Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 juin 2021 3 16 /06 /juin /2021 08:42
Participants : Bruno ( Avec P et S Degouve du GSHP, Laurent Garnier GSV, Damien et Adrien ( BE Canyon et bientot BE spéléo, du club Nistos pyrénées)
 
Retour au Val d'Ason après 18 mois d'absence, pour une contribution à Porracolina 2021 ("label" expé internationale FFS).
 
Un trajet en deux fois un jour et demi pour récupérer Laurent Garnier vers Valence puis covoiturer ensemble (propriétaire exploitant des grottes de Chorange, de Thaïs etc et principal acteur des explorations et plongées du réseau de la Luire, 58 km actuellement et -500).
 
Donc 8 sorties consécutives sur place, majoritairement des puits et souvent de la désob à la paille. L'occasion de se tester sur des sorties plus longues et plus physiques. Les marches d'approche avec un sac à 15/18kg, parfois hors sentier, n'ont pas excédé 1 heure. Par discrétion pour les explos en cours face à des espagnols très jaloux des découvertes ( Patrick et Sandrine sont redoutables car ils passent 6 mois sur place par an, et font l'essentiel des désobs...), les lieux et dénominations ne sont pas tous précis.
 
- LA GANDARA/ Gouffre du Pasapurée ( le presse purée) : échec de la jonction avec le réseau de la Gandara (116 km). Nous poursuivons l'explo au delà de notre arrêt vers - 300 en 2019. Au bas d'un puits de 12m donnant direct sur un beau bassin (Damien a trempé les genoux), le méandre s'élargit à la faveur d'un affluent actif. Mais une trémie remplit totalement la suite. L'air et l'eau  passent mais pas nous malgré plusieurs tentatives de désob. L'affluent est remonté sur à peine 100 m, arrêt sur cascade après avoir contourné par escalade puis équipement un premier mur arrosé haut de 5 m. Fin de ce côté là vers -315. On démonte le P70 du fond au retour, après avoir constaté l'absence de fossile au niveau des départs aperçus plus haut. Il reste d'autres puits à faire dans la galerie vers -200 et un vers -150  au niveau de l'autre P70. TPST : 8 h
 
- BUSTABLADO : petite sortie récup dans la CANUELA pour revoir une trémie au bout du canyon d'entrée à 1km. On passe sur quelques mètres mais ça coince ensuite.  TPST 4h
 
- LAS CALZADILLAS : Gouffre de CORCADA, désob avec barre à mine à -140, au bout d'une galerie horizontale de 200m, ensablée. On passe après une petite heure de désob. Belle salle de 20x30 en hauteur mais sans suite évidente malgré d'autres travaux. On démonte les cordes des puits à la remontée, c'est plié. TPST 6h
 
- VALLE : Prospection sur les zones amont du réseau de Carcabon. On pointe une douzaine de gouffres dans un lapiaz non encore exploité. 15 à 25m chacun au moins. Ce sera pour l'été. 7 H.
 
- BUSTABLADO, secteur Alto de Pepiones (1300m). Un gouffre pointé il y a qq années est à voir à 1 h de marche, avec beaucoup d'air. Nous sommes à 600 m au dessus d'un réseau connu. Au bas d'un P20, ça barre sur méandre à élargir, avec effectivement un gros courant d'air aspirant. Les trois accus épuisés, nous sommes descendus de 5 m. Le puits est ouvert (40 m ?) mais il faudra remettre deux/trois pailles de confort. TPST 4h
 
- ARREDONDO : gouffre sur le secteur de Buzzulucueva. Découvert et désobé par un ami spéléo du coin qui a besoin d'appui, il est équipé jusqu'à -160. Le bas du dernier puits est humide, un méandre à élargir fait suite, avec beaucoup d'air. IL fait pas chaud dans le coin ! Malgré des pailles très efficaces, on ne progresse que d'une dizaine de mètres. Il reste une ligne droite à élargir pour atteindre le puits suivant qui nous nargue avec un bon écho. TPST 6h
 
- BUSTABLADO : poursuite d'une désob à -25, roche pourrie qui nous cause quelques misères. On a réussi à retrouver une grosse partie du courant d'air, mais il y a du boulot pour passer (c'était la 26° sortie dans ce trou placé à un endroit stratégique) TPST 4h
 
- BUSTABLADO : Retour sur les hauteurs de Pepionès pour la suite d'un gouffre débuté en 2018, avec 5 séances de désob qui ont payé. Les gros puits sont trouvés vers -40. Le terminus est vers -100 au dessus d'un autre gros puits vierge. Nous avons une C90 et une C55 + quantité d'amarrages. Mais, c'est pas simple à équiper et Patrick doit décaler les fractio  très souvent , ce qui consomme de la corde et des équipements. Il reste 10 m de corde au bas du P50. Patrick n'arrivera à descendre que d'une vingtaine de mètres dans le puits suivant, mesuré 82 m au laser. Il faudra ramener encore beaucoup de corde. Le potentiel est de -600, et le trou s'oriente pour l'instant vers la seconde plus grosse source du massif. Aucun réseau n'est ouvert sur cette source.....TPST 5h
 
- ARREDONDO: pour terminer tranquille, nous aidons Guy Simonnot ( spéléo français installé sur place définitivement) à poursuivre la désob d'un gouffre aspirant à 300 m de sa maison. Malgré une belle avancée en profondeur, ce sera à poursuivre. C'est situé 80 m au dessus d'une résurgence sans réseau trouvé pour l'instant. TPST 6h.
 
Un peu de première au final et des trous variés. ça va finir par payer.  Prochain périple la bas début aout, ou en octobre.
 
Bruno
Espagne, monts Cantabriques du 1 au 12 juin 2021
Espagne, monts Cantabriques du 1 au 12 juin 2021
Espagne, monts Cantabriques du 1 au 12 juin 2021
Partager cet article
Repost0

commentaires