Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 juin 2021 1 28 /06 /juin /2021 06:47
TNNP, dimanche 27 juin 2021
Participants : Thierry V. ; Nanard, Bruno , Thomas, Sarah,+ Jean luc le matin       TPST : 8 H
 
Jean-Luc G. prend le café avec nous et achemine les sacs au plus près avec son 4x4, puis il repart. Merci!
 
L'équipe a été mise en difficulté par l'argile. Beaucoup de temps pour descendre, travailler, remonter...assez abomifreux. Sarah dira " le croteux", après avoir fait le Crotot dans la semaine.
Petit raté ce matin suite à un oubli de matos. Thierry et Nanard ont fait un aller retour chez Thierry.
Pendant ce temps, on descend tout ce qui est possible dont 2 grosses tarières coupées à la bonne dimension pour agrandir le mur de déblais au fond.
L'idée était de passer en " douceur" l'étroiture au fond du puits afin de voir la suite et de caser les déblais. ( Bruno et Sarah)
Mais un talus a glissé, c'est quasiment rebouché.
Obligé d'attendre un peu pour que Thierry et Nanard descendent installer les tarières avec la perfo. Puis ils remontent péniblement des boules d'argile et des blocs, ça prend environ 2 heures.
 
Pendant ce temps, je remonte penduler dans le puits afin d'atteindre la lucarne haute avec un beau départ. J luc nous a filé une corde de 20 qui est amarrée en double sur le fractio au dessus.
C'est une belle diaclase qui part en s'allongeant, largeur 60/80 cm qui plonge de 8/9 m. Mais en bas, on rejoint le bas de l'autre diaclase explorée à partir de la lucarne du bas... Au moins, c'est bouclé, ce sera 10 m de topo en plus. Je laisse la corde et je ressors donc en bas, c'est plus facile.
 
Le fond étant rouvert, on tente de descendre avec Sarah dans la fissure de 30 cm de large, très très collante. Mais il y a un soupirail  pas engageant du tout 80 cm  plus loin. Les travaux de débouchage ont poussé pas mal d'argile. Du coup, on passe aux pailles pour élargir et être à l'aise. Pas simple de forer dans un entonnoir gluant, sans aucun endroit pour poser la perfo ou le reste... Sarah se pose en oppo avec le matos pendu à l'échelle dans les kits et transmet en préservant au possible les outils. Trois trous, on remonte et Thomas déclenche les hostilités.
Nanard va au résultat pendant que Thierry commence à remonter péniblement, lesté de plusieurs kg de d'argile, avec les bloqueurs totalement inefficaces.
Trois trous de plus par Nanard et Sarah pour améliorer encore le passage et être en mesure de se baisser pour attraper les blocs, et Thomas au déclenchement.
 
Je redescends seul pendant que les autres continuent à remonter lentement. Tout est rebouché, l'air ne passe plus. Mais il y a plus de place désormais, un beau boulot. En 10 minutes, c'est rouvert en plaçant un max de cailloux et d'argile sur un bout de paroi. Le soupirail est tout près désormais. Il suffirait de bourrer un peu le sol pour passer. On voit bien la suite sur quelques mètres. Il n'y aura pas besoin de remonter les déblais, il y a de la place...et le plafond se relève. Avec deux pailles bien orientées au dessus du soupirail pour ne pas toucher à l'argile au sol, ce sera boulevard! Et on pourra tout envoyer derrière cette fois. Il va y avoir un gros nettoyage de parois à faire.
 
Casse croute à 19h30 en sortant, agrémenté de leffe bien fraiche et de bordeaux , c'était mérité!
 
Prochaines sorties :?? peu de disponibles en juillet à priori... Thierry sera en vacances et disponible à compter du 19 juillet. Le contacter pour des sorties au TNNP ou ailleurs ( élagage des parties pénibles des puits et divers).
 
Bruno
Précision : le puits du fond mesure 9 m.
TNNP, dimanche 27 juin 2021
Partager cet article
Repost0

commentaires