Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 mai 2022 4 12 /05 /mai /2022 12:36

Participants : Nanard, Thierry, JM, Sarah ainsi que Jean Luc et Rodolphe pour les croissants.

Une belle journée ensoleillée s'annonce lors de notre fidèle rendez-vous du dimanche matin à 10h.

Nous avons la visite de Jean-Luc qui amène le tome 3 du Karst Comtois, une aubaine ! et de Rodolphe , qui arrive peu après croissants en main, assez fatigué de ses aventures nocturnes de nature professionnelle « je vous rassure » !  Nanard est de retour, avec un pouce presque tout neuf « Il est tellement imprégné d'argile qu'il cicatrise comme une salamandre » 

Entre le camp spéléo et la visite du puits du château qui arrivent, les conversations fusent et le temps passe. Il faut dire qu'il fait bon vivre dehors, sans boue, avec une humidité modéré et un beau soleil.

 Il est bien 12h30 quand nous rentrons dans l’antre de la terre. l’arrivée au bas de la buse est bien plus praticable désormais, ils n'ont pas chômé les compères ! Je note tout de même un petit piège en bas du premier toboggan, qui m’empêche de faire ma glissage habituelle sur les fesses jusqu'au bout « Une marche de géant, gabarit présidentiel ».

Nous nous entassons tant bien que mal à trois dans la cheminée déjà bien remplie tandis que Thierry part en tête, perfo en main, nous sommes tous prêts à en découdre « les combis »!

Ça frotte dur et ça pète fort dans le méandre, après 4/5 séries de tirs on y voit déjà plus clair et la petite concrétion de gauche se rapproche. Le relais des 10m méandre avec jeté de cailloux est devenu quelque chose de naturel chez les Homos Spelaeus du SCV, comme une seconde nature, un dogme.

Il nous faudra 15 pailles pour avancer d'environ 2 mètres. Thierry a la fièvre de la première qui se prépare peut être à l'aval du prochain virage, c'est qu'il ne manque vraiment pas grand chose pour passer ! En tant que petit gabarit du club je m'aventure en dernier et j'attaque au marteau la concrétion qui sonne le creux dans une position plutôt inconfortable. Chaque rotation de la tête me vaut une égratignure au bout du nez et le bassin fait de la résistance, je ne tente pas le diable !  2cm de plus et je filais tout droit jusqu'à la grande coulée.  « Nous remontons tous, le kit entre les jambes. »

d'Ici une ou deux séance le mystère de cette bifurcation sera démasqué et nous espérons tous au moins une cheminée pour pouvoir stocker du cailloux !

 De retour aux voitures vers les 19h30, nous mangeons jusqu'au coucher du soleil accompagnés par le chant des oiseaux et les orchidées. 

Sarah

Gouffre des Fèves, dimanche 8 mai 2022
Gouffre des Fèves, dimanche 8 mai 2022
Gouffre des Fèves, dimanche 8 mai 2022
Gouffre des Fèves, dimanche 8 mai 2022
Gouffre des Fèves, dimanche 8 mai 2022
Gouffre des Fèves, dimanche 8 mai 2022
Partager cet article
Repost0

commentaires

B
C'est possible d'voir un lien pour pouvoir télécharger les photos ? Je les conservent toute bien au chaud dans mon ordinateur.
Répondre