Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 octobre 2016 5 07 /10 /octobre /2016 06:18

Présents : JLG, JMJ et VOL

TPST 3H

On va voir l’effondrement de la doline du Breuillot, c’est assez spectaculaire. On se demande bien où sont passés les m3 de terre. Pas le moindre enrochement en vu. On s’équipe et on descend par le trou connu qui est en surplomb. Dès les premiers mètres, JL trouve que c’est pas bien gros. Effectivement, ça frotte un peu partout. Jean Marie équipe et tente un boyau tête en avant. Il doit se raviser sur un ressaut d’un mètre au risque de se casser la barbichette. Reptation arrière et engagement pied devant. JL trouve que c’est pas gros. On arrive en bas du dernier puits à pied sec, JM se rappelait que la corde ploufait avant. Il faut dire qu’on a dû aller à l’économie parce qu’elle est un peu courte. C’est pas comme si j’avais pas une 35 m dans le coffre hein. Il y a un endroit étroit comme une chaussette. JL trouve que c’est pas gros :D. On va voir à droite, on rampe un peu puis on s’arrête devant un laminoir. J’enlève ma quincaillerie pour m’engager dans ce qui ressemble à un chenal sculpté de cupules très jolies et très pointues sur mes genoux. Je me baigne en rampant pendant 15 m brrrr, puis la galerie s’ouvre sur une rivière calme et argileuse avec des plages deci delà, le plafond piqueté de bourgeons d’argile. Je parcours 50 m et ma lampe clignote (pas rechargée depuis 3 sorties…). Je vois loin, encore 20 m au moins devant moi. Très joli. Je rebrousse chemin pour raconter aux garçons. Ils m’assurent que j’ai fait de la première. Bon : contente. On sort et JL trouve que c’est pas gros :D. Il perd son pantin juste dans l’étroiture de la chaussette et doit se débrouiller en pleine force. Moi je lui signe son certif tout de suite. On ventile beaucoup à l’effort, je me demande si on est pas pauvre en oxygène en bas des puits. Je ressors sous un agréable soleil horizontal. Et cours à la voiture pour me changer car ça fait froid, 12 °C mouillée comme un rat. C’est JM qui a mes clés de voiture dans mon kit … j’attends les garçons des heures sur le chemin en congelant lentement. On se change, on appelle Thierry Vircondelet qui nous dit qu’il connait très bien la galerie derrière le chenal, maraud ! Ma première est une enième. On file à Filain nettoyer le matériel des JNSC qui se décompose dans ma voiture depuis dimanche.

VOL

 

Creux Breuillot, jeudi 6 octobre 2016
Partager cet article
Repost0

commentaires