Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 juin 2020 7 14 /06 /juin /2020 18:12

Participants : Josiane et Bernard Lips, Jean-Pierre Villegas, Jean-Pascal Grenier, Jean-Yves Doyen, Guillaume Caël de la CPEPESC et Jean-Luc Géral

Une commande avait été passée au GIPEK en complément à l'inventaire bio spéléologique de Franche-Comté, principalement sur les guanobies. Au programme, grotte de l'Ours à Chenecey-Buillon, Creux à Pépé à Roset-Fluans et le grotte de Beaumotte lès Pin. On se retrouve tous à Montrond le Château au gîte, pour un apéro franc-comtois préparé par Benoit, et on a le plaisir de rencontrer Philippe Crochet et sa compagne Annie, bien connus des Lips et qui logent au gîte et font des photos de cavités de la région. Après le repas tiré du sac, un peu de boulot, pour organiser la journée du lendemain.

Samedi matin, départ en premier pour la grotte de l'Ours. Une partie du groupe va jusqu'au fond de la cavité, pour équiper et descendre le P8 pour voir si on trouve du guano dans cette partie de la grotte. Le reste du groupe effectue des prélèvements de bestioles. Vers 13 h, sortie du trou, sous la pluie, on se déséquipe, et on cherche un abri pour casser la croûte. Le lavoir au centre de Chenecey-Buillon nous accueille. Puis en route pour le Creux à Pépé. Comme le matin, un groupe part équiper et descendre le puits de 10 m, trouve du guano au fond, et y fait des prélèvements. Pour les autres, collecte des bestioles dans le début de la cavité et principalement dans le cône d'éboulis d'entrée. Retour au gîte en fin d'après-midioù on se met rapidement au boulot de détermination. Vers 21 h, repas, préparé par Benoit (Terrine, Poulet aux morilles et gratin de patates....) On se régale.

Dimanche matin, rangement du matériel, Josiane nous montre le site du GEB, on range nos affaires et on charge les voiture (on ne repassera pas au gîte en fin de journée). On se retrouve à Beaumotte, on laisse les voitures sur le parking vers l'église et on se tasse dans 2 autos pour rejoindre le trou. Rapide pique-nique dans la prairie vers la cavité, puis au boulot. Comme d'hab, une partie du groupe va jusqu'au fond, après avoir passé 2 laminoirs pour faire les prélèvements. Les autres restent dans la première partie de la grotte. En sortant, Josiane récupère les prélèvements de ceux qui ne pourront pas faire de détermination, une petite bière et retour au parking.

On se quitte vers 16 h. Merci à Jean-Pierre pour l'organisation du week-end, et à Josiane et Bernard Lips, et Jean-Pascal Grenier pour avoir assuré la partie technique, leur aide et leur disponibilité. Prochaine étape fin septembre, avec les grottes du Cirque, la Baume Noire et la Baume d'Echenoz.

Week-end biospéléo, samedi 13 et dimanche 14 juin 2020
Partager cet article
Repost0

commentaires