Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 mars 2019 3 20 /03 /mars /2019 10:20

Participant, du SCV : Valbert Lamboley

Premier jour : Levé à 8h50, les affaires sont prêtes, il ne reste plus qu’à attendre Arnaud et Mélanie pour le long voyage en voiture et arriver à notre destination qui est à 7h30 de route.
9h00 Arnaud arrive devant chez moi, je charge mes bagages et c’est parti ! Nous ferons plusieurs arrêts sur des aires de repos ou Arnaud achète son précieux nougat qu'au final il n’a pas mangé. Bravo Arnaud :)
Nous arrivons à 19h00 au gite, nous sommes très bien accueillis par Remy. Nous connaissons beaucoup de monde. Je fais la rencontre d'Emerick, d'Alphonse et Edouard qui ont déjà une longue marge d’âge par rapport à moi.
Le repas sera servi tous les soirs à 19h30 avec, tous les soirs, une soirée thème et Florian qui nous expliquera quelques règles et consignes concernant le gite. La nuit arrive, il est l’heure d’aller dormir. Le problème, c’est que je n'ai pas bien dormi.
Une nuit tellement longue et courte, je me suis endormi à 3h50 du matin et réveillé à 6h ! Dur dur …
 
Deuxième jour: on commence les équipes, je suis avec Prune, Elsa et Grégoire. Nous commençons a enkiter les cordes et faire les kits-bouffe pour une sortie de 5h. Nous partons à 9h. Le temps de route est un peu long et très mouvant, on se croirait dans le Paris Dakar.
Nous arrivons au bout de 30 min au parking, on s’équipe et on part equiper le trou. Nous avons 5 min de marche d’approche. Elsa commence à équiper le P15, Prune et moi faisons des nœuds et Grégoire règle sa gopro. Quand Isa a terminé, nous descendons tranquillement et nous arrivons dans une grande salle recouverte de concrétions brillantes et lumineuses. Nous avançons tranquillement et équipons plusieurs puits et ressauts. J’équipe la main courante pour parvenir à l’escalade que Grégoire équipera.
En équipant cette main courante, j’apprends à faire beaucoup de nœuds comme le tisserand, le chaise double, le mickey, le huit tressé etc… c’était plutôt simple et à la fois très cool ! Bref nous arrivons bientôt à la fin du trou. Nous regardons l’heure et il est déjà très tard. Nous devons rentrer à 16 h 30 au gîte, alors nous avons tout déséquipé et nous rentrons à 17 h. Ce n’est pas bien grave, nous nous sommes bien amusés ! Maintenant, on remballe le matos et c’est déjà heure de l’apéro. On raconte notre journée et on rigole ensemble. 19 h, hop, repas, mais pas faim, trop fatigué à cause de la première nuit, alors je pars dormir à 21 h pour être sûr de bien dormir !
 
troisième jour : aujourd’hui c’est partie d’escalade à l’extérieur avec François, Aude, Marie et Valentin. A peine arrivés, on grillait déjà comme des saucisses. On a fait des mains courantes, des poulies-bloqueurs, des passage de nœuds etc.. beaucoup d’exercices plutôt sympathiques et très physiques !
On a fait ça toute la journée avec une vue sur les montagnes rocheuses, avec des vautours, c’était sublime .
 
quatrième jour : et bien, vu que je suis très flemmard, je repars en falaise faire des exercices la matinée et équiper des cordes sur falaise en plein vide, franchement plutôt pas mal :). L’après midi, c’est la via ferrata avec que des filles ! super génial…. mais bon ça se fait tranquille, sans pression, avec saut pendulaire à 80 m de haut plutôt cool avec beaucoup de sensations et de stress. Mais une fois lancé on se croit comme un oiseau. Bref la sortie était super cool, mais la chaleur est insoutenable, on grille comme des saucisses !
 
cinquième jour : là, on ne rigole plus. On part pour un gros trou. On part pour 1 h de route en 4x4. Nous sommes 6 et nous équipons avec deux cordes le premier puits. Mais le problème, c’est que l’autre groupe, pour équiper la deuxième corde, ben il n'y avait pas assez de longueur, il manquait 5 m. Donc ils sont retournés en arrière et ont pris notre corde à nous. Bref, nous arrivons au deuxième palier, c’est moi qui équipe le ressaut et juste en dessous, il y a une grosse flaque de 1 m d’eau. Donc, pas ouf, il ne reste plus qu’à faire une main courante et faire le début de la descente, parce que ma mission était de ne pas mettre les pieds dans l’eau. Donc plutôt tendu. Mais c’est passé et en regardant de plus près avec ma lumière, j’ai aperçu une montre. Je l’ai récupérée et coup de chance elle marche encore. Je l’ai donnée à Dominique parce que je ne savais pas quoi en faire. Bref, on continue et juste devant nous il y avait un énorme puits de 150 m avec les rayons du soleil qui rentrent dans la grotte, juste magnifique, et juste en dessous, il y avait une rivière. Alors il y avait une épaisse couche de vapeur d’eau qui survolait l’entrée. C'était tout simplement magnifique. Alors nous faisons une pose au palier juste en dessous et nous mangeons. Mais petit souci, Dominique commence à prendre froid. Alors on remonte avec Florian et moi même pour les raccompagner et au moment de remonter le puits il y avait une déviation et elle frottait sur la paroi et la paroi était très creuse et pourrie. Au moment où Florian est monté, un gros bloc est tomber et lui a tapé l’épaule et a failli ratterrir sur Dominique. Il a été légèrement blessé mais rien de grave. il a continué. Nous avons tout bien dégagé pour que ça ne se reproduise pas quand les autres remonterons. Bref nous remontons et arrivons aux voitures. Nous nous changeons très rapidement car le vent était très très glacial et très fort ! Nous n’avons pas attendu les autres car le temps de route était long et nous commencions à avoir froid. On commence à partir et vu que je suis un gros fan de voiture, je ne fais que parler avec Dominique sur toutes sortes de modèle ! Florian en avait tellement marre qu’il s’est endormi. 1 h après, nous sommes arrivés au gite, on fait la pose, c’est l'heure de boire une bière et ranger le matériel. Il va bientôt être 20 h et il ne sont pas encore rentrés, ça commence a être inquiétant mais au bout de 20 min, ils sont arrivés. Ils étaient tous morts, on leur a rangé leur matériel, on a tout fait pour eux, ils l’avaient bien mérité.
 
 
dernier jour : on part faire une grotte avec plein de potes et toujours avec Dominique, Simon, Isa, Clément. Cette grotte était plus un labyrinthe sans fin avec des siphons, des culs de sac, et j’en passe... Les flèches n’étaient pas du bon sens, bref mais nous avons réussi à aller jusqu’au bout. Le problème c’est : qui a amené la bouffe ? heu personne ! On n'avait que de l’eau !! On a vidé nos poches, mais on a juste trouvé quelques barres de céréales mais rien de plus. Alors on s’est contenté de ça et vu que j’avais amené mon enceinte, on a écouté de la musique comme des fous ! Une vraie boîte de nuit. Les chauves souris pouvaient faire la fête entre elles tellement c'était fort ! On est sortit en 1 h 30 et on est parti. On est arrivé au fond en 3 h, un record ! On est ressorti bien comme il faut et quand on est allé aux voitures, où était la bouffe ? Dans le 4x4… super génial. On a tous sauté dessus. Une fois le ventre plein on est allé a la rivière pour nettoyer tout ça et on est rentré .
 
le lendemain on part tôt le matin pour aller nettoyer tout le matériel du gite. On fait tout ça bien propre, mais des fois, on s’amuse à faire des ricochets avec des galets au lieu de faire le travail, mais bon on s'en fout, on est des gamins ;)
On rentre, on charge tout dans le camion, on se dit au revoir et je repars pour Belfort avec Arnaud et Mélanie et toujours le même trajet. On arrive chez Arnaud, ma mère vient me chercher et je rentre tranquillement chez moi super fatigué mais prêt pour équiper n’importe quel puits ou toutes sortes de choses. C'était super sympa, à refaire vite :)
 
Valbert
 
stage de St Bauzille, en février
Partager cet article
Repost0

commentaires