Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : SCV 70
  • : Vie du club SCV70, consacré à la spéléologie, et un peu le canyoning et la via ferrata.
  • Contact

Recherche

Pages

Liens

11 septembre 2022 7 11 /09 /septembre /2022 08:39

Participants : Rodolphe Andreux et Damien Grandcolas.

Visite du Deujeau avec Rodolphe qui ne l’avait jamais fait. On équipe les buses d’entrée avec une échelle spéléo et une corde d’assurance directement fixées sur une barre métallique (apportée) mise en travers de la 1ère buse.

La rivière est quasiment à sec ! Impressionnant, je ne l’avais jamais vue comme cela. Nous filons jusqu’au siphon aval (S1) du Deujeau. Ensuite je propose à Rodolphe d’aller faire un tour dans Argiland. Bien sûr, nous y trouvons de la boue, mais moins liquide qu’habituellement. Nous allons jusqu’au boyau « Top Fun Rastek » désobstrué fin des années 1990 (Nanard s’en souvient !) et permettant ainsi de shunter les siphons 1 et 2. Nous progressons dans le boyau sur une dizaine de mètres et rebroussons chemin. Je voulais seulement voir s’il passait encore bien et c’est le cas. Une traversée grotte du Deujeau – gouffre des Petites Chailles est envisageable pour ceux qui oseront passer le siphon 3 (7m, - 3m) en apnée ou avec un biberon.

Après avoir fait les sangliers dans leur bauge, nous retournons dans la rivière et nous nous lavons.

Retour rapide à la base du puits d’entrée où nous allons voir l’amont de la rivière profitant de l’inexistence de la rivière. Progression à quatre pattes sur environ 300 m jusqu’à la voûte mouillante qui se passe sans beaucoup se mouiller aujourd’hui. Je vois la continuation derrière la voûte sur quelques mètres et nous arrêtons là notre progression. Rodolphe en a assez de jouer au quadrupède et son genou commence à lui faire comprendre que c’est bon pour ce jour. Pour moi, j’ai vu ce que voulais voir. J’envisage de retourner dans l’amont pour aller au-delà de la voute vu qu’elle passe actuellement, ce qui est rare habituellement. Mais sans « souris néoprène » qui rend pénible la progression dans les galeries basses. Retour dans l’amont et sortie ; la pluie nous attend.

Damien.

Le Deujeau, "classique", vendredi 9 septembre 2022
Partager cet article
Repost0

commentaires