Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 juin 2020 1 29 /06 /juin /2020 18:16

Présents : Thierry G. ; Gege ; Thomas L. ; Thierry V. ; Nanard

 

Rendez-vous 10H sur place où Thierry G. nous attend avec son camping-car. Après le rituel café/croissants, on installe la ventilation et on prépare le burineur pour le fond.

Pendant que Thierry G. s’active à descendre le plafond du méandre au burineur, Thomas évacue les déblais.

J’en profite pour faire quelques photos sur l’amont du nouveau réseau avec l’aide de Thierry V.

Ensuite, nous évacuons avec Thierry V. les gravats sur la partie amont, au bac, en reconstituant un mur en rive gauche.

Thierry G. arrive jusqu’au petit élargissement, 5 mètres après le début du méandre, grâce au burineur. Jusque là, la galerie est facilement accessible et bien aménagée, mais on barbote dans une vasque de 30 cm d’eau. On arrête là, pour le repas de 15 H.

A l’issue du repas, les collègues vont faire un tour pour voir le petit effondrement situé à 200 m de là ; le vide s’est accentué certainement suite aux dernières pluies. Deux blaireaux y sont coincés. Les bords sont aménagés et des troncs installés pour permettre aux blaireaux de pouvoir sortir. Un blaireau assez jeune semble assez actif, alors que le plus vieux semble mal en point.

Thierry G. ; Gege et Thomas L. repartent vers 17 H.

Avec Thierry V. , on redescend au fond pour élargir la suite, mais devant la première baignoire qui nous permet d’accéder au nouveau réseau, nous nous attaquons à creuser une nouvelle rigole, qui permet de la  vider totalement. Fin de soirée, le cheminement se fera presque au sec.

On se réserve la suite du méandre pour la prochaine semaine. On ressort vers 20 H.

Nanard

Perte de Bougnon, dimanche 28 juin 2020

Les autres photos

Ajout à l'article ci-dessus concernant les blaireaux : 

 

J'ai été voir les blaireaux ce soir (lundi 29). Le grand est mort (je me demande s'il ne s'était pas blessé en tombant dans le trou), le petit n'a pas bougé. Je lui ai remis deux pommes en quartier, des bouts de pains et des fraises/cerises trouvées sur place.
 
Je pense y retourner demain soir vers 18h30 avec une pelle et une bêche pour aménager une pente douce. Mais je ne sais pas si cela suffira à le sauver. Je pense qu'il est trop jeune pour survivre seul.
 
Thomas LEBON
 
 Ce soir, mardi 30 juin, j'ai sorti (seul) le blaireau survivant du trou. Il est parti un peu boitant dans le sous bois. Je lui ai laissé des croquettes et de l'eau, plus le restant de pommes et de pain.
 
J'ai fait un escalier, parce qu'une rampe c'est plus long. Et j'ai enterré celui qui était mort.
 
Thomas LEBON
Perte de Bougnon, dimanche 28 juin 2020
Perte de Bougnon, dimanche 28 juin 2020
Partager cet article
Repost0

commentaires