Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : SCV 70
  • : Vie du club SCV70, consacré à la spéléologie, et un peu le canyoning et la via ferrata.
  • Contact

Recherche

Pages

Liens

13 septembre 2020 7 13 /09 /septembre /2020 19:21

Présents du SCV : Thomas Lebon ; Philippe Auriol ; Pascal Bresson ; Louis Bourque ; Thifaine Boyer ; Bernard Détouillon.

Barnum exercice secours organisé en collaboration avec le SSF 70 et SSF 25, afin de partager les expériences techniques et mener une action de plus grande envergure, sachant que, s’il y a un secours sur la Haute-Saône, l’effectif haut-saônois ne sera pas suffisant et qu’il faudra faire appel au Doubs. Arnaud participe à la gestion du secours avec les différents CT du Doubs et Damien.

Rendez-vous à partir de 9 H 30 sur place. Le spéléo blessé (Jean-Luc Kammerer) est censé se situer au niveau de la galerie des Chailles.

En dehors des équipes équipement de cavité, téléphone, désobstruction (au niveau de la zone de jonction des 2 puits), l’équipe médicale rejoint le blessé et prépare son conditionnement.

Une double équipe brancardage (civière et civière flottante est mise en place). L’objectif étant de tester du matériel de flottaison pour aider au transport de la civière en zone aquatique. Xavier Blanchard du SSF 25 nous avait fait une présentation du matériel au préalable en surface avec mise en place et précautions d’utilisation.

  • Un système de housse renforcée, contient 2 matelas gonflables. Le système comporte un sanglage pour maintenir la civière en place, et facile à décrocher. La civière en place, très stable permet de pouvoir être déplacée sur un plan d’eau par une à deux personnes.

Il est important qu’une personne chemine devant la civière pour guider la trajectoire (éviter les cailloux).

  • Un deuxième système est constitué de quatre chambres à air reliées 2 par 2 et stabilisées sous la civière. Système moins stable, mais moins fragile permet de passer des zones où il y a plus d’aspérités et moins d’eau. Ce système, ne porte pas la civière en totalité sur l’eau, mais permet d soulager partiellement les porteurs. La civière doit donc être maintenu par les 6 porteurs minimum, avec juste un appui sur l’eau pour réduire l’effort.

L’inconvénient perçu semble être les chambres à air qui ne restent pas toujours en place et nécessitent un réajustement.

  • Il est important qu’une personne chemine devant la civière pour guider la trajectoire (éviter les cailloux et permettre un cheminement stable des équipiers).

 

Le blessé semble avoir apprécié son parcours aquatique, sauf à 2 moments où il a pris un peu l’eau. Mais emmitouflé dans sa doudoune, Jean-Luc n’a pas craint le froid.

Après les derniers rangements, nous rejoignons la salle d’Aboncourt pour dîner et apprécier le repas chaud de la ferme auberge d’Aboncourt. Coucher vers 4 H du matin.

Réveil 8 H pour petit déj. Et ranger, nettoyer le matériel. Une équipe part nettoyer le matériel en bord de Saône, et les autres vont ranger les abris et la tente PC. Après un déjeuner collectif offert par le SSF 25, nous repartons tous vers nos contrées vers 14 H.

Nanard

Vidéo du barnum spéléo secours SSF 25 & 70 gouffre des Petites Chailles à Arbecey (70)

Le compte-rendu d'Arnaud

 

Chaland (Arbecey-70), Exercice Secours SSF70 – SSF25 du 12 et 13 septembre 2020
Partager cet article
Repost0

commentaires