Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : SCV 70
  • : Vie du club SCV70, consacré à la spéléologie, et un peu le canyoning et la via ferrata.
  • Contact

Recherche

Pages

Liens

31 juillet 2021 6 31 /07 /juillet /2021 10:07
Présents : TL, BP, TG, Gege
 
Temps passé dans l'eau : 1 heure (2x 30 min)
 
Je ne connaissais pas ce canyon de Suisse, un des plus grand d’Europe, alors je suis venu en avance pour faire la marche d'approche (parking à la gare de Saint Louis, bien balisé, beaucoup de place). J'ai erré pendant 4 h avant d'arriver au point de départ. Très beau coin, beaucoup de chose à voir et visiter en dehors du canyon.
 
Bruno, qui connait déjà le coin, arrive avec Thierry et Gégé par un raccourci à seulement 10 min de marche. Par contre, erreur de coordination, je les attendais dans au mauvais endroit, un peu en retrait, et bien que pas loin (100 m), ils me recherchent 30 min avant que j’aperçoive Bruno (leurs 3 téléphones ne passaient pas, le mien n'ayant pas de problème, j'attendais un SMS - à priori, ça dépend de l'opérateur. SFR demande un supplément, Orange passe sans modification de forfait).
 
Au niveau de la mise à l'eau, bien aménagée, pas grand monde, le courant étant encore assez fort depuis les pluies de la semaine dernière. On retrouve cependant 2 Français, d'ancien collègue de Bruno, et on décide d'y aller à 6. Le canyon est très grand et on ne va se marcher sur les pieds.
 
On rentre dans l'eau à peu prés au même moment, mais tous le monde ne prend pas le courant de la même manière et on se retrouve bientôt avec deux groupes, Thierry et Thomas à la traine. Ça pulse pas mal, mais ça reste gérable, les obstacles étant bien balisé malgré le niveau d'eau élevé (environ 50 cm de plus que la normale du mois de Juillet). On arrive à se regrouper au niveau du premier quart du parcours. Ensuite, on descend assez tranquillement, en profitant du très joli paysage.
 
Le canyon est assez horizontal, mais avec le courant, ça reste un minimum sportif. Le point le plus délicat c'est de bien attrapé l’échappatoire, mais au final il y en a beaucoup d'aménagés et de bien visibles, et le courant se ralentit près des bords, donc pas de problème. Beaucoup de touristes se promenant sur les bords du canyon nous prennent en photo. Au final on a mis environ 20 min à parcourir les 3 kilomètres aménager (attention à ne pas sortir des limites aménagées, danger).
 
On décide de remonter tous les 6 à la mise à l'eau pour un nouveau tour. Le chemin est très bien balisé, avec quelques buvettes sur le parcours. Le plus dur est de passer entre les touristes. On met une demi-heure à remonter. On aperçoit depuis la berge quelques autres personnes qui se sont mises à l'eau, mais c'est loin d'être la normale pour ce canyon très fréquenté.
 
On rentre dans l'eau plus facilement que la première foi, et ce coup-ci seul Thierry est à la traîne sur le premier quart. Plus à l'aise, on profite pleinement du paysage et de l'ambiance aquatique.
 
A la sortie, Bruno sort des bières, verres et fruits secs pour bien terminer. Ses collègues n'étant pas garés au même endroit, on les quitte ici, et on retourne à pieds vers la voiture de Bruno, qui me ramène à la mienne et ensuite on va à 4 chez Bruno pour un Barbecue.
 
 
Notes : Attention à bien prendre un sac étanche ou un bidon (voir un bidon étanche dans un sac étanche ou un sac dans un bidon). Le coin étant très fréquenté, il faut tout emporter avec soi. Au pire, possibilité d'acheter un sac dans une des buvettes.
 
L'eau est chaude, donc pas vraiment besoin de néo, mais un shorty ou un haut léger aide à la flottaison, utile avec le courant qu'on avait, moins en tant normal.
 
Enfin, marcher pieds nus sur le goudron chaud, ça donne des (belles) ampoules. Prévoir des chaussures qui prennent l'eau (clap-clap de plage, voir chaussons ou chaussures néoprène).
 
Thomas LEBON
Descente du Rhin à Bâle, jeudi 29 juillet 2021
Descente du Rhin à Bâle, jeudi 29 juillet 2021
Descente du Rhin à Bâle, jeudi 29 juillet 2021
Partager cet article
Repost0

commentaires