Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
31 janvier 2022 1 31 /01 /janvier /2022 08:55
Présents : Sarah, Thierry, Jean-Marie, Rodolphe, Nanard et son gendre le matin, Thomas l'après midi
 
TPST : 6 h pour les plus courageux
 
Le matin, amenée du matériel (échelle en morceaux de 1 m, groupe électrogène et IPN) jusqu'au trou. Mise en place de l'échelle rigide dans le puits d’accès jusqu'au fond (10 m), puis Thierry et Jean-Marie finissent d’aménager la base du puits pour mettre en place les poutres.
Nanard et son gendre repartent vers 12h30. Thomas arrive à 13h.
En attendant de descendre les IPN, Sarah, Rodolphe et Thomas vont voir le résultat des derniers tirs au fond. Après avoir dégagé les cailloux dans la salle, en essayant de faire un pavage, on regarde la suite de la galerie, mais ça reste très étroit, voire ça se rétrécit légèrement. Sarah n'essaie même pas de passer.
Rodolphe tente l'escalade dans la petite salle. Ça ne passe pas, même en utilisant deux sections d'échelle qu'il y avait en rab. Par contre, il a une meilleure vue de la salle supérieure, avec, il lui semble, une galerie fossile sup. On va emprunter deux sections de l'échelle du puits à Thierry et Jean-Marie, qui continuent à tailler la roche pour les IPN.
Avec une échelle de 4 m, on arrive facilement à la lucarne, qui donne dans une salle d'environ 2 m de large par 4 m de long et 4 m de haut. Beaucoup de racines, on ne doit pas être loin de la surface. A droite, dans le fond de la salle, un petit bout de galerie amont 1 m x 1 m sur deux mètres de long qui se termine rapidement sur un talus d'argile qui bouche tout.
A gauche, en parallèle et au dessus de la galerie active, il y effectivement une galerie fossile presque rectiligne, de 60 cm de large par 1 m de haut environ, avec un fond en argile sèche bien portante. On progresse sans difficulté sur 8-10 m avant que l'argile ne remonte un peu et que le plafond descende d'un coup de 50 cm.
La galerie continue derrière, en 60 cm de large par 20/30 cm de haut, avec un courant d'air sensible. On voit sur 1 m avant que ça tourne à gauche. Des essais de voix avec le terminus du bas laissent espérer une connexion avec la galerie principale plus loin (nouvelle cheminée ?).
Rodolphe attaque le plancher d'argile compact, mais sans outils, il n'arrive pas à aller voir après le premier virage.
On redescend dans la salle, démonte l'échelle, en laissant 2 m sur place et remontant l'échelle dans la cheminée principale. Rodolphe se sauve à 15 h.
Thomas et Sarah remontent pour préparer les IPN parce que c'est presque fini en bas. Jean Marie remonte ensuite nous aider à installer les cordes. On descend les deux poutres sans problèmes, mais elles ne rentrent pas tout à fait comme prévu.
Jean-Marie et Thierry fignolent donc les niches pour bien tout caler.
On sort tous à 17h30 et le temps de tout ranger on est à 18h au voiture.
Au final, deux poutres posées, et environ 15 m de première pour Thomas et Rodolphe (Sarah n'a pas voulu monter).
 
Prochaine séance Dimanche 6 Février au même endroit pour bétonner les IPN et commencer à boucher les trous autour. Faudra du monde pour porter le ciment. Si suffisamment de monde, on prévoit de ramener deux autres segments d'échelle pour retourner dans la galerie fossile supérieure avec du matériel et un bac, histoire de voir si c'est pas plus simple qu'en bas.
 
Réunion le Vendredi 4 chez Thierry (20 h 30).
 
Thomas LEBON
Gouffre des Fèves, dimanche 30 janvier 2022
Partager cet article
Repost0

commentaires