Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : SCV 70
  • : Vie du club SCV70, consacré à la spéléologie, et un peu le canyoning et la via ferrata.
  • Contact

Recherche

Pages

Liens

2 août 2010 1 02 /08 /août /2010 09:00

Après 20 d’absence ( 3 séjours en 1987, 89 et 90), j’ai eu l’immense plaisir de retrouver le massif de l’Alto Ason, dans les monts Cantabriques au nord de l’Espagne, près de Laredo et Santander.( voir http://cuevasdelason.canalblog.com/

http://karstexplo.fr/CuevasAson/IndexAson.htm).

6 jours sur place et deux jours de voyage ( 1200km depuis Chaumont) pour retrouver Guy Simonnot ( spéléo club musaraigne /71 et SCDijon) , qui vient ici depuis près de 35 ans. De nombreux autres arriveront après le 14 juillet ( CAF albertville et SC Chablis). Les explorations réalisées entrent dans le catalogue FFS expéditions à l’étranger ( Porracolina 2010) et font l’objet de CR pour petite subvention. La première , sur une année, n’est jamais inférieure à 10 km depuis plus de 20 ans !!!, Dont un réseau de 104 km dont l’explo se poursuit surtout lors de bivouacs hors saison (la Gandara). Avec « Papy » Simmonot ( 58 ans), nous avons limité nos incursions en profondeur et en temps, ce qui a offert une variété de secteurs et d’activités, au milieu d’un massif extraordinaire.

Lundi 5 juillet : matin, désob dans un petit trou très très soufflant à proximité d’un réseau de 35 km (« réseau Vallina, par des anglais), à poursuivre. se dirige vers des zones vierges sous le massif, liaison possible avec le grand réseau. Après midi : prospection sur le même massif, à son extrémité, pour revoir 2 trous pointés par les anglais mais non explorés. Aucun réseau connu dans le secteur… Le premier est une source avec suintements dans un vallon difficile d’accès : après désob, 25 m de première dans des conduits bas, arrêt sur rétrécissements, pas intéressant. Puis visite d’une grosse perte connue sur 30 m. nous cherchons le courant d’air au fond. C’est sur le côté gauche , après un ressaut de 2m, que Bruno découvre la suite dans les grès sous le niveau calcaire. 20 m de galeries reconnues en solo, arrêt à -13, sur petit méandre à dégager de ses cailloux ( le courant d’air est là). A poursuivre lors du prochain séjour.

Mardi 6 juillet : secteur LLianeces/Tocornal :Prospection pour pointer et descendre des gouffres aperçus par Guy lors d’une ballade. Le premier fait -17, le second -10, le troisième –4. Le dernier est une perte terminée à -6. Tous en première…

Mercredi 7 juillet : Visite partielle du premier Kilomètre du réseau « Cayuela », canyon énorme de 20x30 !! Guy veut revoir le passage du labyrinthe qui accède à la rivière ( dernière fois en 1978…) pour emmener les plongeurs du CAF réaliser une jonction avec la source du réseau et ajouter un km aux 20 connus. Un départ non connu par lui est revu, il redonne également sur la rivière 40 m plus bas. Superbe !!

Jeudi 8 juillet : Randonnée/prospection secteur Brucebron au dessus du réseau « Lacanal », par la nouvelle route ( avant= 2 h de marche). Nous retrouvons 2 gouffres à pointer au GPS, dont un jamais descendu par les espagnols ( puits 30 m estimé avec air). Ils sont situés sur un secteur offrant de rejoindre le fond du réseau 400 m plus bas, à 6 km des entrées amont... Deux des objectifs de l’été, à 4 au moins pour l’explo.

Vendredi 9 juillet : prospection à terminer secteur de Bustablado, canal del Haya est. Pendant la montée, découverte de plusieurs gouffres à descendre en première ( 3 gouffres :P10/P4/P6). Puis descente du 1339 répéré l’an dernier par Guy. Gros gouffre à 3 entrées. Je descends la plus facile par un P15 précédé d’une petite pente amenant à -8, les autres entrées en amont sont des P25 puis P15 pour arriver au même endroit. La suite en bas est une lucarne soufflante au ras du sol, puits de 8/10m à suivre mais il faudra élargir avec des moyens appropriés… un des autres objectifs sur ce secteur sans réseau sous jacent connu, avec très gros potentiel.

Samedi : montée vers l’hoyo Grande, au sud du massif cette fois, 2h30 de marche tranquille pour atteindre un départ de deux méandres proches vus par Guy l’an dernier, avec désob entamée à 10 m de l’entrée ( cueva de l’arbre et du Grézou). Avec courant d’air bien sûr. C’est situé à 1200 m d’altitude, entre la cueva Hazas ( 6km, -350) et la grotte des nains blancs ( presque au sommet à 1400m, avec 1km, -100 environ). Le passage étroit est enlevé rapidement, nous nous relevons dans un beau méandre ventilé. Jonction facile avec l’autre entrée qui était plus étroite. En aval, c’est trop étroit malgré le super courant d’air, nous sommes trop haut dans le banc calcaire, les « grosses » galeries sont juste dessous au contact des grès. Malgré un bon élargissement au marteau burin à deux endroits, Il faudra revenir avec perfo et .. 40 m de première seulement au compteur , un peu déçu. Tous les gouffres ont étés descendus avec amarrages naturels, coinceurs, sangles, pas de spit, trop long…

J’envisage d’y retourner une semaine à la Toussaint cette année, 2 places dans la voiture si intéressés. je dois récupérer au moins 20 photos en septembre pour illustrer ce CR.

Bruno.

 

P7070069--640x480-.jpg

d'autres photos sur Picasa


Partager cet article
Repost0

commentaires