Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : SCV 70
  • : Vie du club SCV70, consacré à la spéléologie, et un peu le canyoning et la via ferrata.
  • Contact

Recherche

Pages

Liens

17 août 2022 3 17 /08 /août /2022 15:29
Temps passé dans la voiture :16h+14h30 !
Un excellent cru 2022, environ 2 km de première cumulée topo en une dizaine de sorties. Avec une majorité d'arrêt sur rien.
La sécheresse a sévi également très fortement sur ce massif généralement arrosé régulièrement par l'océan tout proche. Mais les rivières et sources sont au plus bas. Plutôt intéressant pour nous. 
 
-2 , 3 et 5 août : 3 séances au nouveau gouffre de Los Copetes( -239 m, 800 m topo), sous la Pena de Lusa ( 1572 m), proche du col de la Sia 1254 m, lien vers le CR de Patrick déjà publié le 9 août.
TPST 6+6 +8 h.
- trois séances prospection/désobstruction les 4 et 6 aout et 9 août, sur le massif au dessus du réseau de Carcabon, communes de Ramalès et de Valle. 3 gouffres nouveaux explorés + topo ( P4, P8 et P20) TPST 5+6+3h

- une séance désobstruction le 7 août ,à la résurgence du SORDO( commune d'Ason), 6 pailles pour continuer le chantier, dans la zone du gros courant d'air. TPST 3h

-Une superbe sortie le 11 août, avec désobstruction payante, dans la zone du Picon del Fraille (1590m) commune de las Machoras. Délaissé, le fond d'un conduit de 700m/-120, est revu pour son courant d'air dans les diaclases terminales. La topo du fond n'ayant pas été  faite. Pas étonnant, il manque 50 m de passages bas ou étroits, avant de buter sur l'étroiture terminale. Trop compliqué et pas forcément intéressant, mais en revenant, Patrick semble voir un peu de vide derrière une petite diaclase amont au niveau du sol. Et, surprise, une partie du courant d'air aval remonte dans cet amont ! Le ruisseau se perd tout près. On file manger dans la grosse galerie d'accès et on revient avec la perfo. En deux pailles, on passe vers une petite rotonde. Puis, on ouvre une tranchée sur 4 m de long dans le sable et les alluvions entassés jusqu'au plafond. L'air file dans le méandre de voute et on aperçoit du plus gros à 10 m. Derrière, une belle galerie ascendante sur les grès ( 8 x3 souvent) file tout droit, avec quelques départs latéraux. Visite sur au moins 200 m, sans topo, pas eu le temps. On reviendra, le potentiel est important. TPST 7 h.

- une sortie désobstruction puis exploration dans le gouffre du "Mouton" le 8 août (carcasse dans le lit du ruisseau...) Commune de la Gandara. L'amont nous a fait rejoindre la surface via un puits remontant, après seulement 20m. La trémie aval, forcée à deux endroits, est définitivement close, très proche du flanc du massif.

- deux sorties désobstruction/puis exploration les 10 et 12 août dans une autre perte délaissée, commune de Bustablado. 50 m étroits et bas pour accéder à un petit volume où l'on tient à deux. Sous un gros  plancher de calcite, le ruisseau tombe dans un petit puits. Donc, en 8h, on dégomme les 2 m² de calcite et on ouvre la suite. Revenus avec de la corde, le puits de 4 m donne dans une beau premier volume, puis un énorme P25. En bas, deux autres puits sont vus ( P15/20 et un suivant P 30 au moins), mais plus assez de corde. faudra revenir. TPST 8+5h.

- une dernière sortie samedi 13 aout dans l'énigmatique réseau de Carcabon (commune de Ramalès), profitant de la possibilité d'accès avec un niveau bas. Patrick avec nos amis espagnols ont topographié 1,4 km en juillet au cours d'une grosse sortie de 48 h avec bivouac. Arrêt sur rien dans de nombreuses galeries 10x10, mais c'est désormais à 6 h de l'entrée...Nous nous sommes contentés de 500 m de belle galerie à peine plus modeste en une sortie, le réseau vient d'atteindre les 14 km. C'est très loin d'être fini.

Bruno

Partager cet article
Repost0

commentaires