Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : SCV 70
  • : Vie du club SCV70, consacré à la spéléologie, et un peu le canyoning et la via ferrata.
  • Contact

Recherche

Pages

Liens

9 mai 2014 5 09 /05 /mai /2014 23:15

Participants pour la Légarde : VO, Gaël, Joseph, LB, JLG

TPST pour VO et JLG : 3 h 30 pour les 3 autres : 6 h 30

Participants pour le Rapant : VO, JLG

TPST : 2 h

Avec Jean Luc direction Hautepierre le Châtelet pour descendre le gouffre de la Légarde. Dans le coffre 4 kits + notre équipement perso. On est arrivé à l’heure les trois garçons presque. Louis, Joseph et Gaël, tout fringant, tout bruyant et tout klaxon hurlant.

J’équipe le premier puits d’une vingtaine de mètres. Je descends et hop problème complexe N°1 : une natte s’enroule dans le descendeur. J’applique le protocole de circonstance : grogner, fulminer, mettre sa poignée, se féliciter d’avoir tjs sa pédale équipée au pied. Remonter la tête de travers, défaire le machin ouf ça se passe. Pendant ce temps Louis descend sur le même amarrage avec sa corde de 40 m et un simple nœud de 8, voir si ça se déroule. Je termine ma descente avec tous mes cheveux (sauf 1), et un bon petit coup d’adrénaline. J’équipe le puits 2, Louis passe devant et on descend entre déviations et fractios les 100 m restants.

Photo souvenir à 5, on s’arrête là avec Jean Luc, tandis que le trio part avec un canot gonflable et 2 kits pour terminer le développement. Ils vont jusqu’au bout « bien aquatique ». (voir vidéos du canot sur Picasa, ça vaut des points !)

JL et moi remontons tranquilles les 130 m en 1h 15 avec une pause casse-croûte. C’est impressionnant de hauteur je trouve. Merci le bloqueur de pied.

Direction Aubonne pour faire le trou du Rapant. Pour éviter de perdre du temps, on grimpe en combis, tout équipés dans l’auto, après l’avoir équipée de housses en sac poubelle. Equiper le puits d’entrée en se jetant au dessus de la faille, brrr petit coup d’adrénaline n°2.

En bas un tas de vieux os de rhinocéros laineux et d’ogres préhistoriques  (si si !) engloutis sous une coulée de boue noire. JL me laisse faire un carré de fouille 10 minutes (je voulais une vertèbre) puis on continue dans une première salle magnifique, de petite taille avec des concrétions très variées. Beau comme un jardin mais en beaucoup plus beau. Concrétions en forme de « couilles de taureau » au plafond de ce jardin si joli … Ça devient bas de plafond par le sol et après un peu de ramping seconde salle avec des gours asséchés ou en eau, ces derniers tapissés de concrétions comme des choux-fleurs, en plus joli. Pas de photo on a laissé l’appareil à Louis. Sur le retour on oblique à droite ou apparemment il y a des travaux et des tas de boules d’argile.

JL remonte et ajoute une dev pour éviter un frottement de corde. Pb complexe n°2. J’ai fait un nœud de 8 en bas de la corde pour attacher le sac pendant que JL est dessus. Avec un beau noeud de 8 bien serré… Quand JL passe au fractio tout remonte et je suis trop petite… Passage de nœud pour finir la journée ? Je pendule et bidouille et souffle et bon j’arrive à le défaire sur la pointe du dernier orteil en équilibre sur une arête.

Faire 20 m en se disant que vraiment aujourd’hui c’est intense. Arrive le pb complexe

 n° 3 le sac est coincé dans une cannelure, pas moyen de l’en sortir. La corde est trop tendue pour passer sur le descendeur donc j’applique le protocole : grogner, fulminer, se hisser sur sa pédale et mettre le doigts dans le croll pour le faire redescendre à la vitesse d’un escargot et redescendre très très lentement jusqu’au sac pour le dégager. Et recommencer à remonter. Arrivée à la tête de puits, JL est bon prince, il déséquipe, et je file chercher le GPS  dans la voiture pour faire un relevé des coordonnées du trou.

Véro

14.05.09_legarde.jpg

D'autres photos et vidéos sur Picasa

Partager cet article
Repost0
6 mai 2014 2 06 /05 /mai /2014 07:24

 

Participants TV.TG.YM

TPST 6H00

Tous les cailloux des derniers tirs à la paille sont sortis du boyau, et nous avons attaqué un talus d’argile qui gêne un peu la progression. Vers 15h00, TG nous quitte pour cause de douleurs inquiétantes. TV et moi partons voir le travail de Bruno tout au fond (chapeau bruno pour le boulot réalisé), mais nous n’avons pas été plus loin, il aurait presque fallu une barque, car un grand plan d’eau stagne là où il ne faut pas. En rampant sur le dos pour sortir de ce boyau infâme, j’arrache intégralement le boîtier piles de mon casque et me retrouve dans le noir total. Heureusement, j’ai ma lampe de secours sur le côté du casque et c’est elle qui m’éclairera jusqu'à la sortie à 17 h 00 précise.

Un petit nettoyage dans la première marmite s’impose avant la sortie, bien cassés comme d’habitude .

 

 

Yonyon

Partager cet article
Repost0
4 mai 2014 7 04 /05 /mai /2014 18:53

Participants : SR + 2 spéléos du Var

Quelques nouvelles du Sud !
Jeudi 24 avril, j'ai fait une sortie spéléo pas loin du camp de Canjuers avec 2 copains spéléo du Var.
L'aven de Mocrouis http://www.fichiertopo.fr/display.php?details=1&indexid=247 - 117 mètres et bien c'est quand même plus facile de remonter quand c'est rempli d'eau...
Bientôt le Grand Aven...
Le bonjour à tous.
Sylvain
Partager cet article
Repost0
28 avril 2014 1 28 /04 /avril /2014 17:00

Participants : AS, VO, JMJ, BD, JLG

TPST : 2 h 30

Découverte de la spéléo verticale pour Amélie, nouvelle adhérente au SCV dont c'est la deuxième sortie. La descente et remontée sur corde ne lui ont posé aucun problème, il faut dire qu'elle est très sportive. Et puis, c'est son amie Véronique qui lui a expliqué le fonctionnement des descendeurs, bloqueurs ... et qui a aussi équipé et déséquipé le trou.

Nanard, J.Marie et moi, on s'est promené, tranquilles, ...

Bonne sortie sympa, on a bien rigolé.

JLG

14.04.28_ordons.jpg

D'autres photos sur Picasa

Partager cet article
Repost0
20 avril 2014 7 20 /04 /avril /2014 15:13

 

Participants : TV et Nanard

Travaux : 5 H

 

Les conditions climatiques étant douteuses, nous annulons Cerre les Noroy et nous reportons sur le gouffre "Lucifer" signalé par Thomas sur Mailley.

 

D'après les indications précises données par Thomas, nous ne pouvions louper cet effondrement en bordure de chemin. Beau soutirage avec d'un diamètre de 4 mètres au niveau du terrain. Nous sortons les seaux et commençons à creuser; en fin d'après-midi nous avons descendu de 2 mètres. Nous sommes dans des couches alternées de terre végétale et d'argile, sable, chailles. Pas de calcaire en vue. D'après le sondage, nous devons descendre d'au moins un mètre, mais un coffrage s'avère nécessaire pour notre sécurité.

Nous sommes dans un bassin fermé, et on distingue un semblant de vallée sèche qui affleure les bancs calcaires à trente mètres maximum.

 

On va informer le maire de nos travaux et nous poursuivrons prochainement. Il faudrait être trois minimum pour progresser.

Il faudra coffrer sur 4 mètres de hauteur. Je m'occupe d'acheter les chevrons et planches de coffrage pour réaliser 4 coffrages de 1m.

 

Nanard

14.04.19_Lucifer.jpg2 autres photos sur Picasa

Partager cet article
Repost0
16 avril 2014 3 16 /04 /avril /2014 18:33
Participant: Bruno en solo.
10h15-12h35.
25 minutes pour rallier le siphon, la VM a encore baissé de 10cm. Puis encore 10 minutes pour le fond. Les derniers tirs d 'une sortie antérieure sont positifs, définitivement plus de rétrécissements, seulement de (nombreux) passages bas...
Mauvaise surprise au terminus, beaucoup d'eau au niveau des travaux ( ruissellements), le courant d'air n'a rien séché!!. Allongé immédiatement dans la boue liquide, je n'arrive pas à atteindre le seuil au fond pour faire baisser le niveau. Tant pis, je ramène une quinzaine de pelletées bien lourdes pendant une demi-heure puis abandon. Tant que ce n'est pas sec ( comme vu une fois avec Louis lors de la pointe en été 2012), pas la peine. Au mieux, le plafond peut être descendu à la paille assez facilement ( perçage à genoux) sur au moins 3m, une lucarne en plafond n'est pas très loin. La suite n'est pas plus visible qu'avant, mais ça résonne bien.
Le courant d'air était bien présent ( aspirant) au niveau de l'ex " boîte aux lettres", à moins de 20 m du fond, mais presque plus perceptible ensuite. Bizarre? Je cherche au plafond de la salle terminale avant le laminoir : désobstruction d'une lucarne au plafond, passage étroit franchi, mais que dalle!
Au retour, recherche de ce courant d'air : rien trouvé...
Peut être un départ à revoir ( dalles effondrées ), un mètre à droite avant cette boîte aux lettres, mais c'est pas gros et cela semble être le bas de la petite salle suivante( traces de crue néanmoins).
J'ai laissé quelques blocs à évacuer samedi, la topo permettra d'en savoir plus sur cette galerie qui draine tout le réseau amont, sans rien retrouver ensuite 100 m plus loin à vol d'oiseau, dans l'amont de l'ancien réseau, ni l'eau , ni les galeries(?)...
Bruno
Partager cet article
Repost0
14 avril 2014 1 14 /04 /avril /2014 09:38

Participants : TV, YM, BP

16h30-17h30

30 ans sans visite, cette magnifique perte méritait d'être revue. Toutes ces années semblent avoir réduit le diamètre de la galerie descendante. Bruno part en tête, les deux autres restent prudemment en arrière : beaucoup de bois et de cailloux à déplacer pour atteindre  le passage de la "baignoire" à environ 40 mètres de l'entrée, presque intégralement à plat ventre. Le ruisseau est  actif mais se perd dans son lit après une dizaine de mètres. Cela suffit pour tremper un peu la combine.  Le passage de la baignoire doit avoir rétréci après toutes ces années: amoncellement de terre sableuse qui réduit la galerie à 0,60x0,40 maxi avant la vasque, cette dernière mesure moins d 'un mètre  pour 10/15cm d'eau. Je tente un retournement  grâce  à la cheminée présente quelques mètres avant, pour y aller les pieds devant , mais c'est trop chaud, je renonce. Tant pis pour le fond à revoir, situé encore 30 m plus loin, dans une galerie à priori plus grande. Nous y retournerons peut être ultérieurement, mais il faudrait pas mal de main d'oeuvre pour sortir du caillou et du bois afin d'accéder plus facilement et recreuser un peu le passage.  Peut être qu'un grillage posé à l'extérieur permettrait de filtrer  les débris pour que les crues nettoient naturellement la galerie?  Je suis preneur si quelqu'un en a 3/4 mètres ( hauteur 1 m).

Rappel : prochaine sortie  Cerre les Norroy, samedi 12 avril 13h30, si les conditions météo perdurent, orages annoncés.... Travaux et  topo à l'aval. Contacter Nanard et Thierry

 

Sortie envisagée  mercredi 16 au même endroit, 12h30/ 13h à confirmer la veille       ( 45/50 minutes de l'entrée-sans sac, sortie de 4h maxi,  désobstruction, Bruno 0677476579 ).

Bruno

Partager cet article
Repost0
14 avril 2014 1 14 /04 /avril /2014 09:32

Participants : Thierry V, Yonyon, Bruno.

11h/15h ( gouffre de -35, commune de SCEY SUR SAONE)

Thierry étant pénalisé par un pied mal en point, il préfère attendre avant le premier fractionnement vers -6. Il pense avoir trop de mal à remonter. Le passage vertical suivant étant resserré, bien lui en prend, Yonyon va d'ailleurs en baver un peu plus tard à la remontée... Ce passage sera élargi lors d'une prochaine sortie.

Bruno commence deux trous au bas du puits, pour élargir le passage " étroit" et vertical qui permet d'accéder au point qui nous intéresse vraiment. La perfo donne rapidement des signaux de fatigue ( échauffement, manque de pêche...). un trou et demi seulement sont forés avec le premier accu.  C'est néanmoins efficace vu les blocs obtenus après ce premier tir. Bruno les remonte vers Yonyon  afin de stocker plus haut. D'autres tirs juste en dessous seront également nécessaires pour mettre ce passage  aux " normes SCV". Bruno descend seul 7 m plus bas pour deux nouveaux trous. On voit les traces de début de perçage jamais terminés, étonnant de s'être arrêté devant un ressaut de 3 m avec un méandre de 0,60x 3m de haut juste dessous.....( l'article de 1987 mentionne " il nous faudra revenir faire péter").
La perfo est de plus en plus malade, seulement deux trous de 20 cm obtenus pour des demi - pailles. De plus, la ligne de tir est coupée et demande un rafistolage  sans les gants, abandonnés rapidement : le trou semble propre mais la boue épaisse est partout, nous remonterons d'ailleurs bien crades.

Second tir double réussi, ça a tremblé malgré les demi-doses. La roche semble très dure. On ne va pas au résultat, trop chiant de redescendre. Il faudra de toutes façons encore au moins deux pailles pour passer en bas.

Bruno remonte deux kits et gère le troisième à mi - hauteur, sur forfait de Yonyon à la montée : le passage sous le fractio doit se négocier avec pédale à droite pour bien gérer les deux-trois mètres serrés. Pas évident à évaluer pour cette première fois : Thierry et Yonyon n'y étaient jamais venus !!!  C'est pourtant un des plus beaux puits du coin...

Bruno

14.04.13_Jo2.jpgD'autres photos sur Picasa

Partager cet article
Repost0
14 avril 2014 1 14 /04 /avril /2014 09:30

Présents : Thierry Vircondelet, Thomas LEBON, Bernard Détouillon,

 

 

Inventaire du CDS

Les données qu'on avait transmises au BRGM ont été mises en ligne sur le site infoterre.brgm.fr. Elles sont mélangées avec d'autres données dans le calque BSS (base de données du sous-sol). Pour toutes les voir, il faut sélectionner « tous les ouvrages de la banque du sous sol ».

 

Moulin au Maire

L'entrée a fini d'être aménagée, avec mise en place d'un regard bloqué avec cadenas pour éviter tout accès in-autorisé. Les alentours ont été nettoyés et la chèvre enlevée.

 

 

 

Sorties réalisées en mars :

 

*15,03 : Aide à la thèse de Baher : TV, JLG, BH

*17,03 : Gouffre des Bruyères, visite : TV, BD, JLG

*21,03 : Moulin au Maire, travaux : TV, YM

*23,03 : Gouffre de Chargey les Port, visite + prospection : Geneviève, TV, TG, BP

*24,03 : Moulin au Maire, travaux : YM, F

*30,03 : Moulin au Maire, travaux : TV, YM

*06,04: Exercice secours à Gy : TL, LB, BD + autres clubs

 

Sorties prévues :

  • J02, dimanche 13 Avril, rdv à 10h15 devant l'église de Scey (contacter Thierry)
  • Travaux au fond de Cerre, Samedi 19 avril, besoin de monde, prévoir les néoprènes
  • Aller revoir le fond du trou de Sorans-les-Breurey : date à prévoir
  • Prendre contact avec M. Dussaucy, éventuellement le 14 Juin, pour un traçage de la perte de Borey
  • Nettoyage des trous du sentier karstique à Rioz – Début Juin, date à prévoir

 

    Merci à Thomas pour l’accueil, la bière et les œufs de Pâques …

Prochaine Réunion SCV le Vendredi 16.05.2014 ? (pour éviter le pont du WE du 8), lieu à prévoir

 

Partager cet article
Repost0
14 avril 2014 1 14 /04 /avril /2014 09:27

Exercice secours SSF70 à Gy le dimanche 6 avril 2014 au gouffre du Calvaire.

Présents : Damien (ASHVS) ; JLK, Yvan (GSML) ;  JF, Claude (GSG) ; Thomas, Louis, Nanard (SCV), Eloi (copain à Louis)

Rendez-vous 10 H à la place de la mairie à Gy.  Direction la cavité de Gy en suivant JF.

Sous les directives du grand chef, nous préparons le matériel pour organiser une sortie de civière depuis le fond de la cavité vers -47m. Un balancier pour le grand puits ; une reprise de balancier avec tyrolienne et palan pour sortir des premiers ressauts et de  la galerie d’accès aux puits.

Matériel préparé, nous pique-niquons.

Le chef nous rappelle à l’ordre, alors que nous profitions pleinement du soleil et des boissons partagées, pour nous mettre au boulot.

Accès à la cavité par un premier ressaut de 5 m, dans une petite salle d’effondrement. Après quelques passages étroits nous arrivons sur un ressaut de 7 m qui nous donne accès à une petite galerie permettant l’accès à -14m au démarrage du puits de 33 m fractionné en 3 ressauts avant de déboucher sur le puits terminal plein vide d’une vingtaine de mètres.

Après équipement des passages, le balancier sera installé par Louis et Nanard. Eloi faisant la victime viendra nous rejoindre. Descendrons en bas du puits terminal, Eloi et Nanard. Nous remonterons Eloi sur son baudrier, Louis effectuant le contrepoids et Nanard devant accompagner la victime. Bref, une rupture de torse et de la boue à profusion limitant l’accrochage du croll et de la poignée, feront que Louis aura réussi seul à remonter la victime. En tête de puits, Damien nous fait passer la civière qui prendra le relais et sera remontée par la tyrolienne : ça frotte, mais ça passe.

Le reste de l’équipe s’est attelée à l’équipement de la tyrolienne, pour l’évacuation de la civière dans les ressauts. Ça passe, mais si la civière était chargée, il y aurait fallu du monde en plus.

Bref, bon exercice ; mais si nous avions voulu extraire une civière avec quelqu’un dedans, nous aurions dû être une quinzaine de spéléos.  Finalement, cavité assez  glaiseuse dans l’ensemble, mais un beau puits bien érodé.

Après notre sortie, direction le ruisseau de Bucey les Gy pour nettoyer tout le matériel.

Nous remercions Jean-François Regard et Claude Gouherant de nous avoir fait découvrir cette activité.

                                                                                                                                                                                            Nanard Détouillon

 

Partager cet article
Repost0