Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : SCV 70
  • : Vie du club SCV70, consacré à la spéléologie, et un peu le canyoning et la via ferrata.
  • Contact

Recherche

Pages

Liens

26 septembre 2022 1 26 /09 /septembre /2022 12:11

Participants : Thierry V. ; Jean-Marie J. ; Nanard

TPST : 7 H

On se contacte pour la sortie de dimanche 25 ; la perte des Pierres Blanches était prévu au programme pour finaliser la topo découvrir la suite, mais not' président pas trop « chaud » pour y aller. Risque de pluie ! Mais surtout pas envie de se mouiller et de se « cailler » dans ce réseau bas, étroit et humide.

Bref, on sait aussi qu’il n’a pas fait travailler le marteau/burin, ni fait « causer » les pailles depuis un certain temps et que ça le démange.

Comme on avait évoqué le porche au-dessus de la source des Côtes de la Baume depuis quelques temps, on part pour cette option.

On se retrouve avec Thierry et Jean-Marie à 10 H au parking.

Repérage de la source qui est à son niveau bas avec une eau très claire. On perçoit bien les blocs au fond avec quelques vides. On sonde et finalement on descend une perche sur 3,50 m à 4 m entre les cailloux pour sentir le fond. On est presque au niveau de la Saône qui est 4 mètres en contrebas.

Vu le contexte du site, on peut supposer qu’il y avait un porche en hauteur et qui aurait été enseveli sous l’éboulis. Finalement, on entreprend les travaux dans la grotte supérieure qui mesurait 1 m 50 de long. On perçoit au fond une petite conduite d’ancienne arrivée d’eau sur 2 m. Thierry s’attèle à l’élargissement de la galerie et commence à nous créer une salle d’entrée.

Avec Jean-Marie, on creuse un chenal à l’extérieur pour abaisser le niveau du sol à l’entrée de la cavité ; on tombe rapidement sur la roche en place et on devine l’érosion due à l’écoulement de l’eau dans des temps très anciens.

On ne peut plus arrêter Thierry, qui s’acharne à la barre à mine, et au marteau burin. Finalement il nous laissera quelques créneaux  pour le remplacer.  Les blocs sont évacués et dévalent la pente. Le revers commence à se remplir de gravas.

Les pailles font de l’effet en début de séance, puis elles fusent l’une derrière l’autre (4) en fin d’après-midi. Auraient-elles pris l’humidité ? Finalement Thierry s’énerve et le résultat est là.

On terminera par une cloche aménagée, devant une fissure en partie colmatée qui semble se poursuivre et d’où on perçoit un courant d’air malgré le peu d’écart de température avec l’extérieur.

A poursuivre prochainement.

                                                                                                                             Nanard

Source des Côtes de la Baume, Conflandey, dimanche 25 septembre 2022
Partager cet article
Repost0

commentaires