenant, il faudra du monde pour préparer et encadrer.

 

Sorties réalisées en juillet :

10 : Cavottes, visite : RC, JLG

10 : désob Moulin au Maire : YM, TV, TG, EH

11 : prospection du côté de Hurecourt : TV, YM

15 : Deujeau : visite : EH, JLG

15 : Essarlottes : visite : YM, TV

17 : Crevat : plongée du siphon amont : plongeurs : NB, SR ; spéléo : E et JL H, TV, JLG

19 : désob au Moulin au Maire : TG, TV, JLG

22 au 24 : fouilles archéo à Amange : TG et Gege, TV, JLG

28 au 30 : fouilles archéo à Amange : TL

30 : Bief Bousset : visite : TV, YM

 + 2 sortie de TV avec Haber Habib, Syrien, pour découvrir et répertorier l’emplacement des trous (et dolines).

 

Sorties prévues

*7.08 : désob au Moulin au Maire

*8.08 : canyon à St Claude (Coiserette)

*Creux de la Roche (un jour de beau temps après le 15 )

*…

 

 Prochaine réunion le 3 septembre 2010

Partager cet article
Repost0
5 août 2010 4 05 /08 /août /2010 22:01

Grosse pluie ce matin au départ, heureusement, on va faire les Essarlottes par la voie aux Vaches, Thierry V, Yonyon, Jean-Luc Kammerer et moi, et ce trou ne craint pas l'eau...

On trouve le trou facilement, Thierry équipe le premier P8, et arrivé en bas, nous demande de lui passer le matos de désob que Ludo Lhomme nous avait conseillé d'emporter. Et c'est parti pour une heure de désob, bien grasse, hélas sans résultats. Le passage pourrait être ouvert mais restera encore trop dangereux, avec des paquets de terre et des cailloux qui tombent... on renonce. Thierry ronchonne, 2 fois en 2 sorties qu'il faut modifier ce qui était prévu. On a une pensée pour Dom Watala qui nous avait dit fin juillet que c'était bon, large et bien plus facile que l'autre entrée ... si on le chope ...

voie_aux_vaches.jpg

Du coup, comme on ne connaissait pas, Jean-Luc K nous a emmené visiter la grotte Baudin à Nans sous St Anne. Trombes d'eaux avant le départ pour la cavité... Visite sympa, entrée quand même étroite, séances photos... on va jusqu'au dessus des puits qui mènent dans le collecteur, mais comme on n'a pas pris de matos de verticale... On ressort avec le soleil. Jean-Luc K nous emmène voir la résurgence du Verneau, persuadé qu'avec tout ce qui était tombé, ça devait cracher, mais non, rien. Enfin apparemment le niveau montait...

baudin.jpg

les autres photos sur Picasa.


Partager cet article
Repost0
3 août 2010 2 03 /08 /août /2010 20:38

On était parti, tôt, Thierry et moi, pour faire les Bruyères, mais les orages de cette nuit avaient grossi le ruisseau, et on n'a pas eu envie de se faire arroser dans les premiers puits, ni de risquer une nouvelle averse... alors, on a fait du tourisme. Thierry ne connaissait pas la baume de Sancey le Long, ou Jeannot m'avait emmené une fois, en 92, déjà à cause de "trop d'eau" dans les Bruyères. On va y jeter un coup d'oeil. Porche toujours aussi majestueux.

sancey.jpg

Ensuite, on cherche, pas trop loin, de quoi satisfaire notre envie de corde et sans risque avec l'eau, et on se rabat sur Pourpévelle, réseau nord. Thierry trouve le puits toujours aussi mal équipé et se promet de revenir cette automne avec tamponnoir et massette, histoire de planter quelques spits pour améliorer ça ! Sortie sympa, sans problème. TPST : 3h30

pourpevelle.jpg  les autres photos sur Picasa

Partager cet article
Repost0
2 août 2010 1 02 /08 /août /2010 09:00

Après 20 d’absence ( 3 séjours en 1987, 89 et 90), j’ai eu l’immense plaisir de retrouver le massif de l’Alto Ason, dans les monts Cantabriques au nord de l’Espagne, près de Laredo et Santander.( voir http://cuevasdelason.canalblog.com/

http://karstexplo.fr/CuevasAson/IndexAson.htm).

6 jours sur place et deux jours de voyage ( 1200km depuis Chaumont) pour retrouver Guy Simonnot ( spéléo club musaraigne /71 et SCDijon) , qui vient ici depuis près de 35 ans. De nombreux autres arriveront après le 14 juillet ( CAF albertville et SC Chablis). Les explorations réalisées entrent dans le catalogue FFS expéditions à l’étranger ( Porracolina 2010) et font l’objet de CR pour petite subvention. La première , sur une année, n’est jamais inférieure à 10 km depuis plus de 20 ans !!!, Dont un réseau de 104 km dont l’explo se poursuit surtout lors de bivouacs hors saison (la Gandara). Avec « Papy » Simmonot ( 58 ans), nous avons limité nos incursions en profondeur et en temps, ce qui a offert une variété de secteurs et d’activités, au milieu d’un massif extraordinaire.

Lundi 5 juillet : matin, désob dans un petit trou très très soufflant à proximité d’un réseau de 35 km (« réseau Vallina, par des anglais), à poursuivre. se dirige vers des zones vierges sous le massif, liaison possible avec le grand réseau. Après midi : prospection sur le même massif, à son extrémité, pour revoir 2 trous pointés par les anglais mais non explorés. Aucun réseau connu dans le secteur… Le premier est une source avec suintements dans un vallon difficile d’accès : après désob, 25 m de première dans des conduits bas, arrêt sur rétrécissements, pas intéressant. Puis visite d’une grosse perte connue sur 30 m. nous cherchons le courant d’air au fond. C’est sur le côté gauche , après un ressaut de 2m, que Bruno découvre la suite dans les grès sous le niveau calcaire. 20 m de galeries reconnues en solo, arrêt à -13, sur petit méandre à dégager de ses cailloux ( le courant d’air est là). A poursuivre lors du prochain séjour.

Mardi 6 juillet : secteur LLianeces/Tocornal :Prospection pour pointer et descendre des gouffres aperçus par Guy lors d’une ballade. Le premier fait -17, le second -10, le troisième –4. Le dernier est une perte terminée à -6. Tous en première…

Mercredi 7 juillet : Visite partielle du premier Kilomètre du réseau « Cayuela », canyon énorme de 20x30 !! Guy veut revoir le passage du labyrinthe qui accède à la rivière ( dernière fois en 1978…) pour emmener les plongeurs du CAF réaliser une jonction avec la source du réseau et ajouter un km aux 20 connus. Un départ non connu par lui est revu, il redonne également sur la rivière 40 m plus bas. Superbe !!

Jeudi 8 juillet : Randonnée/prospection secteur Brucebron au dessus du réseau « Lacanal », par la nouvelle route ( avant= 2 h de marche). Nous retrouvons 2 gouffres à pointer au GPS, dont un jamais descendu par les espagnols ( puits 30 m estimé avec air). Ils sont situés sur un secteur offrant de rejoindre le fond du réseau 400 m plus bas, à 6 km des entrées amont... Deux des objectifs de l’été, à 4 au moins pour l’explo.

Vendredi 9 juillet : prospection à terminer secteur de Bustablado, canal del Haya est. Pendant la montée, découverte de plusieurs gouffres à descendre en première ( 3 gouffres :P10/P4/P6). Puis descente du 1339 répéré l’an dernier par Guy. Gros gouffre à 3 entrées. Je descends la plus facile par un P15 précédé d’une petite pente amenant à -8, les autres entrées en amont sont des P25 puis P15 pour arriver au même endroit. La suite en bas est une lucarne soufflante au ras du sol, puits de 8/10m à suivre mais il faudra élargir avec des moyens appropriés… un des autres objectifs sur ce secteur sans réseau sous jacent connu, avec très gros potentiel.

Samedi : montée vers l’hoyo Grande, au sud du massif cette fois, 2h30 de marche tranquille pour atteindre un départ de deux méandres proches vus par Guy l’an dernier, avec désob entamée à 10 m de l’entrée ( cueva de l’arbre et du Grézou). Avec courant d’air bien sûr. C’est situé à 1200 m d’altitude, entre la cueva Hazas ( 6km, -350) et la grotte des nains blancs ( presque au sommet à 1400m, avec 1km, -100 environ). Le passage étroit est enlevé rapidement, nous nous relevons dans un beau méandre ventilé. Jonction facile avec l’autre entrée qui était plus étroite. En aval, c’est trop étroit malgré le super courant d’air, nous sommes trop haut dans le banc calcaire, les « grosses » galeries sont juste dessous au contact des grès. Malgré un bon élargissement au marteau burin à deux endroits, Il faudra revenir avec perfo et .. 40 m de première seulement au compteur , un peu déçu. Tous les gouffres ont étés descendus avec amarrages naturels, coinceurs, sangles, pas de spit, trop long…

J’envisage d’y retourner une semaine à la Toussaint cette année, 2 places dans la voiture si intéressés. je dois récupérer au moins 20 photos en septembre pour illustrer ce CR.

Bruno.

 

P7070069--640x480-.jpg

d'autres photos sur Picasa


Partager cet article
Repost0