Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : SCV 70
  • : Vie du club SCV70, consacré à la spéléologie, et un peu le canyoning et la via ferrata.
  • Contact

Recherche

Pages

Liens

11 septembre 2020 5 11 /09 /septembre /2020 17:22

Participants : BP, JMJ
14 h - 17 h30

Le second puits, parallèle au P 27 descendu à l'époque, et découvert après les travaux de réouverture du gouffre offre plusieurs avantages pour l'accès au lac terminal situé vers -30m. Il se décale en trois tronçons pour atterrir directement sur le talus donnant sur le lac, il évite les risques de chute de pierre ou d'argile dans le P27, et il offre de pouvoir descendre/monter à trois équipiers en décalé sur les trois longueurs ( 12-6-12 m environ). Enfin, il évite le "soupirail infâme" au bas du P27, zone qui recueille tout l'argile du puits et  qui donne directement sur un talus très pentu et difficile à remonter.

Cependant, il y a un passage peu confortable pour les forts gabarits au début du dernier P12.

Avec un sac matos ( perfo, ligne, mèches, accus etc) et un sac équipement ( une C40+ 9 amarrages ), direction la zone à agrandir située dans les premiers mètres du dernier puits vers -18m. Premiers problèmes, les mousquetons en place sont bloqués, pas moyen d'ouvrir la virole après une année environ. Donc double équipement sur plaquette pour les trois premiers, la dév reste utilisable. 

Le dernier puits n'est pas équipé, j'étais descendu direct avec quelques frottements maîtrisés la première fois. JMJ rejoint au palier en bas du P6 avec le sac "desob", après avoir déployé une échelle dans la buse d'entrée.

Un spit est posé bien en hauteur et centré pour la corde. Le passage à élargir est 2 m en dessous, il n'y a qu'un point d'appui pour les pieds et une petite niche pour faire tenir le sac de matériel.  Le trou ne s'est pas nettoyé, l'argile de décantation est partout ( mise en charge complète déjà observée sur 30 m!). Dans cet environnement, mettre une mèche de perfo après l'avoir extrait de son étui dans le sac, changer celle de 20 cm par celle de 40 cm, percer vers le bas, sortir les pailles, le bourroir, les bourres etc, le tout avec les gants enlevés puis remis avant de remonter, c'est sport! Le tout, pendu sur la corde avec le stop.

De plus, ça démarre mal, en fin de forage, ça traverse pour les deux trous. Il doit y avoir une fissure non visible derrière la paroi. Rebelote, deux trous en modifiant l'angle après avoir changé de mèche deux fois ( avec la 40, on ne peut pas amorcer le trou). 

On déclenche directement depuis le pallier à peine 3 m plus haut, mais bien protégés. JMJ est ébahi par l'écho.

Le résultat est un peu décevant mais il y a un premier cran pour poser le second pied  et forer à nouveau dans de meilleures conditions. Les deux  trous suivants prennent donc un peu moins de temps, mais il faut compter à nouveau 30 minutes pour tout mettre en place. Vu les bruits de chute de cailloux entendus depuis le haut, le résultat doit être bon. 

Effectivement, la paroi est descendue presque complètement sur un demi m2. Il reste encore pas mal de morceaux fissurés à décrocher. JMJ fait passer la barre à mine et le nettoyage complet est rapidement fait. Il reste à retester les 10 m dessous. 

Un second passage avec un bombé de paroi fait frotter un peu la corde à 5m du sol. Une déviation sera à poser la prochaine fois, il n'était plus temps de remonter chercher le sac avec la perfo  et la colle environnante n'engageait pas à le faire ce jour. Petit coup d’œil au lac, au même niveau que le plus bas observé, avec le magnifique trou noir au fond. ( les grenouilles, c'est quasi bon pour vous...). Il y a un mini voile blanc sur une partie de la surface (poussières d'argile je pense)

L'affluent reste à travailler, il faut gratter le talus pour désiphonner la suite.

On remonte bien lestés. Tous les équipements et la corde qui était en place dans l'autre puits sont remontés. Merci à l'échelle pour la sortie, il y avait bien 25 kg à tirer.

Pour une prochaine petite sortie en semaine, il reste donc la dév du dernier puits à poser et aller gratouiller l'affluent pour espérer trouver un bout de galerie. Il faudra également dégager par le bas le fond du puit de 27 pour que les plongeurs puissent y descendre directement leurs bouteilles depuis l'extérieur et les récupérer en haut du talus. Un bout de corde avec des nœuds serait bien à cet endroit.  La topo reste à faire également.

Bruno

 

Partager cet article
Repost0

commentaires