Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : SCV 70
  • : Vie du club SCV70, consacré à la spéléologie, et un peu le canyoning et la via ferrata.
  • Contact

Recherche

Pages

Liens

16 novembre 2010 2 16 /11 /novembre /2010 07:55

groupe.jpg

12 novembre 2010, PN77           

Participants : Du SCV : Hervé et J.Luc. Du GSML : JL Kammerer, T. Fonquernie, D. Lhomme. TKC et PMS : J. Moreau, A. Schmitt, S. Juillard, P. Koening. Du GSB : S. Heidet, E. Heidet et l’AJtateur : P. Lamidey.  TPST : 3 h 30

On a rendez-vous à Olargues à 10 h 30, avec Jacky et Daniel, présidents de clubs locaux, qui nous serviront de guide. Après diverses activités (collation, discussion…), nous arrivons enfin au trou, vers 14 h. Petite entrée artificielle (tampon métallique, fermé par 2 cadenas) au fond d’un vallon, échelle fixe d’une quinzaine de mètres… la grotte est semi-aménagée : étriers, mains-courantes, la progression est bien facilitée, et aucun matériel perso nécessaire (sauf ceinture et longes). Nos accompagnateurs nous présentent et expliquent la cavité, puis nous laissent nous promener et faire des photos (nous les retrouverons le soir à l’apéro).  Superbes profils de galeries dans du marbre, belles concrétions…, ça mitraille sec ! 6 appareils photos, des flashs… On ressort vers 17 h 30 un peu frustrés quand même : on n’a pu faire qu’un tiers de la cavité, le siphon étant à son niveau maximum et bloquant le reste de la cavité.

PN77_topo.jpg

13 novembre 2010, grotte de Pousselières

Participants : les mêmes qu’hier : TPST 6h (pour ceux qui resteront le plus longtemps)

Rendez-vous au trou à 9 h 30. Beaucoup de monde : nous douze, plus 3 accompagnateurs : Jacky, Dominique et Michel et un troupeau bruyant de spéléo de l’Aude venu faire un film. Entrée dans le trou vers 10 h 30. Pour la progression, même topo qu’hier : échelles fixes, étriers, mains-courantes… Les spéléos de l’Aude sont partis avant nous, et nous, nous faisons 2 groupes de 6 qui auront 2 cheminements différents. On descend dans un éboulis désobé jusqu’à une profondeur de – 80 (sacré boulot  de désob !) puis on arrive à la grande diaclase où nos chemins se séparent. Mon groupe descend, alors que l’autre monte. Commencent alors les concrétions multiples et variées : salle des araignées,  du téléphone … on en prend plein les yeux. On retrouve l’autre groupe dans la salle Montagner, nos guides nous laissent (et une partie des copains repart avec eux) et nous, on se remet aux photos : un vrai plaisir, on ne sait plus où donner de l’objectif… Retour par le haut de la grande diaclase, façon via ferrata, 20 m de vide sous les pieds, et sortie vers 17 h, après la remontée de l’éboulis, un peu fatigante quand même. Ne reste plus qu’à remercier nos guides pour ces 2 superbes visites et à trier les quelques 1500 photos prises au cours de ces 2 jours !

pousselieres.jpgd'autres photos sur Picasa

Partager cet article
Repost0

commentaires